Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

une journée à la mémoire des victimes de la Shoah

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Culture juive uniquement -> La Shoah
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Jeu 11 Aoû - 20:12 (2016)    Sujet du message: une journée à la mémoire des victimes de la Shoah Répondre en citant

    
CHER(E) ,

 Le 5 mai, une journée à la mémoire des victimes de la Shoah

Cette journée est-elle passée sous silence ? C'est de manière inquiétante qu'elle pourrait bien être révélatrice d'un problème. Mais, un problème chez les autres uniquement ?

Relatant le vote inquiétant du conseil exécutif de l'UNESCO du 16 avril 2016 niant tout lien du peuple juif avec le « mont du Temple » à Yeroushalaïm, de même qu'avec les plus importants sites juifs (le tombeau de Rachel à Bethléem, le caveau des patriarches à Hébron, la tombe de Joseph à Naplouse…), Guy Athia du "Berger d'Israël" écrit ce mois ci dans sa lettre d'information "Le silence assourdissant des chrétiens : un signe? ... Celui du compromis ou de la soumission ?...

"Ce déni historique manifeste est l'étape incontournable qui précède le projet d'extermination d'un peuple. La déshumanisation du peuple juif est en route et un pas de plus a été franchi avec cette décision inique. Les prophéties qui annoncent la réunion de toutes les nations du monde pour combattre Israël n'évoquent pas de solutions de compromis pour établir un équilibre et une paix aujourd'hui impossibles entre des frères ennemis. L'objectif sera alors l'extermination effective d'Israël."

Mais ce silence n'est pas le propre de l'UNESCO ou des églises mondaines. Ce silence doit être aussi sondé dans nos coeurs à chacun.

Chaque année, le 27 Nissan, le 12ème jour de l'omer, en Israël et partout dans le monde, un hommage est rendu lors de Yom HaShoah aux 6 millions de Juifs morts durant la Seconde Guerre mondiale, victimes des nazis et de leurs collaborateurs. Yom HaShoah יום השואה, officiellement dénommé Yom ha-zikaron laShoah vèlaGvoura (hébreu : יום הזיכרון לשואה ולגבורה « Journée du souvenir pour la Shoah et l’héroïsme ») est une date fixée par l’État d’Israël dans la seconde moitié du XXe siècle. Initialement conçue pour rendre hommage aux insurgés du ghetto de Varsovie et autres partisans juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, considérés comme autant de frères d’armes et précurseurs des pionniers de la nation israélienne, elle s’étend à mesure de la compréhension du phénomène à l’ensemble des victimes de la politique nazie d’extermination du peuple juif.

À l'origine, cette commémoration était célébrée le 15 Nissan, jour anniversaire de la révolte du ghetto de Varsovie le 19 avril 1943, mais cela a posé un problème car il s'agissait également du premier jour de Pessah. Le 27 Nissan a donc été choisi, intervenant 8 jours avant Yom Ha'atzmaout, le jour de l'indépendance d'Israël.

Yom HaShoah a été instauré par une loi en 1959, qui a été signé par David Ben Gourion et Yitzhak Ben-Zvi, respectivement Premier Ministre et Président d'Israël. Le jour de Yom HaShoah à 10 heures du matin, les sirènes retentissent pendant deux minutes à travers tout Israël. Les voitures, les bus s'arrêtent et les passagers en sortent. Les piétons s'arrêtent également et respectent deux minutes de silence.

Pendant ce jour les lieux de loisirs et la plupart des établissements publics sont fermés conformément à la loi. Les chaînes de télévision et de radio diffusent essentiellement des programmes documentaires à propos de l'Holocauste et des interviews et reportages sur les commémorations et de la musique triste. Aucune publicité n'est diffusée. Tous les drapeaux du pays sont en berne. Les enfants vont à l'école habillés en bleu et blanc, les couleurs du drapeau national, où ils assistent à des cérémonies. Des commémorations ont également lieu dans les lycées, où les étudiants écoutent les témoignages des derniers survivants et discutent de cette période en classe.

À Auschwitz, des milliers de lycéens israéliens commémorent ce jour par la Marche des Vivants par opposition aux marches de la mort vers les chambres à gaz. Ces évènements font partie de l'enseignement scolaire sur la Seconde Guerre mondiale et sont subventionnés par le Ministère de l'éducation.

En Belgique lorsqu'on célèbre Yom HaShoah, on associe à la lecture du kaddish, la lecture de liste des 24.036 juifs déportés via la caserne Dossin, des 5.593 via Drancy et des 245 résistants et ce, durant 24 h sans interruption. Des disparités subsistent entre les communautés françaises et belges. En Belgique plusieurs communautés célébraient Yom Hashoah du 18 au 19 avril 2016 à la caserne Dossin. Ce jour là, les associations qui représentaient les 40.000 juifs belges étaient le Centre Communautaire Laïc Juif David Susskind, le Cercle Ben Gourion, la Communauté Israélite de Bruxelles, la Communauté Israélite de Charleroi, la Communauté Israélite de Liège, la Communauté Israélite de Waterloo et du Brabant Sud, la Communauté Israélite Libérale de Belgique, la Communauté Israélite Orthodoxe de Bruxelles, la Communauté Israélite Sépharade de Bruxelles, la Communauté Israélite Uccle - Forest / Ma’ale, la Communauté Massorti juive de Bruxelles Chir Hadach, le Foyer culturel juif de Liège, de Joodse Gemeenschap Gent, la Maison de la Culture Juive, l'Union des Etudiants Juifs de Belgique.

Un décalage énorme

Alors que dans tout Eretz Israël, ce jeudi le pays entier s'arrête pour pleurer ses morts, même la circulation va s'arrêter, rares, si pas inexistants ce jour là sont les représentants des chrétiens prêts à s'impliquer pour les vivants comme Ruth la Moabite.

Aujourd'hui, rares, si pas inexistants sont les associations, églises, communautés chrétiennes qui prennent le temps de s'arrêter, qui se réuniront ce jeudi, ne fusse que pour prier, pour intercéder en ce jour de Yom Hashoah spécifiquement pour le peuple juif qui est vivant en ce jour de commémoration.

L'abandon des réunions de prière hebdomadaire est déjà un signe précurseur de l'abandon d'un appel : l'appel messianique dans lequel le peuple juif est la cible de nos intercessions plus que tout autre peuple ou nation.

Une curieuse relation s'inscrit entre Yeshoua sur le Mont des Oliviers et le jour de la Shoah.

En cela, Yeshoua sur le Mont des Oliviers demandait à ses disciples de veiller avec Lui. Malgré leur bonne volonté, ils se sont tout de même tous assoupis : Il n'a été suivi par aucun d'entre eux, même les plus fidèles ; de la même manière aujourd'hui lorsque le peuple juif pleure ses morts et crie à D.ieu jour et nuit, qui dit sa crainte devant la recrudescence de l'antisionisme mondial, il n'est suivi que par une faible minorité du monde chrétien. Une simillitude entre le Mashiah et le peuple est perçu ici dans Esäie 53. Le Mashiah Rédempteur est clairement le personnage cité en Esaïe 53, bouc émissaire ayant porté les péchés du monde entier. Mais en tant que peuple élu et bouc émissaire, Israël subit les mêmes souffrances d'abandon, d'opprobre, de négationnisme.

Mais ne rejetons pas trop vite la pierre sur les païens et les nations impies.

Sans vouloir rentrer dans un débat lourd de conséquences, il faut bien se rendre à l'évidence : les fêtes de l'Eternel et les enseignements messianiques prophétiques réunissent souvent un grand monde de croyants car beaucoup se sentent concernés pour eux-mêmes, pour leur salut, pour la compréhension pour eux-même de la sanctification et des écritures. Certains groupements messianiques ultra religieux quant à eux vont même jusqu'à pratiquer de manière la plus rigoureuse possible croyant plaire à D.ieu mais e nréalité, ils mangent ou ne mangent pas pour eux-mêmes, obéissent aux commandements pour eux-même.

Les fêtes spécifiquement juives ne les concernent pas directement : ils ne s'impliquent souvent que du "bout des lèvres".

Est-ce cela être "comme" Ruth La Moabite qui voulait "demeurer là où sa belle mère demeurait" ?

La prière ciblée pour Israël : le moteur de la vie d'une assemblée messianique

Nous aimons rappeler ce passage des écritures :

Actes 2:42-43

"42 Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. 43 La crainte s'emparait de chacun, et il se faisait beaucoup de prodiges et de miracles par les apôtres."

La prière personnelle ou la prière en famille n'est pas la prière communautaire hebdomadaire courageuse, persévérante et tenace où l'unité spirituelle du Corps ébranle et toutes les forteresses de l'adversaire.

Cette prière d'assemblée là, elle est STRATEGIQUE.

Nos prières personnelles et familiales à nous, elle nous concernent nous, notre vie, notre famille, ce qui est sur nos coeurs. La Puissance qui va émaner de ces prières va plutôt agir sur le couple, sur les enfants car à la maison, on est uni dans la famille, sur nos milieux professionnels, voisinages, etc.

Toute assemblée qui vit par l'Esprit, vit par l'enseignement, par la communion fraternelle, par la fraction du pain ET par les prières. Rappelons-nous que toute assemblée vit et transmet la Vie, non pas seulement par les louanges, par les études bibliques ou les cours d'hébreu mais AUSSI par les prières et le témoignage : c'est ça le moteur. Bien sûr les prières individuelles de chacun font tourner aussi le Corps.

Mais ici on ne parle pas de "faire tourner" le Corps, on parle d'être unis dans un APPEL de regarder et de travailler ensemble dans une même direction.

Et comment est révélé l'appel messianique d'une assemblée ?

Par rapport à son implication permanente de soutien dans le cadre d'activités juives du pays : prier pour les juifs et témoigner aux juifs, leur témoigner qu'ils ont un Mashiah Vivant, un "Mashiah Torah" sorti de D.ieu.

Et quand on est ensemble dans l'assemblée, on ne prie plus pour soi-même et sa famille même si ce n'est pas interdit (!) mais dans l'assemblée on met l'accent sur les objectifs et les buts COMMUNS que nous nous étions fixés au départ dans nos statuts : la prière ciblée. Alors,  D.ieu saura bien s'occuper "par dessus" de notre santé, de nos problèmes financiers, de nos familles.

Veillons et prions dans nos familles afin de ne pas tomber en tentation par rapport à notre famille

Veillons et prions dans nos assemblées afin de ne pas tomber en tentation par rapport à notre assemblée et par rapport aux objectifs que nous nous sommes fixés - si du moins nous étions d'accord sur ces objectifs. Les sujets de prière de l'assemblée devraient être dominés par un ciblage sur Israël et non sur nos problèmes de santé personnels même si cela en fait partie.

Si nous nous préoccupons D'ABORD du Royaume de D.ieu et de sa Justice - à savoir le salut de notre peuple juif, alors avec l'accomplissement des prophéties à savoir le retour des juifs en terre promise nous prierons AUSSI pour toute la logistique que cela sous entend :

- la sécurité

- les logements

- les énergies,

- l'enseignement,

- la culture, l'économie, le chômage, les démunis, les finances, etc.

Un but unique

Prions que les 15 millions de juifs restants en diaspora puissent se préparer à rentrer en Israël afin que la Parole de D.ieu s'accomplisse.

De Jacques sobieski de l'assemblée de Beth Yeshoua

Le Centre messianique de La Louvière soutient les organisations juives de Belgique dans leur lutte contre le déni d'existence, contre l'antisionisme pervers et l'antisémitisme. L'assemblée BETH YESHOUA désire consoler Israël par tous les moyens possibles.

"Ruth répondit: Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi! Où tu iras j'irai, où tu demeureras je demeurerai; ton peuple sera mon peuple, et ton D.ieu sera mon D.ieu; où tu mourras je mourrai, et j'y serai enterrée. Que l'Éternel me traite dans toute sa rigueur, si autre chose que la mort vient à me séparer de toi! » (Ruth 1:16-17)

 

 


 
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Aoû - 20:12 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Culture juive uniquement -> La Shoah Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com