Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le massacre de Fès dit Le Pogrom de Fès, 17 - 19 avril 1912

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Actualité -> persécutions et antisémitismes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 21:29 (2012)    Sujet du message: Le massacre de Fès dit Le Pogrom de Fès, 17 - 19 avril 1912 Répondre en citant

Le massacre de Fès dit Le Pogrom de Fès, 17 - 19 avril 1912
par Israel Infos Redaction
On nous a beaucoup parlé ces jours-ci, et pour cause, du Centenaire de la catastrophe du TITANIC.

A la télévision avec films et documentaires, à la radio, sur les quotidiens et hebdomadaires. Des "spécialistes", des "experts", des "fins connaisseurs" et je ne sais qui encore, comme toujours, se succédèrent expliquant avec force détails le pourquoi et le comment de ce drame épouvantable à échelle mondiale.


Mais ce centenaire, pour plus important qu'il soit, et qu'il est d'ailleurs, ne doit pas, pour nous, en occulter un autre. Celui de l'épouvantable massacre perpétré à Fès (Maroc) les 17, 18 et 19 avril 1912, massacre qui pourrait être considéré comme la page la plus sombre du Judaïsme en terre d'Islam.


Rappelons les faits ou, à tout le moins, certains faits. Profitant d'une instabilité et insécurité au Maroc dues principalement à un manque d'autorité du Sultan Moulay Hafid, la France proposa son aide et sa protection. Le 30 mars 1912 fut signée à Fès l'installation d'un Protectorat français au Maroc(*).


Par cette signature, le Sultan Moulay s'engagea à ne conclure aucune alliance avec un autre pays que la France qui, en retour, promit de respecter le Sultan et la religion musulmane. Elle sera représentée par un Résident Général.

Le Général Lyautey en fut le premier d'avril 1912 à octobre 1925.

La population, encouragée par quelques extrémistes fanatiques, n'apprécia pas cette signature la considérant comme une véritable trahison de l'Islam.

Des rumeurs circulèrent sur le contenu du traité de Protectorat et sur le fait que le Sultan serait prisonnier des Français. Un premier incident grave se produisit le 7 avril, un officier français fut tué par un musulman qui lui-même fut abattu.

Ce fut le point de départ d'une chasse aux Français et…, comme très souvent, aux Juifs qui n'y étaient pour rien.

L'armée française réagit, arrivant à arrêter la tuerie de ses propres ressortissants.
Les émeutiers se replièrent et se dirigèrent vers le quartier juif, le Mellah, où plus de 10.000 Juifs y vivaient, leurs dirigeants ayant été accusés d'avoir demandé et favorisé la venue des Français et la signature du traité de Protectorat.

Le Mellah fut envahi par des bandes d'assassins et de pillards.

Des dizaines de Juifs furent massacrés, hommes, femmes, enfants.
Des centaines furent blessés et affreusement mutilés.
Des femmes et des fillettes furent violées, des enfants enlevés.
Que seront-ils devenus ? Tués également ? Transformés en esclaves ? Convertis à l'Islam ?

Les cadavres jonchaient les ruelles du Mellah, les maisons furent systématiquement saccagées et certaines incendiées.

Pendant 3 jours, des scènes d'horreur se déroulèrent et il n'y eut plus un seul Juif vivant à l'issue de ces 72 heures d'apocalypse. Tout n'était que désolation !
Les malheureux habitants s'enfuirent où ils le purent, plus de 2.500 se réfugièrent dans les cours du palais du Sultan … et dans sa ménagerie où ils demeurèrent sans nourriture, sans toit, sans secours, dans le froid et sous la pluie, dormant à même le sol ou sur les litières puantes des animaux.

La Synagogue, les oratoire et la bibliothèque qui possédait des manuscrits centenaires furent naturellement saccagés et des rouleaux de la Torah détruits par le feu.

Il ne restait plus rien, même les portes et les fenêtres des maisons furent été arrachées et emmenées par les pillards !

De passage à Fès en avril 1952 pour une compétition sportive, des gymnastes (juifs) habitant Fès me racontèrent ce que vécurent, il y avait 40 ans, leurs parents et amis en ces jours terribles des 17, 18 et 19 avril 1912.

Ils ne parlaient pas de "pogrom" mais de "massacre", de "carnage", de "pillage". C'était la première fois que j'en entendais parler à l'inverse de ce qui de passa à Oujda le 7 juin 1944

www.israel-infos.net/Le-massac...-8647.html
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Avr - 21:29 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Actualité -> persécutions et antisémitismes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com