Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Yeroushalaïm : Un Mikvé, bain rituel juif, a été découvert sous la mosquée Al-Aqsa…

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Culture juive uniquement -> Découvertes archéologiques Bibliques et découvertes scientifiques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 22:20 (2012)    Sujet du message: Yeroushalaïm : Un Mikvé, bain rituel juif, a été découvert sous la mosquée Al-Aqsa… Répondre en citant

Yeroushalaïm : Un Mikvé, bain rituel juif, a été découvert sous la mosquée Al-Aqsa…


Les arabo-palestiniens, le peuple inventé en sont à détourner l’Histoire, s’inventer un passé, s’accaparent avec l’aide de l’Unesco le patrimoine des Juifs, détruisent des preuves archéologiques, proclament que les Juifs n’ont aucun lien avec la Terre d’Israël. Chaque jour ou presque, la Terre prouve aux falsificateurs qu’elle regorge de la présence de son Peuple depuis plus de 3 millénaires.



La mosquée Al Aqsa a été détruite dans un tremblement de terre en 1927. Alors qu’elle était en cours de reconstruction, l’archéologue britannique Robert Hamilton a pu établir une documentation sur la fouille de ses fondations. Il a caché les découvertes que le Waqf (autorité religieuse musulmane) désirait dissimuler. Aujourd’hui des milliers de ces découvertes, y compris un sceau avec l’inscription « de la part de Gibéon pour le roi » sont révélées par le docteur Gaby Barkai et Zachi Dvira et donne un nouvel éclairage sur la période juive du Mont du Temple.



Un coup d’oeil en arrière dans l’histoire :
En 1927, un tremblement de terre a frappé Yeroushalaïm, tuant 130 personnes en blessant 450 et détruisant ou endommageant gravement environ 300 bâtiments y compris la mosquée Al Aqsa. Le Waqf musulman, dirigée par le Grand mufti de Yeroushalaïm, Haj Amin Al-Husseini, commença les travaux de restauration de la mosquée. Robert Hamilton, le directeur du département des antiquités à l’époque du mandat britannique compris l’opportunité qui se présentait à lui au milieu de ce désastre.


Hamilton profita de cette chance inattendue et réussit à conclure un accord avec le Waqf lui permettant d’entreprendre des recherches archéologiques sur le Mont du Temple, pour la première fois, à l’endroit où la mosquée s’était effondrée. Hamilton a pu documenter le travail de reconstruction effectuée par le Waqf, il a ainsi photographié, dessiné, fouillé, analysé et écrit sur une série de découvertes dont certaines sont surprenantes.


Mais cette coopération sans précédent entre l’archéologue britannique et les religieux musulmans avait un prix. Dans le livre qu’il a publié plus tard, Hamilton ne fait aucune mention des découvertes gênantes pour les musulmans, c’est-à-dire pour les périodes historiques précédant la période musulmane à Yeroushalaïm : l’époque du Deuxième Temple et l’ère byzantine. Ces résultats furent cachés et profondément enfouis dans le service des archives du Mandat britannique (qui fait aujourd’hui parti des archives de l’Autorité des Antiquités dans le musée Rockfeller).



Ces jours-ci, ils sont finalement sortis à la lumière.
Après 80 ans, les découvertes cachées par Hamilton corroborent les découvertes similaires faites par deux archéologues Israéliens, le docteur Gaby Barkai et Zachi Dvira. Depuis sept ans, Barkay et Dvira ont travaillé sur un projet unique : le criblage des tonnes de terre que le Waqf a retiré du Mont du Temple au milieu de la nuit, il y a  13 ans. Cette terre est remplie de minuscules trouvailles archéologiques.
Le contexte : en 1999, au cours de l’installation des portes de la nouvelle mosquée Al-Marwani dans les écuries de Salomon, à l’angle sud-est du Mont du Temple, les musulmans ont apporté des bulldozers et ont creusé une énorme fosse très profonde. Ce scandale, dont on a parlé en des termes extrêmement réprobateurs, a finalement conduit à un rapport complet par le bureau du contrôleur de l’État, un rapport qui malheureusement a été classé. Mais quelque chose de positif en est quand même sorti.


La science de l’archéologie a eu la chance extraordinaire de pouvoir examiner la terre du Mont du Temple. Contrairement à ce qui se passe lors d’une fouille normale, cette terre est en cours d’examen « hors de son contexte » (sans aucun moyen de déterminer de quelle couche provient une découverte particulière, ni de s’assurer que les vestiges restants ne sont pas endommagés). Le projet de tamisage de la terre du Mont du Temple a permis de découvrir des centaines de milliers de petits objets qui nous enseignent beaucoup de choses sur le passé de Yeroushalaïm et qui confirme les informations qu’Hamilton et le Waqf ont cachées au public pendant des décennies.


Sous le sol de la mosquée Al Aqsa qui s’était effondrée dans le tremblement de terre, Hamilton a découvert les restes d’un Mikvé juif [un bain rituel utilisé pour se purifier] qui remonte à l’époque du Deuxième Temple.
Apparemment, les Juifs s’immergeaient dans ce Mikvé avant d’entrer dans l’enceinte du Temple.


Barkai et Dvira ont trouvé une multitude de petits objets datant des périodes du Premier et du Deuxième Temple. Parmi ceux-ci, ils ont trouvé des fragments de petites colonnes utilisées dans un hypocauste (l’espace sous le sol d’une pièce utilisé pour la chauffer) et des Tubuli (des briques de terre rectangulaires et creuses à travers lesquelles l’air chauffé circulait pour le chauffage de la pièce). Barkay pense que ce sont les vestiges du système de chauffage que les pèlerins ou peut-être les prêtres utilisaient en sortant du bain rituel.


À environ 50 cm sous le sol de la mosquée endommagée, Hamilton a découvert les restes d’une mosaïque byzantine. Quand Dvira a vu les photos de celle-ci, cela lui a immédiatement rappelé les centaines de milliers de fragments de mosaïque et de fragments de chapiteaux, le marbre utilisé pour recouvrir les étals et le marbre utilisé dans la décoration des églises de la période byzantine (324-638 de l’ère chrétienne) qui ont été retrouvés au milieu de la terre enlevée du Mont du Temple.


Ces découvertes ont entraîné une importante révolution dans notre façon de voir l’histoire de cette période. Il suggère que, contrairement à tout ce qui a été écrit dans les livres d’histoire, il existait à la période byzantine des structures (une ou plusieurs églises) sur le Mont du Temple. Il n’était pas vide et désolé comme on le croyait jusqu’à présent.


« Nous avons une énorme quantité d’objets de l’époque byzantine », explique le Dr Barkai. « Ce sont principalement des morceaux de céramique, des pièces de monnaie rares (y compris une pièce de monnaie du dernier empereur byzantin, Héraclius) et même une lampe byzantine avec une inscription qui fait référence à Yeshoua. Les historiens qui travaillent sur l’histoire du Mont du Temple doivent absolument revoir leurs travaux ».


Pour comprendre le contexte de cette découverte :
En 1996, les autorités palestiniennes ont changé le statu-quo qui avait été préservé durant des générations, et ont transformé deux structures souterraines de la période du Second Temple en une nouvelle grande mosquée. Les deux structures, connues sous le nom d’ »Ecuries de Salomon » et de « Corridor Oriental de la Porte de Hulda » n’avaient jamais été des mosquées auparavant. La nouvelle mosquée couvre une zone de 1,5 acres et est devenue la plus grande mosquée d’Israël, capable d’accueillir 10.000 personnes.


En novembre 1999, les Autorités islamiques ont ouvert ce qu’ils ont appelé « une issue de secours » pour la nouvelle mosquée. Après trois jours et trois nuits, « l’issue » s’était transformée en une cavité béante d’une surface de 59 000 m2 et d’une profondeur de 118 m. Des milliers de tonnes du contenu antique du site, trouvées ensuite par des archéologues israéliens et contenant des objets remontant jusqu’à la période du 1er Temple, ont été déversées dans la Vallée du Cédron.
En février et mars 2001, une ancienne structure en arc adossée au mur oriental de l’enceinte du Mont du Temple a été rasée par des bulldozers pour permettre d’élargir « l’issue de secours » de la nouvelle mosquée des Ecuries de Salomon.


En outre, sans aucune supervision archéologique, environ 6000 m2 du niveau de surface du Mont du Temple ont été nivellés par des tracteurs, pavés et déclarés mosquées ouvertes. L’ancien responsable de la direction des Antiquités a qualifié cette action de « crime archéologique ». Aucun officiel israélien n’a vu le moindre plan, ou n’a imposé la moindre restriction au travail en cours.
www.juif.org/le-mag/448,jerusalem-un-mikve-bain-rituel-juif-a-ete-decouvert…
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 30 Juil - 22:20 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Culture juive uniquement -> Découvertes archéologiques Bibliques et découvertes scientifiques Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com