Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Rénovation du Mémorial : la clé de la survie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Culture juive uniquement -> La Shoah
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Jeu 3 Nov - 23:08 (2011)    Sujet du message: Rénovation du Mémorial : la clé de la survie Répondre en citant

Longtemps décrié dans la presse communautaire, l’état de délabrement du Mémorial d’Anderlecht continue de susciter l’indignation des organisations juives belges. Mais qui gère ce monument ? Qui est chargé de son entretien ? Et en quoi consiste l’actuel projet de rénovation ? Des questions qui méritent réponses. Au nom des 26.000 déportés juifs de Belgique et de leurs descendants.


Quelques jours après que l’Union des Juifs progressistes de Belgique vienne déposer une gerbe de fleurs pour commémorer le soulèvement du ghetto de Varsovie, les écoles juives bruxelloises ont souhaité se rassembler au Mémorial aux martyrs juifs d’Anderlecht pour célébrer le Yom Hashoah. Nous sommes le 19 mai 2011. C’est la dernière fois que l’endroit sera investi par la foule. Vice-présidente de L’Enfant caché, Sophie Rechtman nous avait confié quelques mois plus tôt « sa honte d’y inviter qui que ce soit, au vu de son état ». Un sentiment aujourd’hui partagé par le plus grand nombre, en dépit des meilleures volontés. Et si les choses commençaient à bouger ?


Dégradation
Plus de quarante ans ont passé depuis la pose de la première pierre en avril 1970. Rescapé des camps et infatigable témoin dans les écoles, Henri (Chil) Elberg, 87 ans, n’a rien oublié de l’événement. « A l’époque, l’Union des déportés juifs de Belgique avait été invitée pour l’inauguration du Mémorial luxembourgeois », se souvient-il, « et c’est dans la voiture, sur la route du retour, que nous avonsréalisé qu’il n’y avait rien d’équivalent chez nous. Nous nous sommes alors réunis dans notre local, bd Adolphe Max, nous avons même convié le président de l’Union des déportés d’Israël pour avoir son avis. Et nous avons décidé, avec la permission du bourgmestre Joseph Bracops, de construire un monument belge à Anderlecht, où vivaient avant la guerre de nombreux Juifs. Le projet réalisé par l’architecte André Godart a été financé par la communauté, et l’inauguration du Mémorial a eu lieu le 19 avril 1970, en présence du Premier ministre. J’y étais le porte-drapeau de l’Union des déportés ». Les grandes gerbes de fleurs et les honneurs ont malheureusement laissé la place aujourd’hui aux actes de vandalisme : outre la crypte ravagée, les vitres brisées, l’accumulation de détritus et les tags, « les lieux sont utilisés comme abri par l’un ou l’autre clochard », nous confie-t-on à la commune, dont le service d’entretien des espaces verts avoue ne plus parvenir à suivre les trous percés dans la clôture. « Rien à voir avec de l’antisémitisme, il y a un terrain de basket à côté, et les jeunes viennent rechercher leur ballon ! ». Sans parler des toxicomanes qui trouvent refuge derrière les haies entourant le monument. Un tableau peu glorieux, contre lequel s’élève vigoureusement le directeur-conservateur du Musée national de la Résistance, situé à quelques centaines de mètres. « Quand on arrive là-bas, les grilles sont fermées et les lieux semblent être à l’abandon », regrette Jean-Jacques Bouchez. « Je vis dans le musée, je pourrais passer de temps en temps pour m’assurer que tout est en ordre. Cela me permettrait aussi de rendre le site accessible aux touristes qui viennent pour la journée, mais je ne peux rien faire, les clés du Mémorial m’ont été refusées. Nous poursuivons pourtant tous le même objectif : pérenniser la mémoire ».


Précieux sésame
Qui détient les clés du Mémorial ? « Est-ce si important de le savoir ? », interroge Claude Marinower. « Nous sommes bien conscients que l’accès actuel du site est problématique, cela a d’ailleurs été pris en considération dans le projet de rénovation. Pour l’instant, nous savons qui l’a et quand des gens sont intéressés, je les redirige vers les personnes adéquates… ». Désormais seul à co-présider la Fondation Mémorial, depuis le retrait pour raisons de santé de son homologue francophone Maurice Pioro, le conseiller communal anversois revient sur les débuts de son mandat : « Au décès de Joseph Komkommer, diamantaire anversois fort respecté et co-président du Mémorial côté néerlandophone, Maurice Pioro m’a demandé de reprendre avec lui la coprésidence. Je faisais déjà partie du CA, il me connaissait pour être fils de déporté, intéressé par la cause et actif à Dossin. Véritable cheville ouvrière, lui était sur le terrain, et moi j’assurais le relais politique. Quand il est parti, la question de son remplacement ne s’est pas posée, c’était peut-être une erreur… ».


L’heureux détenteur du précieux trousseaun’est autre que Micha Eisenstorg, président de l’Union des déportés, bibliothécaire yiddish au Musée juif de Belgique et… trésorier de la Fondation Mémorial. Ce qui augmente peut-être la confusion quant à la responsabilité de la gestion des lieux. Micha Eisenstorg étant à Bruxelles, Claude Marinower à Anvers, on ne sait plus trop qui, de la Fondation Mémorial ou de l’Union des déportés, a finalement la charge du monument… « J’ai succédé à Maurice Pioro comme président de l’Union des déportés en 2000 et j’ai repris ensuite le poste de trésorier duMémorial », explique Micha Eisenstorg. « On m’a toujours demandéd’accompagner les personnalités qui y venaient. En 1995, ce fut le gouvernement belge pour commémorer les cinquante ans de la Seconde Guerre mondiale, puis même, le représentant du Pape ! Avant les actes de vandalisme de 2006, le Mémorial était ouvert tous les jours. Aujourd’hui, pour des questions de sécurité, c’est à la demande. Je suis sollicité deux trois fois par mois, par des touristes, des historiens… Nous ne voulons pas que les clés se baladent. L’état des lieux n’est plus sécurisé et un accident est vite arrivé ».


Optimisme
Les jeunes et autres groupes qui vandalisent l’endroit n’ont, eux, pas attendu d’avoir les clés pour entrer, et le président de l’Union des déportés est le premier à le déplorer : « Le bourgmestre Jacques Simonet, déjà, avait promis de placer des caméras, mais cela semble plus compliqué que prévu. Je comprends que les gens soient scandalisés, l’état est inacceptable, mais beaucoup ne savent pas qu’un projet de rénovation est en cours depuis plusieurs années. On ne l’a peut-être pas assez communiqué… ».
S’il reconnait face à la situation un possible « relâchement » de la Fondation Mémorial, affirmant qu’il prendra ses responsabilités, Claude Marinower se veut optimiste : « De par notre spécificité pour la pérennité du monument et du souvenir, la Fondation du Judaïsme nous a toujours prêté une oreille attentive et elle nous aidera déjà pendant l’intermède qui nous sépare des travaux. Les experts ont jugé inutile d’investir dans des dépenses coûteuses alors qu’une rénovation est prévue enprofondeur. Une fois le Mémorial rénové, nous veillerons à ce qu’il soit accessible à heures et jours fixes, à lui donner aussi une meilleure visibilité auprès du public et des écoles. Et peut-être parviendrons-nous mêmeà l’intégrer au programme de visites des lieux de mémoire, comme le sont déjà Malines et Breendonk… ».
Le Mémorial national aux martyrs juifs de Belgique est situé square des Martyrs juifs, à l’angle des rues Emile Carpentier et des Goujons, à 1070 Anderlecht.


Du concret sur la table
« Agir de manière pratique sur place et cesser le blabla, par respect pour nos chers disparus », c’est par ces mots que Manfred Benjamin, administrateur de L’Enfant caché, avec l’expertise de l’architecte Isidore Zielonka, nous a incités à nous pencher sur l’actuel projet de rénovation du Mémorial.


Essentiellement fait de béton et d’acier, le Mémorial avec plus de 40 ans d’âge nécessite une rénovation en profondeur. L’idée n’est pas neuve. Elle remonte au classement du monument en 2003, comptant sur l’obtention de subsides régionaux. Mais la Région bruxelloise, pour octroyer des subsides, a besoin d’un projet. « L’appel de fonds au sein de la communauté juive pour réaliser ce projet n’a pas été entendu à l’époque et la Fondation du Judaïsme n’était pas encore opérationnelle », se souvient Manfred Benjamin, admi-nistrateur de L’Enfant caché. C’est finalement en 2009, aidé de bureaux compétents, qu’Isidore Zielonka, architecte et administrateur du Mémorial, établit un premier cahier des charges. En 2010, la Fondation du Judaïsme s’engage à apporter les 20% de fonds complé-mentaires aux 80% pris en charge par la Région. S’ensuivra un appel d’offres, avec la désignation en novembre 2010 d’un bureau d’études qui devrait rendre ses conclusions pour la fin 2011. Un nouvel appel d’offres sera ensuite lancé pour effectuer les travaux, en accord avec la Région, la Commission des Monuments et Sites et la Fondation Mémorial, et un entre-preneur devrait pouvoir être désigné pour l’été 2012. La fin des travaux est attendue pour début 2013. Coût total estimé à 350.000 euros.


L’entretien communal des jardins et les initiatives ponctuelles n’auront pas suffi à venir à bout de la dégradation croissante des lieux. A l’initiative de Manfred Benjamin, les élèves de l’Athénée Maimonide étaient venus nettoyer le site après les cérémonies du souvenir de la Shoah, récoltant pas moins de neuf sacs de 90 litres de déchets… en vain.
« Une structure de maintenance doit absolument être mise en place, pour ne pas connaitre la même situation dans vingt ans », souligne Isidore Zielonka. « Je pense que la mémoire de la Shoah à Bruxelles doit être portée par un groupe unique, et qu’on gagnerait en efficacité en faisant fusionner les CA du Mémorial, de L’Enfant caché et de l’Union des déportés, dont les membres se raréfient. Cela passe aussi par la mobilisation des jeunes. La nouvelle génération doit prendre conscience qu’elle a une histoire et qu’il est de son devoir de la faire perdurer ».


Interlocuteur de la commune, en prévision du contrat de quartier Canal-Midi (2010-2014) qui inclut le Mémorial, Isidore Zielonka rêve de replacer le Mémorial au centre d’une place publique, éclairée, « dont le bon état serait garanti par le contrôle social ». Un avis récent de la Commission des Monuments et Sites semble déjà envisager cette possibilité. La forme rectangulaire des jardins devrait, quant à elle, être modifiée pour accompagner la forme du monument et mieux le mettre en valeur, comme le voulait initialement son concepteur André Godart.
Il est clair déormais que les choses avancent. Le CA de la Fondation Mémorial, végétatif depuis plusieurs années, aurait repris ses réunions et même fixé un agenda des interventions : un premier nettoyage en surface est prévu courant novembre. Et on se prend à espérer que le Mémorial soit présentable le 27 janvier 2012, « Journée de la Mémoire ».

Mardi 1 novembre 2011
Géraldine Kamps
http://www.cclj.be/article/3/2407

_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Nov - 23:08 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Culture juive uniquement -> La Shoah Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com