Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité.
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Le coin des membres -> exhortations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JeanP


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 10:26 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

JeanP 

 
(Je signe toujours mes articles, comme ça les choses sont claires et chacun peut, dans ce cas, répondre à l'auteur véritable. Je pense que ça peut éviter bien des problèmes d'identification, toujours difficiles à tout point de vue) 
-------------------------------------- 

 
Bonjour à tous dans le Seigneur Yeshoua-Mashiah. 
  
Comme sans doute pour la plupart d'entre vous qui participez à ce site, j'ai beaucoup d'amour pour Israël. 

 
J'en ai aussi pour tous les hommes, bien entendu, mais tout spécialement pour chaque personne qui a tout ce qu'il faut pour trouver la Voie, mais qui passe malheureusement juste à côté. Ou bien quelqu'un qui n'entre pas pleinement dans la liberté, c'est-à-dire "être réellement libre". 

 
C'est un peu comme la centième brebis : Le chrétien, comme son Maître, s'intéressera toujours plus à elle qu'aux 99 autres, à cause du danger imminent qui est sur elle. 

 
J'aime donc Israël à ma manière. L'un pourra l'aimer d'une façon, l'autre d'une autre, et emploiera donc les moyens qui vont en rapport. 

 
Le principal c'est que le moteur de ma motivation soit l'Amour de Dieu répandu dans mon cœur par le Saint-Esprit. Dans ce cas cela me suffit, car ce n'est pas mon amour, mais le Sien. Ca fait une grande différence ! 

 
Et comme j'aime Israël, j'aime en même temps l'Israël de Dieu. 

 
Comme vous, sans doute aussi, j'ai donc beaucoup de préoccupations pour ceux qui ne sont pas sûrs d'eux, qui cherchent et cherchent encore ce qui est pourtant juste devant, mais que les vicissitudes de ce monde et les faux enseignements rendent captifs et partiellement aveugles, alors que Dieu les aime par-dessus tout. 

 
C'est dans cet état d'esprit que j'écris ce papier. 

 
J'ai été comme eux, mais la grâce de Dieu m'a sorti de là. Par conséquent, sachant d'où je suis sorti, mon réflexe naturel et de chercher à aider l'autre, car je sais ce que c'est que d'être dans la fosse. 

 
Donc voici ce petit document à l'attention de tous ceux et celles qui s'y reconnaîtront : 
  

 

 
A l'attention de ceux et celles à qui il manquerait un peu de sécurité. 

 

 
  Je suis obligé de constater que bien des chrétiens, en tout cas des croyants, manquent bien souvent de sécurité. Ils ont un déficit de sécurité. Ils ne savent plus qui croire, qui écouter, et cela enlève un grand pan de leur sécurité intérieure.


Pour quelqu'un en particulier, il aura même le sentiment d'avoir perdu la foi, parce qu'il entend tellement de choses qu'il ne sait plus qui croire, quoi croire.


C'est à eux en particulier que j'envoie ce message, espérant leur être un secours ; c'est là mon vœu.
--- 
Les Ecritures nous enseignent qu'il y eut un temps où des chrétiens eurent aussi de fort doutes, pour diverses raisons que n'évoquerai pas ici, tout de suite, de peur de tout mélanger et prendre le risque de rendre incompréhensible le sujet d'aujourd'hui.

Oui, parce que ces chrétiens avaient pratiquement perdu les bases de leur foi, un remède efficace leur fut donné. En effet il leur fut demandé de constater, plutôt que de croire.


Ce message, je vous le redonne aujourd'hui, en direction de quelqu'un qui n'aura même pas, à la limite, besoin de foi, mais seulement de constater une chose. Je pense que ça, beaucoup d'entre-nous peuvent le faire. Constater c'est constater, c'est tout.
--- 
En fait, il s'agit de l'histoire d'un homme qui avait dit la vérité concernant l'évangile de Dieu ; mais où, après son départ, des faux ouvriers passèrent derrière lui et distillèrent des choses qui, peu à peu, en vinrent à saboter la foi première de ces chrétiens, issus de la prédication de l'évangile de Dieu.

Je pense que vous aurez compris de vous-mêmes qu'il s'agit ici de l'shaliah Paul, et aussi des ennemis de l'évangile.


Oh ! Ce n'était pas toujours des détracteurs du genre "face à face" ; non, c'était bien plus subtil, tout se faisait par en-dessous.


Pour combattre contre cela, vu que la foi des chrétiens en herbe avait été sabotée, l'shaliah Paul usa d'un moyen très simple et très efficace : La raison humaine. Oui, il demanda simplement de constater quelque chose.


C'est ce que je vous propose aujourd'hui de voir ensembles.
------ 
Le constat en question se trouve écrit dans l'épître aux Galates, chapitre premier et verset 11, jusqu'au chapitre 2 verset 14 :

11-12        Je vous déclare, frères, que l'Evangile qui a été annoncé par moi n'est pas de l'homme ; car je ne l'ai, ni reçu, ni appris d'un homme, mais par une révélation de Yeshoua-Mashiah.


13-14        Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le Judaïsme ; comment je persécutais à outrance et ravageais l'Eglise de Dieu, et comment j'étais plus avancé dans le Judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d'un zèle excessif pour les traditions de mes pères.


15-18        Mais, lorsqu'il plut à Celui qui m'avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m'a appelé par sa grâce, de révéler en moi son Fils, afin que je l'annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang, et je ne montai point à Yeroushalaïm vers ceux qui furent apôtres avant moi, mais je partis pour l'Arabie. Puis je revins encore à Damas.


18            Trois ans plus tard, je montai à Yeroushalaïm pour faire la connaissance de Céphas, (Pierre) et je demeurai quinze jours chez lui.


19            Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n'est Jacques, le frère du Seigneur.


20            Dans ce que je vous écris, voici, devant Dieu, je ne mens point.


21            J'allai ensuite dans les contrées de la Syrie et de la Cilicie.


22-24        Or, j'étais inconnu de visage aux Eglises de Judée qui sont en Mashiah ; seulement elles avaient entendu dire : "Celui qui autrefois nous persécutait, annonce maintenant la foi qu'il s'efforçait alors de détruire". Et elles glorifiaient Dieu à mon sujet.


2           1-2           Quatorze ans après, je montai de nouveau à Yeroushalaïm avec Barnabas, ayant aussi pris Tite avec moi ; et ce fut d'après une révélation que j'y montai.


Je leur exposai l'Evangile que je prêche parmi les païens. Je l'exposai en particulier à ceux qui sont les plus considérés, afin de ne pas courir ou avoir couru en vain. (Comprendre)


3-4           Mais Tite, qui était avec moi, et qui était Grec, ne fut pas même contraint de se faire circoncire. Et cela, à cause des faux frères qui s'étaient furtivement introduits et glissés parmi nous, pour épier la liberté que nous avons en Yeshoua-Mashiah, avec l'intention de nous asservir.


5             Nous ne leur cédâmes pas un instant et nous résistâmes à leurs exigences, afin que la vérité de l'Evangile fût maintenue parmi vous.


6             Ceux qui sont les plus considérés ‑quels qu'ils aient été jadis, cela ne m'importe pas- Dieu ne fait point acception de personnes ; ceux qui sont les plus considérés ne m'imposèrent rien !


7-9           Au contraire, voyant que l'Evangile m'avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, car celui qui a fait de Pierre l'shaliah des circoncis a aussi fait de moi l'shaliah des païens, et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas la main d'association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis.


10            Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j'ai bien eu soin de faire.


11            Mais lorsque Céphas (Pierre) vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible.


12            En effet, avant l'arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens ; et, quand elles furent venues, (donc ces personnes envoyées par Jacques), il s'esquiva et se tint à l'écart, par crainte des circoncis.


13            Avec lui, (donc Pierre), les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie.


14          Voyant qu'ils ne marchaient "pas droit" selon la vérité de l'Evangile, je dis à Céphas (c'est-à-dire au responsable de cette dissimulation), en présence de tous : "Si toi, qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi (dans ce cas), forces-tu les païens à Judaïser ?"
 


(- Ou bien tu reconnais, Pierre, qu'il n'y a qu'un seul Corps, et donc tu dois laisser chacun vivre sa vie normale.
  - Ou bien tu ne crois pas qu'il y ait un seul Corps, et donc tu pousses un païen à judaïser.
  - Ou alors tu uses de dissimulation !)
 
15            "Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les païens".


(Par exemple lorsque tu laisses entendre, Pierre : "Nous, nous sommes juifs de naissance, etc".)
--- 
Voilà l'affaire, frères et sœurs dans la foi. C'est un peu complexe, mais en faisant un petit effort de concentration, nous verrons s'animer ce que tout ces passages veulent nous montrer. 

Je sais bien que l'on pourrait tirer, là ou là, quelques passages utiles à enseigner sur un point particulier, mais ce n'est pas du tout mon but aujourd'hui. Aujourd'hui voyons plutôt à quoi correspond tout cet ensemble, afin que sécurité soit donnée à ceux et celles qui en manqueraient.


En effet, l'ensemble de ce passage sert seulement (je dis bien seulement), à démontrer que l'shaliah Paul n'a jamais reçu d'un homme, l'évangile qu'il annonçait.
Jamais ! 
Au contraire, il déclare haut et fort qu'il l'a reçu par une révélation de Yeshoua-Mashiah.

Là au moins, c'est clair.


Les Ecritures elles-mêmes vont prouver à ceux qui manquent de sécurité, qu'ils peuvent faire une confiance totale aux écrits de l'shaliah Paul. Ils n'auront qu'à constater, c'est tout.
--- 
Par expérience, je sais que bien des croyants, et mêmes certains chrétiens, disent à propos de Paul : "Oh Paul, vous savez…" Montrant par là qu'ils ne croient pas dans son exposé de l'évangile, pour ne pas dire dans l'évangile tout court.

J'ai connu personnellement des gens comme ceux-là, donc je sais de quoi je parle, vu que le problème a mis des années avant que ça sorte. Je sais donc qu'une grande incertitude règne encore par rapport à l'évangile de Dieu délivré par Paul.


Vu que l'shaliah Paul a reçu l'évangile par une révélation de Yeshoua-Mashiah, on peut donc déjà se demander comment les autres apôtres ont reçu les enseignements de Yeshoua…


Oh c'est très simple : Ils étaient contemporains de Yeshoua, donc ils l'ont connu selon l'Esprit, sans doute, mais aussi selon la chair. Il y eut un peu des deux.


Mais lisons-le :


2 Corinthiens 5 ; 16 b : "Et si nous avons connu Mashiah selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière".


A de nombreux passages il est aussi écrit "qu'ils se ressouvinrent". C'était donc après la mort et la résurrection de Mashiah.


"Ils se ressouvinrent"… 

Pensez-vous que cela ressemble à une vraie certitude ? En fait ils en étaient à essayer de recoller les enseignements de Yeshoua, depuis leur souvenirs. C'était déjà bien de leur part ! Mais seulement il y avait un ennemi dans l'ombre, et donc il était urgent qu'un homme se lève ; un homme qui n'ait pas besoin de se "ressouvenir sans cesse" pour pouvoir agir.


Voilà, j'espère que ça défrichera un peu le terrain.
--- 
Donc, à cause de ce grave problème, l'shaliah Paul écrivit aux chrétiens de Galatie, de manière à prouver la vérité de son évangile de Dieu par un moyen "historique" et même par un moyen "géographique".

Il déclare, en effet, au verset 15, qu'après avoir "reçu la révélation du Fils", il partit tout de suite vers l'Arabie. Puis qu'il revint à Damas.


Ici, ce sont donc des faits "géographiques".
 
Donc jusqu'ici, point de contact de Paul avec les autres apôtres. 
 

Ensuite, de 18 à 20, Paul déclare que, "voulant faire la connaissance de Pierre", il demeura chez lui 15 jours. Mais il déclare fortement que là, il ne vit aucun autre des apôtres :


"Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n'est Jacques, le frère du Seigneur. (Donc pas Jacques l'shaliah, mais seulement Jacques, le frère du Seigneur).
Dans ce que je vous écris, voici, devant Dieu, je ne mens point."

 
C'est fort ! 

Ici, Paul est catégorique, et il prend Dieu à témoin que ce qu'il déclare, est vrai. C'est donc qu'il s'agit d'une affaire extrêmement importante !


Pour nous, quelquefois, on ne comprend pas bien pourquoi Paul, à cet endroit, est tellement catégorique ; mais nous allons avancer un peu et la chose deviendra de plus en plus évidente.
------ 

A ce stade, on en est à ceci au point de vue "historique", et même au point de vue géographique :


Le seul shaliah qu'a vu Paul, ce fut Pierre, quand il demeura chez lui 15 jours. 

Evidemment, on pourrait tout de suite se dire que, vu que Paul logea chez Pierre 15 jours, Paul aurait pu être évangélisé par Pierre. Et il est vrai que ce serait logique à l'entendement humain. Seulement la suite du texte nous détaillera quelle était l'énorme différence de notions, au point de vue de l'évangile, qui existait entre Pierre et Paul, et par conséquent qu'il n'a pu recevoir l'évangile de lui, c'est-à-dire de Pierre.
 
Pendant les 15 jours passés chez Pierre, je pense que leurs probables discussions ne permirent pas de dégager une différence de point de vue sur l'évangile, sans quoi cela aurait été noté par Paul dans cette épître aux Galates. Il fallut, au contraire, qu'un acte se passe, plus tard, pour que tout se dévoilât et donc prouver que Paul n'avait pu recevoir le véritable évangile de la part de Pierre.


Et pour cause : Pierre fut pris en défaut à Antioche ! Il fut repris en face par Paul.
--- 
Il est vrai aussi que l'shaliah Paul rencontra Jacques, le frère du Seigneur, qui n'était pas un shaliah mais qui était "grandement considéré". Mais nous voyons, au verset 6 du chapitre 2, que Jacques "n'imposa pas non plus quoi que ce soit" à Paul, pas plus que Pierre d'ailleurs, ni Jean :

6             Ceux qui sont les plus considérés ‑quels qu'ils aient été jadis, cela ne m'importe pas, Dieu ne fait point acception de personnes ; ceux qui sont les plus considérés ne m'imposèrent rien !


Je ne souhaite pas entrer aujourd'hui, plus loin dans le fait que, bien que Tite fut un païen, "ceux qui étaient les plus considérés" ne réussirent pas à imposer quoi que ce soit à Paul, ce qui prouve que ces apôtres étaient encore "sous loi", bien qu'apôtres de Yeshoua-Mashiah.


Mais bon, il faut dire qu'ils n'étaient que des "témoins oculaires" de la mort et de la résurrection de Mashiah :


Luc 1 ; 1 et 2 : Plusieurs, ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole, etc.

 
Non, je veux simplement aller étape par étape, et prouver que l'shaliah Paul ne reçut "aucun évangile" de la part d'un homme, c'est tout ! 
--- 

Puis nous lisons l'affaire de Pierre, repris en face par Paul, de 11 à 15. Affaire lamentable que celle de Pierre, qui, venant à Antioche, mange avec des Païens… Mais subitement, quand il voit venir des gens envoyés par Jacques, le frère du Seigneur, (pas l'shaliah) il change brusquement d'attitude… (Vraiment étrange tout ça !)


Paul le reprend alors en face, lui disant qu'il ne marchait pas droit selon la vérité de l'évangile.

 
La vérité de l'évangile… 

Nous apprenons ici qu'il y a une vérité de l'évangile, dans laquelle ne marchait pas droit, Pierre.


Paul nous apprend donc, à l'inverse, que son évangile, étant la vérité, lui y marchait droit dedans.


Bien. Mais alors pourquoi Pierre ne marchait-il pas droit dedans ?


Là non plus je ne désire pas entrer plus avant dans le sujet, sans quoi le fil de la pensée risquerait de se perdre. Ce que je note cependant, c'est que Pierre avait cette vérité, même si elle était comme embryonnaire ; mais qu'il ne marchait pas droit dans cette vérité, sans doute à cause de ce manque de sûreté.


Il n'en avait pas plus, de sûreté, que Jacques, le frère de Yeshoua, et pas plus Jean. Il n'y a qu'à lire le texte en entier pour s'en convaincre : Ils se mirent à tous les trois pour imposer quelque chose à Paul, mais n'y réussirent pas !


Au contraire, Paul fut capable de reprendre en face Pierre, d'user de dissimulation.
--- 

Donc, là encore, arrivés à ce point précis, aucun évangile véritable ne put être donné à l'shaliah Paul, autrement que par une révélation de Yeshoua-Mashiah. 
--- 

Mais je voudrais maintenant revenir sur cet évangile, non de Matthieu, non de Marc, non de Luc ni de Jean, mais de l'évangile de Dieu :


1               1-4              Paul, serviteur de Yeshoua-Mashiah, appelé à être shaliah, mis à part pour annoncer l'Evangile de Dieu, qui avait été promis auparavant de la part de Dieu par ses prophètes dans les saintes Ecritures, et qui concerne son Fils (né de la postérité de David, selon la chair, et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par sa résurrection d'entre les morts), Yeshoua-Mashiah notre Seigneur, etc.


Cet évangile est donc celui de Dieu. C'est-à-dire la bonne nouvelle annoncée depuis tout temps, tout d'abord par les prophètes, puis par….


Mais au fait, par qui ? Eh bien nous venons de le lire :


"Paul, serviteur de Yeshoua-Mashiah, appelé à être shaliah, mis à part pour annoncer l'évangile de Dieu".


 (Voyez que Paul ne fut pas nommé parmi les douze apôtres, témoins oculaires, mais cependant "mis à part" par Dieu Lui-même.)


 


Comprenons bien que si la même chose avait été reçue avec la même force, par "ceux qui étaient les plus considérés", il n'y aurait jamais eu de différents entre eux et Paul !


Il y avait donc un seul évangile, mais dans lequel certains ne marchaient pas droit.


Pour ne pas marcher droit dans quelque chose de vrai, il faut lui ajouter ou retrancher des éléments susceptibles de lui donner une autre teinte.


Le résultat ? Oh c'est simple. C'est écrit :


1 ; 7          Non pas qu'il y ait un "autre Evangile", mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Evangile de Mashiah.


Presque rien…
--- 

Amis, si vous êtes troublés, ou bien si vous sentez que l'on veut renverser votre foi, vous rendant ainsi vulnérables, c'est peut-être parce que vous avez entendu un évangile "altéré", (dit autre part). Un évangile dans lequel ceux qui le prêchent ne marchent pas droit dedans, pour des raisons qu'ils sont les seuls à connaître. Soit parce qu'ils n'ont pas bien compris le plein sens de l'évangile, soit parce que celui-ci remet tout en question, et que ça en coûte.


Oh ! C'est sûr que le différent n'apparaissait pas tout de suite. La preuve, c'est qu'après quinze jours passés chez Pierre, apparemment il n'est fait mention d'aucun différent flagrant entre lui et Paul. Pas plus qu'avec Jacques, le frère du Seigneur. Apparemment tout se passait bien.


Apparemment…


Le mal était bien caché en-dessous, mais impossible de le faire paraître au grand jour. Il fallut que ce soit autre part, à Antioche, que le problème apparaisse à la lumière. Comme quoi les maux les plus terribles ne sont pas ceux qui se voient tout de suite.
--- 

C'est sûr que par la suite il y a eu du changement en tous les autres apôtres, et d'ailleurs l'shaliah Paul évoque bien la chose quand il dit : "Et si nous avons connu Mashiah selon la chair, nous ne le connaissons plus de la même manière…" Un fort travail intérieur dut avoir lieu pour en arriver à une telle déclaration !
--- 

Frères et sœurs dans l'incertitude, ou ceux qui sont dans un sérieux manque de sécurité, ou encore tous ceux qui sont entre deux choses, deux notions, sachez que vous avez là un moyen efficace de vous baser efficacement et durablement.


Il suffit d'avoir un peu de bon sens pour savoir à qui exactement l'évangile a été confié de manière complète et indélébile, dès le début ou presque. Là vous ne pouvez pas vous tromper, ni être trompé.


En effet, Paul arriva après Pierre et les autres. Mais ce fut pour redresser une situation qui s'aggravait peu à peu. (A voir une autre fois, Dieu voulant).
--- 

En vérité l'shaliah Paul nous délivre l'évangile de Dieu ; pas le sien. Les épîtres qu'il envoie, là ou là, ne font que confirmer l'évangile contenu dans l'épître aux Romains, car c'est là que se trouve le condensé de l'évangile.


Oui vous pouvez être tranquilles. Jamais vous ne serez trompés par rapport à l'évangile et donc à votre salut, si vous commencez pas recevoir l'enseignement de l'épître aux Romains, bien que cette lettre soit un peu difficile à déchiffrer, sans doute à cause des mots et termes employés.


Jugez plutôt le début :


Romains 1 ;  16 : "Car je n'ai point honte de l'Evangile : C'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, 17 parce qu'en lui (l'évangile), est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu'il est écrit : Le juste vivra par la foi."


(Celui qui croit en moi a... la vie éternelle)


Pourquoi Paul dit qu'il n'a point honte de l'évangile ? Simplement parce que c'était ce qu'on en pensait à l'époque. C'était honteux.


En effet, pour quelqu'un sous loi, qui essaie de se sauver par ses propres œuvres, il était honteux d'être sauvé par la simple foi en Yeshoua-Mashiah. Oui c'était honteux parce que trop simple, pas assez coûteux pour la chair.


Voilà. D'entrée le ton est mis. On voit bien ce qu'est l'évangile, pourquoi c'est fait, en direction de quoi, en direction de qui, et qu'est-ce qu'il révèle.


Evidemment, cet évangile provoque obligatoirement un changement de régime. Et le plus tôt ce changement se réalise dans une personne, mieux c'est. (Actes 10 ; 1 à 29 et tout le contexte).


Oui, nous voyons dans ce passage de Actes 10, qu'il a fallu que l'shaliah Pierre, celui qui avait pourtant reçu de grandes promesses de la part de Yeshoua, revienne en lui-même et fasse demi-tour sur ses fausses convictions, car Dieu l'avait enseigné. (Lire tout le texte pour bien comprendre).


Oui, le grand shaliah Pierre était encore sous loi, à ce moment-là… 

 
Voyons quand même que si les chrétiens d'origine juive en venaient à ne pas pouvoir manger avec des païens, ou encore les obliger à les circoncire, c'est qu'il y avait un sérieux problème de compréhension de l'évangile de Dieu ! Evangile qui est universel et adressé à tous les hommes, sans distinction. (Car Dieu a tant aimé…. Le monde).

Oui, quand on voit qu'il a fallu qu'à trois reprises une vision d'origine divine soit appliquée aux yeux embués de Pierre, afin qu'il accepte enfin de ne pas regarder comme impur ce que Dieu regarde comme pur, on se rend mieux compte de l'ampleur du problème chez Pierre.


Trois fois ce n'est pas rien ! Surtout quand cela vient de Dieu Lui-même ! 
--- 

Paul n'avait pas ce problème. A l'envers de cela, son réel problème était de faire passer le véritable évangile à des chrétiens encore sous loi.


Il eut de forts combats ; mais à la fin on voit bien que Jean et Pierre changèrent complètement. Il n'y a qu'à lire ce qu'a écrit l'shaliah Jean et le fort accent qu'il met sur la foi, pour s'en convaincre.


Quand à Pierre, voici ce qu'il en dit, plus tard :


1 Pierre 1 : "Simon Pierre, serviteur et shaliah de Yeshoua-Mashiah, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre," etc.


Tout est dit… Les relents de loi et de races avaient disparu en lui. L'œuvre de Dieu s'était faite. Pierre était enfin passé de la loi à la foi.


 
Donc, là encore, pas de trace d'un évangile qu'aurait reçu Paul de la part d'un autre homme. 
------ 

Voilà, je pense qu'il n'est pas nécessaire d'aller beaucoup plus avant dans des précisions. Il suffit juste de constater que l'shaliah Paul n'a pas reçu l'évangile de la part d'une homme, mais que ce fut par une révélation de Yeshoua-Mashiah.


De plus, il faut savoir que ce qu'il a reçu, lui a permis de recadrer les autres apôtres appelés "les plus considérés".
--- 

Les douze étaient des témoins oculaires ; mais ça ne faisait pas d'eux, tout au moins au début, des "affranchis du Seigneur". Non ils étaient encore esclaves, mais ils ne le savaient pas.


Pourquoi ? Parce qu'ils avaient connu le Mashiah selon la chair. Or vous savez combien la chair est trompeuse, vu que le péché est dans la chair.


Il est vrai qu'ils avaient beaucoup appris de Yeshoua, il n'y a qu'à lire le discours de Pierre pour en être convaincu. Cependant cette connaissance était bien limitée par rapport à "recevoir par révélation", comme ce fut le cas pour Paul.


Recevoir par révélation c'est recevoir par l'Esprit de Dieu ; c'est beaucoup plus puissant que par des moyens humains.


Si cela avait été possible, alors pourquoi Yeshoua aurait appelé et "mis à part" un nouvel shaliah, vu qu'auparavant c'était Pierre qui avait la prééminence ? Et pourquoi a-t-il choisi un homme à la double nationalité ?


Les douze… n'étaient-ils pas au complet, vu que Matthias remplaça Judas ? Oui bien sûr ils étaient douze. Douze témoins "oculaires". Douze témoins "visuels".


C'est une chose d'être un témoin visuel, et ç'en est une autre que d'être un témoin spirituel. La preuve : Le ministère de Paul fut de loin supérieur en tout points !
--- 

Suis-je ici en train de dénigrer Pierre ou Jean par rapport à Paul ? Loin de là ! Je dis seulement que Yeshoua a un plan concernant l'évangile et qu'Il s'emploie à ce que celui-ci soit répandu sur toute la terre ; et pour ce faire, Il emploiera tous les moyens possibles, comme aller rencontrer un homme sur le chemin qui le menait à Damas, puis le retourner, le former et l'envoyer faire l'envers de ce qu'il faisait avant.


Alors il se passa ceci : Ce même chemin de Damas, Paul l'emprunta deux fois, mais pas de la même manière. Une fois c'était pour emprisonner des chrétiens, et le seconde fois c'était pour aller y annoncer l'évangile, et donc libérer. Le chemin était bien le même, c'est sûr, mais pas l'état d'esprit.


Il n'avait plus une religion qui allait jusqu'à persécuter l'autre, mais il avait enfin une relation avec Celui qui l'avait rencontré et redressé. En somme, un Seigneur qui l'avait sauvé de lui-même.
--- 

Oui, que ce soit pour Pierre, Jean ou Paul, il fallut qu'ils fassent une conversion totale par rapport à leurs anciennes convictions. Pensez donc : Même les principaux apôtres étaient dans l'erreur !
--- 

Il y a donc un message très important à retenir de tout cela, et qu'on ne peut éviter :


L'évangile est complètement à l'opposé des concepts humains ! 

C'est divin, pas humain.


C'est d'en-haut, pas d'en bas.


C'est pourquoi c'est adressé, non aux sages et aux intelligents :


18            Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu.


19            Aussi est-il écrit : Je détruirai la sagesse des sages, et j'anéantirai l'intelligence des intelligents.


20            Où est le sage ? Où est le scribe ? Où est le disputeur de ce siècle ? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ?


21            Car, puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication.


22-24        Les Juifs demandent des miracles, et les Grecs cherchent la sagesse : Nous, nous prêchons Mashiah crucifié ; scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.


25            Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.


26            Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n'y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles.


27-29        Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes ; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu.


Pour comprendre, et mieux encore pour annoncer l'évangile, il faut être prêts, nous aussi, à faire une culbute totale par rapport à nos raisonnements logiques, donc humains, parce que Yeshoua est venu nous parler du royaume des cieux, et pas du royaume d'en-bas ; ce que continua d'ailleurs de faire Paul jusqu'à la fin. (Actes 28).
--- 

Donc je voudrais terminer ce petit papier pour dire, encore une fois, que si quelqu'un manque de sécurité, face à beaucoup de prédications souvent contradictoires, alors qu'il lise ce qu'a dit Yeshoua, et ensuite ce qu'a écrit l'shaliah Paul, et il n'aura plus de problèmes de voix discordantes, car tout ce qu'a dit Paul, il l'a tiré de l'enseignement de Yeshoua par révélation.


On trouve d'ailleurs un peu partout des similitudes flagrantes entre les enseignements de Yeshoua et ceux de Paul, mais dits autrement.


D'ailleurs à ce sujet je tiens à reprendre ce qu'a déclaré formellement l'shaliah Paul :


7             Non pas qu'il y ait un autre Evangile, mais il y a des gens qui vous troublent et qui veulent renverser l'Evangile de Mashiah.


8             Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! (Maudit)


9             Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : Si quelqu'un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! (Galates 1 ; 7 à 9)


Ici c'est signé et contresigné de celui qui a prouvé qu'il avait reçu cet évangile éternel par une révélation de Yeshoua-Mashiah.


-             Donc, avis à ceux qui voudraient en annoncer un autre…


-             Et sécurité éternelle pour ceux qui gardent le bon.
 


Yeshoua a dit ceci de manière interrogative : "Et quand le fils de l'homme reviendra sur la terre, trouvera-t-il la foi ? (Luc 18)


Question est ici posée par Yeshoua. Ce n'est pas rien !


Or, c'est justement le thème essentiel de l'évangile de Dieu, délivré par Paul :


La foi ! 

 
JeanP
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 10:26 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 21:50 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Merci JeanP

Belle précision, très simple et réel.


 
Citation:

C'est une chose d'être un témoin visuel, et ç'en est une autre que d'être un témoin spirituel. La preuve : Le ministère de Paul fut de loin supérieur en tout points !



Je précise bien clairement que les apôtres ont reçu le Saint- Esprit après la mort de Yeshoua comme Il l'avait annoncé.
Donc lorsque Yeshoua était près d'eux, les enseignements était uniquement visuel mais lorsque Yeshoua fut retourné près du Père, ils reçurent le Saint Esprit pour les enseigner et les diriger dans leurs ministère.

Et Paul a été envoyé pour enseigner et propager la Parole de D.ieu au nation, D.ieu la certainement choisi car il pouvait aussi témoigner comme D.ieu peut changer les hommes puisqu'il était lui même rebelle à Dieu avant son appel.

dorcas

_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Rav D.K


Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2011
Messages: 66
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 19:07 (2011)    Sujet du message: réponse de D.k Répondre en citant

AFIN DE N INDUIRE PERSONNE EN ERREUR, CES REPONSES QUE J'AI POSTE SUITE A L ARTICLE DE JEAN P EN 2011 MONTRENT MA FERME RESOLUTION A DEMONTRER QUE LES CHRETIEN SONT TOUJOURS SOUS LE REGIME DES 10 COMMANDEMENTS ET DONC TENU D'OBSERVER ET D'OBEIR A LA LOI.JE NE PARTAGE PLUS CET AVIS ET JE SUIS FINALMENT D'ACCORD AVEC JEAN P.TOUTEFOIS JE NE SUPPRIME PAS MES MESSAGES NI CE POST AFIN QUE LES LECTEURS PUISSENT VOIR LES DEUX ARGUMENTATIONS RESPECTIVES NOTAMMENT LA MIENNE QUI REPRESENTE UN SCHEMA DE PENSEE TROMPEUR QUE BEAUCOUP DE PERSONNES AUJOURD'HUI ACCEPTENT A CAUSE DE LA RELIGION.J'ESPERE QUE D.ieu OUVRIRA LES YEUX DE CHACUN CONCERNANT SA MERVEILLEUSE GRACE.


Merci jeanp pour cette étude claire et précise et qui est vraie du début à la fin.








Ton étude est d'une importance capitale, cruciale, car elle nous permet de comprendre bien des choses.D une part que l apotre Paul est bien un envoyé du Seigneur et que d autre part la foi est la base de notre relation avec D.ieu .Beaucoup encore remplacent la foi par les œuvres.




Neanmoins il demeure une question capitale à laquelle tu ne répond pas dans cette étude:Qu'est ce que etre sous la loi ?Ou du moins de quelle loi parle Paul ?




Pour beaucoup il s 'agit de la loi de Moise , pour d autres des 10 commandements et pour la plus part les deux, ou d autres encore diront de façons simpliste l ancien testament.Voici l une des plus grandes erreurs jamais crées dans l histoire du monde chrétien en ce qui concerne le décryptage du message de paul, celle qui consiste a voir la loi sous un angle chrétien(c est adire sans connaissance du contexte judaique).




La réalité est celle ci : pour beaucoup il est impossible de comprendre ce message sans comprendre ce que représente la loi selon un Juif et sans connaître de façon précise l histoire religieuse et culturelle des juifs de cette époque.La bible et l histoire nous donnent les réponses définitive à cette question.




Comprenons ceci , il n 'existe pas pour un juif du temps de paul et d aujoud'hui de différence entre la loi écrite (Torah SheBeKtav) qui vient de D.ieu et la loi orale(Torah SHeBe'Al Pe) qui vient des pharisiens et ce a cause de la transformation radicale du judaisme opérée par ceux-ci au cours des siècles.




Le nouveau testament nous montre a mainte reprise les affrontements entre pharisiens et saducéens et voilà pourquoi ;Les sadducéens rejettent l'interprétation de la Torah faite par les Pharisiens et plus exactement le Talmud qui s'ensuivra. L'historien Flavius Josèphe, dont on peut penser qu'il penche pour les sadducéens, résume ainsi cette opposition : «Les Pharisiens ont transmis au peuple certaines règles qu'ils tenaient de leurs pères, qui ne sont pas écrites dans les lois de Moïse, et qui pour cette raison ont été rejetées par les saducéens qui considèrent que seules devraient être tenues pour valables les règles qui y sont écrites et que celles qui sont reçues par la tradition des pères n'ont pas à être observées.» (Antiquités juives, XIII-297)





Tiens donc?Il est question ici de traditions de pères, or que nous dit paul ?



Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le Judaïsme ; comment je persécutais à outrance et ravageais l'Eglise de D.ieu, et comment j'étais plus avancé dans le Judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d'un zèle excessif pour les traditions de mes pères. (galates 1 v 13-14)



De quoi est il question ici?De la tradition oui mais de qui?Nul ne doute que paul était bel et bien un pharisien instruit par le grand rabbin gamaliel, donc il était opposé au saduçeens qui rappelons le sont les cohanim d Israel (sacrificateurs).Or les sacrificateurs sont eux aussi opposés au pharisiens (rabbanim) car il est ecrit :   « Tout ce que je vous prescris, observez-le exactement sans rien y ajouter, sans rien y retrancher » (Deuteronome chap.13 verset 1).C est justement ce commandement que les pharisiens transgressent en créant la loi orale(mishna et guemara).Or la mishna établie des lois a partir de verset de la thorah ecrite et des mizvots dont il n est nulle part fait mention dans la thorah .La guemara quand a elle est un commentaire rabbinique de la mishna et n as donc aucun lien direct avec la thorah ecrite.

Mais le nouveau testament nous montre un fait encore plus dramatique;ces pharisiens enseignaient dans le temple et étaient à la tete du peuple bien plus que les saduçeens.Cela n'as pas toujours été ainsi , car durant la periode hasmonéenne, les sacrificateurs menaient une lutte sans merci au pharisiens qui durent se refugier dans des lieux secrets afin d etudier la thorah selon leur voie.C'est ainsi que furent crées les synagogues.Mais les choses évoluerent de façon à ce que ces pharisiens devinrent une figure majeure du judaisme en judée et prirent le control total de la foi juive.





Le point capital de ce qui vient d etre dit c est que le juif de par son éducation religieuse profondément deformée ne differencie pas la loi des pharisiens de la loi de D.ieu à combien plus forte raison paul qui était un pharisien (Bien évidemment il le fit plus tard).Pour le peuple juif l ensemble de ces lois constituent un socle sacré indissociable du Judaisme : la halaka. (la loi)





C est ce que nous allons décortiquer et prouver maintenant ;



La premiere question qu'un chrétien devrai se poser , c est qui sont les pharisiens ?Ce sont des Sages et érudits, dont les plus éminents étaient appelés Talmidei Hakhamim avant d'être nommés Rabbanim , qui élaboraient et débattaient de questions de loi, discutant de la Torah et des autres livres de la Bible hébraïque .



Les pharisiens constituent donc les sages corrompus dont il est question dans les propheties de l ancien testatment.La loi orale etait tellement inséparable de la loi de Moise depuis des siècles que la condition d Israel etait devenue critique au point que D.ieu les condamne par les prophètes:




Même la cigogne connaît dans les cieux sa saison; La tourterelle, l'hirondelle et la grue Observent le temps de leur arrivée; Mais mon peuple ne connaît pas la loi de l'Éternel. 8.8 Comment pouvez-vous dire: Nous sommes sages, La loi de l'Éternel est avec nous? C'est bien en vain que s'est mise à l'oeuvre La plume mensongère des scribes. 8.9 Les sages sont confondus, Ils sont consternés, ils sont pris; Voici, ils ont méprisé la parole de l'Éternel, Et quelle sagesse ont-ils? (jeremie 8 v 7)

29.11 Toute la révélation est pour vous comme les mots d'un livre cacheté Que l'on donne à un homme qui sait lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne le puis, Car il est cacheté; 29.12 Ou comme un livre que l'on donne A un homme qui ne sait pas lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne sais pas lire. 29.13 Le Seigneur dit: Quand ce peuple s'approche de moi, Il m'honore de la bouche et des lèvres; Mais son coeur est éloigné de moi, Et la crainte qu'il a de moi N'est qu'un précepte de tradition humaine.(pensez vous un instant que D.ieu parle de sa loi?) 29.14 C'est pourquoi je frapperai encore ce peuple Par des prodiges et des miracles; Et la sagesse de ses sages périra, Et l'intelligence de ses hommes intelligents disparaîtra. (esaie 29 v 8-14)



«Malheur à vous qui rendez des ordonnances iniques, et à vous scribes, qui transcrivez des sentences perverses,  refusant justice aux indigents, frustrant de leur droit les pauvres de mon peuple, considérant les veuves comme leur proie et dépouillant les orphelins! » (esaie 10)  






« Mon peuple a pour oppresseurs des enfants, Et des femmes dominent sur lui; Mon peuple, ceux qui te conduisent t'égarent, Et ils corrompent la voie dans laquelle tu marches. 3.13 L'Éternel se présente pour plaider, Il est debout pour juger les peuples. 3.14 L'Éternel entre en jugement Avec les anciens de son peuple et avec ses chefs: Vous avez brouté la vigne! La dépouille du pauvre est dans vos maisons »(esaie 3v12-14)


«lorsqu'il leur disait: "Ceci est la paix donnez du relâche à ceux qui sont Ias ceci est le repos!" Ils n'ont pas voulu écouter.  Ils n'ont vu dans la parole du Seigneur que loi sur loi, précepte sur précepte, règle sur règle, ordre sur ordre, une vétille par ci, une vétille par là, de sorte qu'en marchant ils trébuchent en arrière et se brisent, s'engagent dans le piège et s'y embarrassent En vérité, écoutez la parole de l'Eternel, ô gens de raillerie, vous qui dominez ce peuple dans Yeroushalaïm  (esaie 28 v 12-14 )  




Il est impossible de nier la façon avec laquelle la loi des hommes s était fusionée a la loi de D.ieu durant ses siècles de façon à ce que le judaisme devienne une tradition purement humaine.




Yeshoua était confronté a ce problème en Israel :



Il leur répondit: Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de D.ieu au profit de votre tradition? 15.4 Car D.ieu a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. 15.5 Mais vous, vous dites: Celui qui dira à son père ou à sa mère: Ce dont j'aurais pu t'assister est une offrande à D.ieu, n'est pas tenu d'honorer son père ou sa mère. 15.6 Vous annulez ainsi la parole de D.ieu au profit de votre tradition.( Yeshoua ne rejoint -il pas le prophète ésaie qui recommande d écouter la parole donc le commandement) (mathieu 15 v4-7)
Ainsi voilà ce qui signifie etre sous la loi, c etre sous la loi des hommes.Et pour en revenir à l exemple de Pierre, la loi de D.ieu ne nous enseigne pas de nous tenir à l écart des paiens :

« Car l'Éternel, votre D.ieu, c'est le D.ieu des dieux et le maître des maîtres, D.ieu souverain, puissant et redoutable, qui ne fait point acception de personnes, qui ne cède point à la corruption;  qui fait droit à l'orphelin et à la veuve; qui témoigne son amour à l'étranger, en lui assurant le pain et le vêtement. Vous aimerez l'étranger, vous qui fûtes étrangers dans le pays d'Egypte »deuteronome 10 v 17-18




Pierre avait il oublié cette parole de D.ieu volontairement ?Non mais la loi des pharisiens elle nous enseigne le contraire.Pierre ne pouvait se rendre compte de cela tant l enseignement rabbinique avait depassé celui de la torah.Cela nous montre de façon indiscutable que les apotres au commencement ne différenciaient pas tous comme les circoncis les différentes composantes de la halaka à tel point que cela se verifie dans le livre de Jude qui tirait des exemple de la littérature rabinique pour précher a un peuple sous la loi :



1.14 C'est aussi pour eux qu'Énoch, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes: Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades, 1.15 pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les impies parmi eux de tous les actes d'impiété qu'ils ont commis et de toutes les paroles injurieuses qu'ont proférées contre lui des pécheurs impies. (Jude 1 v14-15)
Les chrétiens se sont ils demandé au moins une fois ou était la référence de ce passage dans l ancien testament?La réponse est simple, elle n y figure pas.Ce passage est un extrait du livre d énoch qui est un livre de la litérature rabbinique écrite durant la période des maccabés.Ce livre longtemps accepté est maintenant rejeté par les juifs.Cela veut il dire que Jude était dans l erreur?Loin de la,il utilisait un language adapté à un peuple encore emprisoné par la loi des hommes.Mais cela changea avec l 'enseignement de Paul qui fit clairement une dissection entre la loi de D.ieu et celle des hommes.
En effet Paul aurait pu dire a Tite « abstiens toi de l enseignement de Moise, ou rejette la loi » au contraire il dit :
1.13 C'est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu'ils aient une foi saine, 1.14 et qu'ils ne s'attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d'hommes qui se détournent de la vérité (tite 1 v13)
Mais au sujet de la loi de vérité séparée de celle de l'homme il dit :
Enlevons-nous par la foi toute valeur à la loi ? Bien au contraire, nous confirmons la loi !" (Romains 3 : 31 )


La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. 7.13 Ce qui est bon a-t-il donc été pour moi une cause de mort? Loin de là! Mais c'est le péché, afin qu'il se manifestât comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et que, par le commandement, il devînt condamnable au plus haut point. 7.14 Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. 7.15 Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. 7.16 Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. (Romains 7 v13-16)



"Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair" (romain 6v19)









Nous comprenons ainsi le travail de Paul qui consistait a séparer la loi de D.ieu de la loi des homme dans l esprit des juifs d 'une part puis de nous faire comprendre l 'accomplissement et l affranchissment des ordonances mosaiques en Yeshoua Mashiah.




Car en realité la loi de D.ieu donnée aux hebreux se compose des 10 commandements et des ordonnances qui sont articulées autour de cette loi.C est ordonnances sont la « loi de moise » Yeshoua nous révèle que c est a cause de l incrédulité d Israel que les ordonances furent donées.Mais le moteur de l obeissance a la loi de D.ieu a toujours été la foi et non la halaka :






« Car cette loi que je t'impose en ce jour, elle n'est ni trop ardue pour toi, ni placée trop loin.  Elle n'est pas dans le ciel, pour que tu dises: "Qui montera pour nous au ciel et nous l'ira quérir, et nous la fera entendre afin que nous l'observions?"  Elle n'est pas non plus au delà de l'océan, pour que tu dises: "Qui traversera pour nous l'océan et nous l'ira quérir, et nous la fera entendre afin que nous l'observions?"  Non, la chose est tout près de toi: tu l'as dans la bouche et dans le cœur, pour pouvoir l'observer! 15 Vois, je te propose en ce jour, d'un côté, la vie avec le bien, de l'autre, la mort avec le mal. » deuteronome 30 v11-16.






Israel n avait pas la foi, il fallait donc qu 'il y ai les ordonnances pour adapter la loi de D.ieu a la nature pecheresse et incrédule de l'homme.mais ce systeme prit fin par l avénement de Yeshoua qui nous sauve de la sentence non pas par les œuvres(ordonances) mais par la foi en son nom.




Maintenant que nous avons disséqué la Loi selon la vision Juive et que nous savons ce que signifie « etre sous la loi »nous pouvons repondre a 2 questions:qu'est ce que la Loi de D.ieu et est ce que Yeshoua a aboli cette loi.



Les grands principes de la loi de D.ieu sont contenus dans les dix commandements et manifestés dans la vie du Mashiah. Ils expriment l’amour, la volonté et les desseins de D.ieu concernant la conduite et les relations humaines et sont impératifs pour tous les hommes de tous les temps. Ces préceptes constituent le fondement de l’alliance conclue par D.ieu avec son peuple et la norme de son jugement. Agissant par le Saint-Esprit, la loi démasque le péché et fait éprouver le besoin d’un Sauveur. Le salut procède entièrement de la grâce et non des oeuvres, mais ses fruits se traduisent par l’obéissance aux commandements de D.ieu. L’obéissance favorise le développement d’une personnalité chrétienne et produit un sentiment de bien-être. C’est une manifestation de notre attachement au Seigneur et de notre intérêt pour nos semblables. L’obéissance qui vient de la foi manifeste la puissance du Mashiah à transformer les vies. Ainsi, elle renforce le témoignage du chrétien. (Ex 20.1-17; Ps 40.8,9; Mt 5.17-20; Dt 28.1-14; Ps 19.8-15; Rm 8. 3,4; 1 Jn 5.3; Mt 22.36-40; Hb 8.8-10; Jn 16.7-10 ; Ép 2.8-10.)

Psaume 19.7  La loi de l’Éternel est parfaite, elle restaure l’âme ; Le témoignage de l’Éternel est véritable, il rend sage l’ignorant.






  Le Sauveur n'est pas venu seulement pour racheter l'homme, mais pour exalter l'autorité et la sainteté de la loi de D.ieu en l'exposant dans toute sa beauté devant le peuple et en lui montrant comment il faut se comporter à l'égard de ses préceptes. En tant que disciples de Yeshoua, les chrétiens sont appelés à magnifier la loi de D.ieu dans leur vie. Ayant lui-même vécu une vie d'obéissance, le Mashiah a souligné le fait que ses disciples doivent eux aussi garder les  commandements. Quand on l'a interrogé à propos des conditions pour obtenir la vie éternelle, il a répondu : "Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements" (Matthieu 19 : 17). Il a également donné cet avertissement : "Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux." (Matthieu 7 : 21).

  Yeshoua lui-même a accompli la loi -- non en la supprimant, mais par une vie d'obéissance à ses préceptes. "Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé." (Matthieu 5 : 18). Le Mashiah a enseigné avec force que le grand objectif de la loi de D.ieu ne doit jamais être perdu de vue : aimer le Seigneur, notre D.ieu, de tout notre coeur, de toute notre âme, et de toute notre pensée, et notre prochain comme nous-mêmes (Matthieu 22 : 37- 39). Mais ne nous méprenons pas : le Seigneur ne voulait pas que ses disciples s'aiment réciproquement au sens où le monde profane entend l'amour -- c'est-à-dire égoïstement ou avec un sentimentalisme superficiel. Pour définir de quel amour il voulait parler, Yeshoua a donné un "commandement nouveau" (Jean 13 : 34). Ce nouveau commandement n'était pas destiné à remplacer le décalogue, mais à proposer aux croyants "un exemple de ce qu'est un véritable amour désintéressé, un amour tel qu'on n'en jamais vu ici-bas. C'est dans ce sens que son commandement peut être considéré comme nouveau. Le Seigneur leur prescrivait par là même non pas seulement de "s'aimer les uns les autres'', mais de s'aimer les uns les autres "comme lui-même les avait aimés" (Jean 15 : 12). En réalité, nous avons ici une preuve de plus de la manière dont le Mashiah a magnifié les commandements de son Père." [25]

  Or l'obéissance est l'expression d'un tel amour. Car Yeshoua dit : "Si vous m'aimez, gardez mes commandements." (Jean 14 : 15). "Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour."(vous aurez compris que les juifs de son époque gardaient les commandements des rabbins) (Jean 15 : 10). De la même façon, si nous aimons le peuple de D.ieu, nous aimons D.ieu et nous gardons ses commandements (1 Jean 2 : 3).

Il est essentiel que nous comprenions ceci afin de prévenir les doctrines qui viennent du diable.En effet la ou paul tentait de separer la loi des rabbins de la loi de D.ieu, les chretiens eux tentent de séparer la loi de D.ieu de la vie du chrétien .En effet nombreux sont ceux qui disent, tu pratique le shabat « tu est sous la loi » , ou bien je peut me permettre de faire ce que je veux car c est la foi qui compte , tout ce que tu pratique a été institué par la religion.D' autres tuent au nom du seigneur car la loi a été abolie,ils pratiquent l idolatrie le mensonge, enseigne le légalisme car vous diront ils;Si le larron sur la croix a été sauvé au dernier moment par la foi, pourquoi devrais je me compliquer la vie a faire les péceptes de l ancien testatement.Ou encore oh tu sais, il suffit de croire en Yeshoua et d aimer son prochain, ni plus ni moins, pas besoins des betises de ta religion.





Voici ce que répond la parole a ces personnes plus précisement Jacques qui comme ont peu le voir avait enfin compris la différence entre la loi et la foi:



Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. 1.23 Car, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, 1.24 et qui, après s'être regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il était. 1.25 Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n'étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l'oeuvre, celui-là sera heureux dans son activité. 1.26 Si quelqu'un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son coeur, la religion de cet homme est vaine



Aujourd'hui voici le probleme de l église.Il y as le rang de ceux qui abolissent la loi pour la foi, et ceux qui croient etre sauvé juste par les œuvres de la loi.Mais suffit il de dire « oh j 'ai juste la foi »et j aime mon prochain selon ce que Yeshoua m as dit ?




Voilà ce que nous dit l écriture :



2.8 Si vous accomplissez la loi royale, selon l'Écriture: Tu aimeras ton prochain comme toi-même, vous faites bien. 9 Mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, vous êtes condamnés par la loi comme des transgresseurs. 2.10 Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. 2.11 En effet, celui qui a dit: Tu ne commettras point d'adultère, a dit aussi: Tu ne tueras point. Or, si tu ne commets point d'adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi. 2.12 Parlez et agissez comme devant être jugés par une loi de liberté, 2.13 car le jugement est sans miséricorde pour qui n'a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement. 2.14 Mes frère, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres? La foi peut-elle le sauver? 2.15 Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, 2.16 et que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il? 2.17 Il en est ainsi de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même. (et ne faite pas l erreur de croire que Jacques était sous la loi en écrivant ceci)

2.18 Mais quelqu'un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres.( n est ce pas la le cas de biens des chrétiens qui bataillent sans cesse sur le sujet de la loi et la grace?)
2.19 Tu crois qu'il y a un seul D.ieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent.











La bible ne nous induira jamais en erreur a moins que nous l interpretions selon nos propres voies.Il ne faut pas etre un sage pour comprendre la question de la loi et de la foi, mais je me permet d apporter cette précision afin que certains ne tombe pas sous des erreurs de jugement en déformant la parole par manque de culture religieuse.


                                                      Rav D.K





Dernière édition par Rav D.K le Mer 14 Mai - 17:09 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
JeanP


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 22:35 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Bonsoir DK,
 
Merci de ta réponse franche. En effet, rares sont les gens qui acceptent d'échanger sur ces sujets très pointus, sans se laisser aller à l'orgueil ou à la prétention de tout savoir.
 
Donc, sur ce que j'ai envoyé, je vois que tu n'as pas de problème particulier, puisque tu dis que tout est vrai du début à la fin. C'est déjà beaucoup.
 
En effet, c'est totalement vrai, car c'est tiré de ce qui est écrit et que j'ai reçu il déjà quelques années. J'ai pour habitude de ne donner que ce que j'ai reçu, selon le principe biblique qui va avec.
 
Pour ce qui est de ce que tu as écrit : Néanmoins il demeure une question capitale à laquelle tu ne réponds pas dans cette étude :
 
Je ne risque pas de répondre, puisque que c'est moi qui écris le document.
 
Mais, puisque toi tu poses une question au sujet "d'être sous la loi", je vais essayer d'y répondre le plus simplement possible, car tout ce qui est long et compliqué n'enrichit pas et n'édifie pas forcément. Donc d'entrée je demande à Dieu de la sagesse pour essayer de répondre favorablement à ta question.
 
Mais avant cela, je dois dire que j'ai lu, avec mon épouse, tout ton exposé concernant la loi écrite et la loi orale. Et, chose étonnante, nous avons le même texte que le tien dans le livre que nous avons en notre possession concernant "les manuscrits de la mer morte". Donc je vois que nous avons les mêmes lectures.
En effet, il fut un jour où nous avons essayé de comprendre, nous aussi, pourquoi Yeshoua et Paul évoquaient la tradition des pères. C'est la raison pour laquelle nous avions acheté ce livre.
 
Et même plus précisément quand Yeshoua disait : "Vous avez entendu qu'il a été dit". Ce qui prouve que c'était une instruction "orale" qui se faisait à l'époque.
 
Donc, pour ce qui est d'être "sous la loi", vois toi-même que ce n'est pas ce que j'ai écrit. Moi ce que j'ai écrit c'est être "sous loi", c'est tout.
 
C'est peu mais c'est beaucoup en même temps.
 
En effet, être "sous loi" c'est le contraire de : "Vous avez été appelés à la liberté, etc".
 
DK, je te propose ceci, et j'espère que cela te permettra de bien me comprendre : Si je mets le mot "sous obligation" au lieu de "sous loi", est-ce que cela te conviendrait mieux ?
 
Car en effet il y a deux façons de vivre et de pratiquer la loi :
 
-          Soit sous loi (obligation),
-          Soit sous foi (avec plaisir).
 
Celui ou celle qui peut pratiquer le plus naturellement du monde la grande et belle Loi de Dieu, sous le régime de la foi, celui-là est heureux, car il le fait alors par l'Esprit, par l'esprit du justifié, comme Abraham, le père des croyants, qui reçut le "sceau de justice" à cause de sa foi.
Bien sûr que la loi est bonne, dk, mais elle n'est bonne que lorsqu'elle est perçue et vécue sous un régime nouveau, celui de l'Esprit et non de la Lettre, qui, dans ce cas, vieillit, comme le dit si bien Paul.
 
Je pense et j'espère de tout cœur que tu auras compris cette chose "selon l'esprit", car une grande délivrance y est attachée, un grand bonheur, et surtout la joie du Père. Et non seulement pour toi, mais pour tous ceux qui liront.
 
Mais hélas, Exode 19/20 est le plus souvent très mal lu, car on ne lit pas son contexte, comme je te l'avais indiqué par message privé.
 
Jamais Dieu n'a voulu forcer quiconque à obéir à une loi, mais Il a toujours désiré qu'on Lui fasse confiance ; que l'on marche par la foi en Lui.
Ca, oui, c'est très important à savoir et à vivre. Et d'ailleurs ce fut tout l'enseignement de Yeshoua, le Fils envoyé du Père.
 
Pour ce qui est de ce que tu as écrit : Yeshoua nous révèle que c'est a cause de l'incrédulité d'Israël que les ordonnances furent données…
Là j'aimerais bien que tu me rafraichisses la mémoire, dk, car j'ai comme un blanc à ce sujet.
 
Par contre, je sais bien que Paul a dit ceci : "Pourquoi la loi ? Elle fut donnée à cause des transgressions, etc."
 
Mais, dk, comment peut-on être coupable de transgression quand il n'y a pas encore de loi ? Chacun sait bien que c'est par rapport à une loi transgressée que l'on est reconnu coupable, non ?…
Alors de quelle transgression est-il question ici, puisque la loi n'était pas encore venue ?
 
Alors, qu'en penses-tu ? Tu vois bien qu'il y a beaucoup à comprendre, et c'est tant mieux si ton cœur est ouvert à la chose. Et ce serait encore bien mieux si d'autres voulaient bien s'ajouter à cet entretien, que je pense nous souhaitons tous édifiant.
 
Au sujet de ceci : Pour beaucoup il s 'agit de la loi de Moise, pour d autres des 10 commandements, et pour la plus part les deux, ou d'autres encore diront de façons simpliste l'ancien testament.
Je te réponds ici très clairement : Il s'agit des dix commandements. Pourquoi ?
Parce que c'est justement le thème du début de l'épître aux Romains.
En effet voici ce que dit Exode 20 :
13            Tu ne tueras point.
14            Tu ne commettras point d'adultère.
15            Tu ne déroberas point.
 
Et voici son pendant dans l'épître aux Romains :
 
21                Toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même ! Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes !
22                Toi qui dis de ne pas commettre d'adultère, tu commets l'adultère !
 
Par conséquent l'shaliah Paul ne se pose pas la question comme tu la poses, à savoir :
  
"Quelle loi ?" 
  Non, Paul parle de la loi qui fait abonder le péché, c'est tout.
 
(Je la mets ici en noir grasUne autre fois je lui mettrai une autre couleur, puis une autre, car il y a plusieurs sens au mot loi. Je ne suis pas Juif mais j'ai quand même un esprit qui me relie à Dieu, ainsi qu'une foi, ce qui me permet de comprendre un peu, moi aussi, les Écritures sans connaître l'Hébreu pour autant.)
 
Tu vois c'est très simple ; il suffit de consulter les Ecritures, et surtout celles de Paul, comme écrit dans cet article en-haut.
 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Si tu le permets, dk, je n'irai pas plus avant ce soir, car il faut, il me semble, user de sagesse pour prendre le temps de se présenter devant Dieu dans la prière, afin de Lui demander conseil sur ce qu'on a écrit, lu ou entendu.
 
Tout ne peut pas être dit en un seul mail ; par contre je crois qu'une seule Parole venant du "Père des lumières", peut bouleverser une vie et faire d'un esclave un homme libre, totalement.
 
Libre de quoi ? De pécher à outrance ! Loin de moi cette pensée ! Non, je veux parler d'être libre de vivre l'envers de Romains 7. Etre libre de pouvoir faire le bien que je ne pouvais pas avant, parce qu'une loi, plus forte que moi, m'en empêchait ; et aussi de ne pas faire le mal que cette loi m'obligeait de faire.
 
N'est-ce pas un bon objectif, dk ? Cela ne te tente pas ? Cela ne te donne pas envie ?
 
Moi oui, et je rends grâces sans cesse à Dieu de ce qu'il m'a délivré des "obligations" qui m'emprisonnaient.
Je suis libre, enfin libre, car affranchi par le Fils de Dieu.
Je suis libre d'aller de progrès en progrès à l'intérieur-même d'une autre loi, la loi de l'Esprit de Vie en Yeshoua-Mashiah. Et tout cela par le seul moyen de la foi.
 
C'est la chose la plus simple qui puisse exister, et de plus totalement gratuite.
-          Pas faite pour les forts, non ! Mais faite pour les faibles.
-          Pas pour les bien-portants, non ! Mais faite pour les malades.
 
Bien à toi en Yeshoua
 
JeanP
Revenir en haut
Rav D.K


Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2011
Messages: 66
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 03:47 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Je te rejoins entièrement dans ce que tu écrit et cette discussion est bénéfique car elle permet d'aller au fond des choses.Je vais toutefois répondre a tes questions et te détailler ma compréhension des écrits selon ce que j'ai moi aussi reçu.

tu m as dit:

"Pour ce qui est de ce que tu as écrit : Yeshoua nous révèle que c'est a cause de l'incrédulité d'Israël que les ordonnances furent données…
Là j'aimerais bien que tu me rafraichisses la mémoire, dk, car j'ai comme un blanc à ce sujet.
 
Par contre, je sais bien que Paul a dit ceci : "Pourquoi la loi ? Elle fut donnée à cause des transgressions, etc."
 
Mais, dk, comment peut-on être coupable de transgression quand il n'y a pas encore de loi ? Chacun sait bien que c'est par rapport à une loi transgressée que l'on est reconnu coupable, non ?…
Alors de quelle transgression est-il question ici, puisque la loi n'était pas encore venue ?"

"

Il leur répondit: Que vous a prescrit Moïse? 10.4 Moïse, dirent-ils, a permis d'écrire une lettre de divorce et de répudier. 10.5 Et Yeshoua leur dit: C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a donné ce précepte. (marc 10)
Vois tu  si israel eu la foi en la parole de Dieu, il n y aurais pas eu toute ces ordonances relatives a celles ci.

Concernant la deuxieme partie de ton questionnement je te répondrait par un argument qui n est pas issu de mon interpretation personelle mais de celle de la parole de Dieu(je mettrais a chaque foi la référence car je sais que tu porte une attention particulière a ce qui est écrit).Permet moi déja de te poser une question:pourquoi l 'iniquité fut elle trouvé chez lucifer, et pourquoi Yeshoua dit il qu 'il a été meurtrier des le commencement?Permet moi de te répondre ceci:

La loi exista longtemps avant que Dieu donne le décalogue à Israël. Sinon, le péché n'aurait pu exister avant le Sinaï, car "le péché est la transgression de la loi" (1 Jean 3 : 4). Le fait que Lucifer et ses anges ont péché prouve l'existence de la loi avant même que notre monde fût créé (2 Pierre 2 : 4).

  Quand Dieu créa Adam et Eve à son image, il grava les principes moraux de sa loi dans leur esprit, de manière qu'ils accomplissent tout naturellement sa volonté. Mais leur première désobéissance introduisit le péché dans la famille humaine (Romains 5 : 12).

  Plus tard, le Seigneur devait dire à propos du père des croyants : "Abraham a obéi à ma voix, et (...) il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois." (Genèse 26 : 4, 5). Par ailleurs, Moïse a enseigné les lois divines avant le Sinaï (Exode 16 ; 18 : 16). En étudiant le livre de la Genèse, on s'aperçoit que les dix commandements étaient connus avant leur promulgation sur le mont Sinaï puisque les humains comprenaient que les actions condamnées par le décalogue étaient répréhensibles (Concernant le premier et le deuxième commandement, voir Genèse 35 : 1-4 ; pour le quatrième, Genèse 2 : 1-3 ; pour le cinquième, Genèse 18 : 29 ; pour le sixième, Genèse 4 : 8-11 ; pour le septième, Genèse 39 : 7-9 ; 19 : 1-10 ; pour le huitième, Genèse 44 : 8 ; pour le neuvième, Genèse 12 : 11-20 ; pour le dixième, Genèse 27). Cette conception générale de la loi morale montre assez que, dès les origines, Dieu avait fait connaître les dix commandements à l'humanité.

Il est primordial de comprendre que les tables de la loi ne sont que sa consignation écrite!Lorsque quelqu'un comprends cela, il a fait la moitié du chemin.

Cependant les hommes bien souvent deforment une pensée toute entière juste par un seul mot incompris.Je te dirais que l'epitre aux romains est le livre le plus incompris a cause d un seul mot.Examinons l affaire:

Première nuance à démontrer lorsque tu dit que l epitre aux romains parle de la loi des 10 commandements, je dirais que paul parle de la" transgression de cette loi".Voila ce qu'il met en evidence ici lorsqu il dit:

 
Toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même ! Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes                Toi qui dis de ne pas commettre d'adultère, tu commets l'adultère !
 
Mais revenons a cette fameuse incompréhension de l 'écrit.Tu parle de la loi qui fait abonder le péché.Oui mais au fait comment elle fait?Certains exposerons leur logique comme suit: Paul a dit "Je n'ai connu le péché que par la loi."Ah d accord donc en d autres termes si il n y avait pas eu la loi il n y aurais pas eu de trangressions.Mais bien sur puisque abraham vécu par la foi avant qu il n y est les 10 commandements selon ce qui est écrit le juste vivra par la foi.

Et bien je vais te démontrer le caractère trompeur de cette logique en te montrant les deux erreurs causales.La première erreur est de croire qu il n y avait de loi avant les tables or la bible démontre que ce raisonnement est faux.Et la deuxième et magistrale erreur est celle ci: l 'incompréhension du mot "connu" dans la phrase de Paul "j ai connu le péché que par la loi" .Que veut dire la phrase"adam et ève connurent qu ils etaient nus?Ce mot est un synonyme de :prendre consience, savoir, etre au courant de, réaliser.Cependant la plus par des esprits interprete ce mot par le mot "provoque" par simple analogie a la phrase que tu as citée "la loi qui fait abonder le péché".Deuxième erreur d interprétation ; que veut dire la loi qui fait abonder le péché:

Sans les dix commandements, les humains ne discernent pas la sainteté de Dieu ; ils ne peuvent éprouver le sentiment de leur culpabilité ni ressentir le besoin de se repentir. Aussi longtemps qu'ils ignorent vivre en contradiction avec la loi divine, ils n'ont pas conscience d'être perdus et ne ressentent pas le besoin du sang expiatoire de Yeshoua-Mashiah.

  Afin que le pécheur se rende compte de sa propre condition, la loi joue le rôle d'un miroir (Jacques 1 : 23-25). Ceux qui plongent leurs regards dans ce "miroir" peuvent voir leurs défauts de caractère en le comparant au caractère sans tache du Seigneur. Dans ce sens, la loi morale révèle que l'humanité entière est coupable devant Dieu (Romains 3 : 19), et lui est pleinement redevable.

  "C'est par la loi que vient la connaissance du péché" parce que "le péché est la transgression de la loi" (1 Jean 3 : 4). Paul écrit pour sa part : "Je n'ai connu le péché que par la loi." (Romains 7 : 7).(as tu remarqué le mot "que",cela veut dire que en dehors de "cette" loi pas de prise de conscience).  Parce qu'elle convainc les pécheurs de leurs fautes, la loi les aide à comprendre qu'ils sont passibles du jugement de la colère divine et qu'en conséquence, ils risquent d'être condamnés à la mort éternelle. Une telle perspective fait naître en eux le sentiment de leur détresse.

Maintenant que nous avons identifié les  deux grosses erreurs, nous allons réinterpréter les choses sans celles -ci et tu sera surprit de la  difference;
Ils agitdu s  sens réel de l épitre 7 aux romains que 99,9 pour cent des croyants ne comprennent toujours pas.Et je t avouerais que je suis troublé quand tu cite ce passage justement en disant:


Libre de quoi ? De pécher à outrance ! Loin de moi cette pensée ! Non, je veux parler d'être libre de vivre l'envers de Romains 7. Etre libre de pouvoir faire le bien que je ne pouvais pas avant, parce qu'une loi, plus forte que moi, m'en empêchait ; et aussi de ne pas faire le mal que cette loi m'obligeait de faire.

Je t ai montré avec références que la bible enseigne que le péché à l échelle humaine est la transgression meme des 10 commandements.Alors quel est ta définition du péché ?De quelle loi parle tu quand tu dis que cette loi oblige a faire le mal?Serait tu de ceux qui interpretent mal le sens du mot "la loi qui fait abonder le péché?C est une question je ne l affirme pas!Alors examine avec moi à nouveau Romain 7 sans ce mécanisme de pensée trompeur:

De même, mes frères, vous aussi vous avez été, par le corps de Mashiah, mis à mort en ce qui concerne la loi, pour que vous apparteniez à un autre, à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu.

7.5 Car, lorsque nous étions dans la chair, les passions des péchés provoquées par la loi agissaient dans nos membres, de sorte que nous portions des fruits pour la mort.( Constate ceci;si Dieu n avait pas dit a ève "vous n en mangerez point" Satan n aurait pas exité la curiosité d ève pour l inciter a transgresser le commandement, donc tu as compris que c est satan qui pousse a trangresser la loi de la sorte que si Dieu n avait pas déclaré ceci ou cela péché, satan n'en n aurait tiré aucun profit.Ce n est pas la loi qui veut votre mort, c est satan.Pas de loi, pas de tentation de satan voila pourquoi Paul parle de la "passion" du péché (tentation et transgression) que provoque indirectement la loi par l intermediaire "seul" de satan.) 7.6 Mais maintenant, nous avons été dégagés de la loi, étant morts à cette loi sous laquelle nous étions retenus, de sorte que nous servons dans un esprit nouveau, et non selon la lettre qui a vieilli.(Si Yeshoua n est pas en face de la loi, c est la loi de Moise qui y fait face, Moïse écrivit les dix commandements, ainsi que d'autres lois explicatives, dans un livre appelé "le livre de l'alliance" (Exode 20 : 1 à 24 : 8 ; voir surtout le verset 7)C est ce livre qui répondait aux problématiques de transgressions de la loi avant la venue de Yeshoua.Lorsque nous avons péché nous allons a Yeshoua pour etre purifiés et non a moise pour découvrir que nous serons lapidés ou brulés vifs.Ainsi la lettre qui a vieilli c est la lettre de Moise pas le décalogue puisque si étant chrétiens nous péchons toujours cela veut dire que parfois nous transgressons toujours les 10 commandements qui n'ont pas vieillis)Maintenant jeanp tu comprends ce que je disait par « ils sont toujours en vigeur » 7.7 Que dirons-nous donc? La loi est-elle péché? Loin de là! Mais je n'ai connu le péché que par la loi. Car je n'aurais pas connu la convoitise, si la loi n'eût dit: Tu ne convoiteras point. ( On pourrait se dire que Paul ne sait pas ce qu il veut si au depart on interprete mal le sens de la phrase "la loi qui fait abonder le péché" mais en gros Paul dit :je n ai jamais dit que la loi fait pécher , je vous dit quelle vous permet d appeler le mal « mal » )

7.8 Et le péché, saisissant l'occasion, produisit en moi par le commandement toutes sortes de convoitises; car sans loi le péché est mort.( Paul se contredit t il encore?non!A partir du moment ou paul prit conscience du péché, satan se mit a le tenter puique sans cette conaissance le péché n existe pas dans son esprit.Reprenons le cas de eve.Lorsque Dieu dit « si vous en mangez, vous mourrez » pensez vous un seul instant que Dieu avait mis volontairement un poison dans un fruit pour tuer sa créature?Satan pour une fois nous dit la vérité  « Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » Adam et eve etaient ils des petits moutons naifs sans intelligence?Bien sur que non, mais le péché n 'etait pas dans le fruit, c est la désobéissance à l ordre de Dieu qui provoqua le péché, ainsi ils comprirent le bien et le mal par leur propre conscience et non par le fruit.C est dans ce sens que satan les a dupé. Pour revenir a ce que nous dit paul, sans l ordre de Dieu, il n y as pas d existence du péché dans l esprit du pécheur!Voila pourquoi le péché est mort ,bien que présent)

7.9 Pour moi, étant autrefois sans loi, je vivais; mais quand le commandement vint, le péché reprit vie, et moi je mourus. 7.10 Ainsi, le commandement qui conduit à la vie se trouva pour moi conduire à la mort. 7.11 Car le péché saisissant l'occasion, me séduisit par le commandement, et par lui me fit mourir. 7.12 La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. 7.13 Ce qui est bon a-t-il donc été pour moi une cause de mort? Loin de là! Mais c'est le péché, afin qu'il se manifestât comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et que, par le commandement, il devînt condamnable au plus haut point. 7.14 Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel, vendu au péché. 7.15 Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais. 7.16 Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. 7.17 Et maintenant ce n'est plus moi qui le fais, mais c'est le péché qui habite en moi. 7.18 Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair: j'ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. 7.19 Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. 7.20 Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi. 7.21 Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. 7.22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur; 7.23 mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. 7.24 Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?...


Tu m' excuseras je l espere mais je dois le faire!On va reformuler cette partie dans un language plus simple  puisque comme des petits enfants il faut nous faire chaque fois un dessin :

Moi Paul : avant quand je vivais selon mes penchants et que j ignorais la loi de Dieu je vivait tres bien, car je n avait pas de remords.Des que j ai découvert cette loi elle m as mis en face de la realité,je suis un pécheur , je vais mourir parce que je peche.Le pire c est que maintenant que je sais cela je veut pecher encore plus.Je ne comprends pas???J etait pas comme sa avant !Mon esprit comprends le truc mais on dirait que au fond de moi mon corps aime faire le contraire.C est comme si il y as une loi dans mon corps que je ne saurait définir qui paralyse mon devoir de faire le bien.Je suis tres triste car c est impossible pour moi de ne pas pécher.Le pire c est que maintenant que je connait cette loi je suis condamné a plus forte raison!Oh lala qu est ce que j etait mieux dans ma tete quand je ne conaissait pas cette loi!Mais je ne peut rien faire ! A l aiiiiide , je ne veux pas bruler!Cette loi me montre a quel point je suis sale, on dirait que le « péché abonde » tout d un coup !(ps: c est pourquoi je dit dans mes epitres que je me considere comme le plus grand des pécheurs)
Mais aufaite pourquoi je pense comme sa?Cette loi la n est elle pas sainte?Donc la encore c est moi le méchant parce que je pense ainsi!Seigneur comment vais je etre sauvé de cette fosse ?


7.25 Grâces soient rendues à Dieu par Yeshoua Mashiah notre Seigneur!... Ainsi donc, moi-même, je suis par l'entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché.
Oui enfin j ai compris, je sais que cette loi la est bonne et si sa trangression produit en moi du remord je suis donc en sensible elle et je la comprend.En fait, c est normal je suis né dans le péché je ne peut pas vivre sans pecher.Mais maintenant Yeshoua est la , je vais pouvoir respecter cette loi naturellement, simplement ,et mener une vie conforme a tout ses principes en ayant la foi en Yeshoua.Pas par obligation, mais par envie grace a l aide de Yeshoua.Elle n as pas disparu, elle est toujours la et je la vie par Yeshoua et la bonne nouvelle c est que je ne me sens plus condamné par elle.

Je me suis permis de utiliser ce language en essayant de rester fidele a l esprit.Ceci nous permet de comprendre ce qu est la justification par la foi.

Etant justifiés par la foi en Mashiah, nous sommes mis au bénéfice de sa justice. Nous sommes en règle avec Dieu par le Mashiah, notre substitut. Dieu, dit Paul, "l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu" (2 Corinthiens 5 : 21). Les pécheurs repentants peuvent donc faire l'expérience d'un pardon total et complet. Nous sommes ainsi réconciliés avec Dieu !

  La vision de Zacharie relative au grand prêtre Josué illustre très bien la justification. Josué se tient devant l'ange de l'Éternel. Il est revêtu de vêtements souillés, qui représentent la souillure du péché. Alors qu'il se trouve dans cette position, Satan exige sa condamnation. Les accusations de Satan sont fondées -- Josué ne mérite pas d'être acquitté. Cependant, Dieu, dans sa grâce, reprend Satan : "N'est-ce pas là un tison arraché du feu ?" (Zacharie 3 : 2). N'est-il pas précieux à mes yeux pour que je le protège de façon particulière ?

  Le Seigneur ordonne que les haillons soient rapidement remplacés et déclare : "Vois, je t'enlève ton iniquité, et je te revêts d'habits de fête." (Zacharie 3 : 4). Notre Dieu rempli d'amour et de miséricorde passe outre les accusations de Satan. Il justifie le pécheur tremblant et le couvre de la robe de la justice du Mashiah. Tout comme la robe sale de Josué représente le péché, la nouvelle robe représente la nouvelle expérience du croyant en Mashiah. Dans le processus de la justification, le péché confessé et pardonné est transféré sur le Fils de Dieu pur et saint, sur l'Agneau qui porte le péché. "Cependant, le pécheur repentant et sans mérite est revêtu de la justice du Mashiah qui lui est imputée. Ce changement de vêtements, cette transaction divine et rédemptrice est au coeur de la doctrine de la justification" . Le croyant justifié a fait l'expérience du pardon et est purifié de ses péchés.

Ce sujet est tellement profond que nous pourrions en parler des heures.Je me permet d ajouter une touche personelle.Certains m ont deja réproché de mettre les gens sous la loi parce que je preche le sabbat.Mais bien sur que je met les gens sous la loi.
Le jour ou certains comprendront ce qu'est vivre la loi par la foi et par la grace, ils auront tout compris.bien a toi

Rav D.K


Dernière édition par Rav D.K le Mar 9 Aoû - 04:32 (2011); édité 3 fois
Revenir en haut
Rav D.K


Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2011
Messages: 66
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 03:50 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Ps: Le livre dont tu parle je ne le connait pas!Je vais regarder sur internet si je peut le trouver
Revenir en haut
JeanP


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 09:48 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Bonjour Dorcas,
 


Après la réponse que tu as envoyée au-dessus, j'ai laissé un temps, le temps que tu réfléchisses à ce que tu as écrit, car bien souvent on écrit un peu vite et on peut commettre des erreurs. J'ai donc laissé du temps.
 


Or depuis, Dk répond à cette petite étude.
 


Je pense que tu as compris que je tiens absolument à "garder le fil" d'une pensée initiale, de peur que le rusé se serve de distractions diverses, je me vois obligé de répondre maintenant à tes propos, ou plutôt à ceux écrits en bas de ta réponse.
 


Je fais une copie de ce que tu as écrit :


"Je précise bien clairement que les apôtres ont reçu le Saint- Esprit après la mort de Yeshoua comme Il l'avait annoncé. 


Donc lorsque Yeshoua était près d'eux, les enseignements étaient uniquement visuels, mais lorsque Yeshoua fut retourné près du Père, ils reçurent le Saint-Esprit pour les enseigner et les diriger dans leurs ministère."
 


"Ils reçurent le Saint Esprit pour les enseigner et les diriger dans leurs ministère". 
 

Dorcas, pourrais-tu me préciser où est écrit une telle affirmation ? Peut-être après tout ai-je un trou de mémoire.
 


Moi, voici ce que je lis dans le livre des Actes :


 
1; 1-2


Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Yeshoua a commencé de faire et d'enseigner dès le commencement. jusqu'au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint-Esprit, aux apôtres qu'il avait choisis.


3             Après qu'il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu.


Ici, Dorcas, nous sommes donc avant la pentecôte. C'est dans ce temps que Yeshoua a enseigné pendant 40 jours les apôtres. Ce n'est pas après la pentecôte.
 
4             Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Yeroushalaïm, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ; ce que je vous ai annoncé, leur dit-il ;


5             car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit.


6             Alors les apôtres réunis lui demandèrent : "Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël ?"


7             Il leur répondit : "Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité".


Ici, on s'aperçoit que Yeshoua, les ayant enseignés sur le royaume de Dieu, fut obligé de leur répondre, lorsqu'ils voulaient en savoir les temps, que ce n'était pas à eux de connaître les temps.


Alors Yeshoua déplace le sujet et dit ceci :


8  Mais (à la place de toutes vos questions), vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Yeroushalaïm, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.


Voilà Dorcas, tout est dit.


L'enseignement c'était donc avant la Pentecôte, et c'est après la réception d'une "puissance", le Saint-Esprit, qu'ils furent envoyés en tant que témoins de Yeshoua-Mashiah. (Vous serez mes témoins)


L'enseignement que tu évoques, Dorcas, a donc été donné avant la réception du Saint-Esprit, et pas après.


C'est la raison pour laquelle on peut lire ceci, un peu plus loin, lors de la guérison du boiteux à la porte du temple : 


6     "Alors Pierre lui dit : Je n'ai ni argent, ni or ; mais ce que j'ai, je te le donne : Au nom de Yeshoua-Mashiah de Nazareth, lève-toi et marche. (C'est ça, être un témoin de Yeshoua)


7     Et, le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant ses pieds et ses chevilles devinrent fermes ;


8     d'un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu.


9     Tout le monde le vit marchant et louant Dieu.


10   Ils reconnaissaient que c'était celui qui était assis à la belle porte du temple pour demander l'aumône, et ils furent remplis d'étonnement et de surprise au sujet de ce qui lui était arrivé.


11    Comme il ne quittait pas Pierre et Jean, tout le peuple étonné accourut vers eux, au portique dit de Salomon.


12    Pierre, voyant cela, dit au peuple : Hommes Israélites, pourquoi vous étonnez-vous de cela ? Pourquoi avez-vous les regards fixés sur nous, comme si c'était par notre propre puissance ou par notre piété que nous eussions fait marcher cet homme ?


13   Le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Yeshoua, que vous avez livré et renié devant Pilate, qui était d'avis qu'on le relâchât.


14   Vous avez renié le saint et le Juste, et vous avez demandé qu'on vous accordât la grâce d'un meurtrier.


15   Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts ; nous en sommes témoins.


16   C'est par la foi en SON NOM que "SON NOM" a raffermi celui que vous voyez et connaissez ; c'est la foi en lui qui a donné à cet homme cette entière guérison, en présence de vous tous.


Voilà ce qu'est être un témoin de Yeshoua : Faire les choses "au nom de Yeshoua". C'est ce qu'ont fait Pierre et Jean pendant des années. Mais pour ce qui est d'être enseignés, c'était avant.


Il y a donc erreur dans la chronologie des faits, Dorcas ; car moi, dans le papier que j'ai envoyé, j'évoquais un problème sérieux qui arriva quatorze ans plus tard.


Oui comme je l'avais dit aussi, peu longtemps après le début, un problème sérieux "d'esprit de loi" refaisait surface, et il fallait un homme bien préparé par Dieu pour y faire face. Et c'est ce Saul de Tarse, avant qu'il devint Paul, qui gardait les vêtements lors du meurtre d'Etienne, qui était l'outil que préparait le Maitre.


Il fut préparé par Yeshoua en le rencontrant personnellement, afin qu'il n'ait pas de "voix discordantes" dans sa tête. Le contact étant direct, son Évangile fut donc non sujet à erreur.


Je tremble un peu quand même quand je lis tes mots, ainsi qu'une autre personne : "Dieu l'a certainement choisi"...


Es-tu sûre que le "certainement" n'est pas en trop, Dorcas ?


Pourquoi dis-tu "envoyé", au lieu d'shaliah, comme Paul se présente lui-même ? Pourquoi ne pas mettre shaliah, comme cela est écrit ? Peut-être pour toi envoyé et shaliah c'est pareil. Et en fait ça a la même origine, comme le mot ange. Mais il me semble qu'employer le mot approprié est mieux, car ça évite des confusions.
-----------------------------------------


Autre chose. Tu écris encore ceci : 


"Et Paul a été envoyé pour enseigner et propager la Parole de Dieu aux nations. Dieu l'a certainement choisi car il pouvait aussi témoigner comme Dieu peut changer les hommes, puisqu'il était lui même rebelle à Dieu avant son appel". 



Là encore j'ai besoin d'explications, Dorcas.


Où as-tu trouvé la notion que Paul était rebelle à Dieu ? J'aimerais bien savoir, car je peux me tromper, personne n'est infaillible.


Moi je trouve exactement le contraire : Paul dit de lui-même qu'il était très zélé, et même "excessivement zélé". Ce qui implique une chose anormale. (Nous y reviendrons peut-être une autre fois).


Un homme zélé pour Dieu comme l'était Saul de Tarse, ne peut être, en aucune manière, rebelle à Dieu, Dorcas ! Un homme rebelle va contre Dieu, mais n'est pas zélé pour Lui !


Paul était enseigné depuis sa jeunesse aux pieds d'un docteur de la loi, Gamaliel. Il était donc bien disposé pour Dieu, non ?


Alors pourquoi dis-tu qu'il était rebelle ?


En vérité, Dorcas, et tu le sais sans doute très bien, Paul n'était pas rebelle à Dieu, mais il était bouché par rapport à la pensée divine. Il n'avait pas vu le Fils dans les Ecritures, (dit autre part), c'est pourquoi il réfléchissait en terme de loi, uniquement. Ce qui faisait de lui un tueur de chrétiens qui vivaient leur foi en Yeshoua-Mashiah.


S'il était rebelle, c'était uniquement envers la pensée divine, mais certes pas contre Dieu ! Il était dans une grave erreur de compréhension, c'est tout !


En fait, Paul était innocent de ces choses, car n'ayant pas compris. Dieu le savait bien car Il l'avait "mis à part dès le ventre de sa mère, comme d'ailleurs Jérémie".


Quand Yeshoua se présenta à lui, alors il le vit partout dans les Ecritures. Ecritures qu'il connaissait sans doute "par coeur", comme beaucoup de gens. Mais il n'avait pas vu l'essentiel : Le Fils.
 
Alors que devint-il ? Fut-il moins zélé ? Pas du tout ! Au contraire, son zèle s'accentua de plus en plus, mais maintenant au service du Seigneur, qu'avant il combattait sans s'en rendre compte, et surtout de l'Eglise, qui est son Corps.


En effet, voici ce que Yeshoua lui dit lorsqu'Il le rencontre :


5     Il répondit : "Qui es-tu, Seigneur" ? Et le Seigneur dit : "Je suis Yeshoua que tu persécutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons".


Ici, Dorcas, nous savons que Paul persécutait l'Eglise, comme cela est écrit. Mais Yeshoua lui dit : "Je suis, moi, celui que tu persécutes", ce qui veut dire que l'Eglise et Yeshoua, ça ne fait qu'un seul ! Et c'est Lui qui le déclare, ici.
Par conséquent n'est-ce pas normal que Paul enseigne que l'Eglise est le Corps de Mashiah ? Bien sûr que oui, puisque Paul a tout appris de Lui !


6     Tremblant et saisi d'effroi, il dit : "Seigneur, que veux-tu que je fasse" ? Et le Seigneur lui dit : "Lève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire".


Oui, je crois qu'il serait bon que certains tremblent aussi un peu d'effroi quand ils s'en prennent à l'Eglise, ne se rendant pas vraiment compte qu'ils s'en prennent à Yeshoua Lui-même !


Voilà Dorcas, c'est tout ce que je voulais te soumettre, te demandant de le recevoir comme je te l'envoie : Avec tout l'Amour du Seigneur, celui que tu portes aussi en toi.


JeanP
Revenir en haut
Rav D.K


Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2011
Messages: 66
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 14:07 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Je suis également dans l attente de ta réponse jeanp au sujet de cette déclaration:

"Libre de quoi ? De pécher à outrance ! Loin de moi cette pensée ! Non, je veux parler d'être libre de vivre l'envers de Romains 7. Etre libre de pouvoir faire le bien que je ne pouvais pas avant, parce qu'une loi, plus forte que moi, m'en empêchait ; et aussi de ne pas faire le mal que cette loi m'obligeait de faire."

Je m attardes la dessus car j ai vu bien des gens me dire"la loi la plus forte c est celle des 10 commandements, car elle fait abonder le péché donc elle nous contraint a faire le mal, car si il n y avait pas eu de commandement il n y aurait pa eu de transgression"

Tu as vu par ce que je t ai montré que des simples incompréhensions de mots changent tout le sens d un exposé.Tu parle d une loi alors que paul met en évidence 3 lois:

Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. 7.20 Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi. 7.21 Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. 7.22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu (premiere loi), selon l'homme intérieur; 7.23 mais je vois dans mes membres une autre loi (2 eme loi), qui lutte contre la loi de mon entendement(3eme loi), et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.(2eme loi).

Le texte met en évidence la loi de Dieu que paul souhaite accomplir naturellement, mais une loi qui est encrée en lui le fait faire le contraire (le péché).Cette loi de péché est opposé a son entendement car l homme a l etat initial avait le libre arbitre, mais par l intronisation du péché dans le monde nous somme tous esclaves du péché.
Ainsi les 10 commandements qui sont une loi d amour deviennent un loi de condamnation a cause de notre nature pécheresse.

Yeshoua nous affranchi du péché ainsi nous sommes dégagé de  la condamnation.Quest ce qui a été vaincu?la loi de Dieu ou le péché?

Fait étrange quand Yeshoua apparait il ne reste que 2 loi:

Grâces soient rendues à Dieu par Yeshoua Mashiah notre Seigneur!... Ainsi donc, moi-même, je suis par l'entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché.

La chair dans son état reste esclave du péché, nous somme de nature pécheresse.Cependant elle ne s oppose plus a notre volonté de faire le bien, car notre esprit lui est affranchi du péché par Yeshoua.Il en demeure 2 loi: la loi de Dieu, la loi du péché, et Yeshoua entre les 2.Nous ne somme plus donc sous obligation, c est a dire obligé de faire comme cela pour eviter la sentence de la mort.Mais nous sommes sous foi, c est a dire que nous faisons naturellement par la grace de Yeshoua et par la foi en son nom.(sa encore c est un sujet a develloper une autre fois)

Malgré cela, d autres diront toujours"ce sont les 10 commandements qui font pécher"........
Revenir en haut
Tkanos


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2011
Messages: 34

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 14:30 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Merci JeanP pour cet étude.

En te lisant j'ai eu peur que certain, puissent implicitement rejeter la Loi, (ce qui arrive souvent quand on parle de la foi et de la loi)
mais Rav D.K et toi avez eu une très bonne discussion à ce sujet juste après (qui est essentiel car beaucoup se méprennent sur ce que dit Paul en ne citant qu'une partie)

J'ai beaucoup aimé :

Citation:

Car en effet il y a deux façons de vivre et de pratiquer la loi :

- Soit sous loi (obligation),
- Soit sous foi (avec plaisir).



C'est une très bonne formulation, et ainsi nous voyons qu'il ne faut pas la rejeter, mais l'accomplir par plaisir, et par Amour pour D.ieu (et non obligation).

Citation:

"Ils reçurent le Saint Esprit pour les enseigner et les diriger dans leurs ministère".


Dorcas, pourrais-tu me préciser où est écrit une telle affirmation ? Peut-être après tout ai-je un trou de mémoire.


Pour la partie enseigner :

Jean 14 : 26 : Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

Citation:

L'enseignement c'était donc AVANTla Pentecôte, et c'est après la réception d'une "puissance", le Saint-Esprit, qu'ils furent envoyés en tant que témoins de Yeshoua-Mashiah. (Vous serez mes témoins)

Après aussi par le Consolateur comme Il le promit en Jean.

Citation:

Oui comme je l'avais dit aussi, peu longtemps après le début, un problème sérieux "d'esprit de loi" refaisait surface, et il fallait un homme bien préparé par Dieu pour y faire face.

En lisant ces propos, j'ai l'impression que Paul n'a été choisit que parce que les apôtres déviait. (je sais bien que ce n'est pas ta pensée) mais dans un soucis de clarté : tu as tout a fait raison de souligner ce problème "d'esprit de loi" refaisant surface, et Paul à trancher.
Mais Paul n'as pas été choisit que pour cela.

Citation:

Pourquoi dis-tu "envoyé", au lieu d'shaliah, comme Paul se présente lui-même ?


Je pense qu'il faut éviter les batailles de mots qui peuvent être stérile.
Dorcas à beaucoup de boulot pour administrer tous les post, et des fois elle répond rapidement, juste pour éclaircir un point ou deux, (qu'elle trouve important) pour que les nouveaux ne se perdent pas, mais qui dit rapidement dit aussi ... rapidement (des fois de manière mal dites).

C'est comme les enfants qui disent :
Citation:

enfant A : j'adore le chocolat
enfant B : il ne faut pas dire ça car, on n'adore que D.ieu.


Bien sur que l'enfant A, ne se met pas sous le contrôle du chocolat, c'est un abus de langage.
Et concernant le mot shaliah, c'est bien de l'utiliser, mais peu le comprennent. Et nous devons faire un effort pour que les enseignement soit accecible à tous.
(pour ma part, j'ai du aller le chercher dans une encyclopédie (universalis)
qui dit : Cet envoyé (en hébreu *shaliaḥ, en grec apostolos, en latin missus) s'appelle, selon les cas, émissaire, missus dominicus, légat, délégué, ambassadeur, héraut, mandataire, représentant… )

Merci encore pour cet étude, et pour ton échange avec Rav DK
Revenir en haut
Tkanos


Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2011
Messages: 34

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 14:36 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Désolé Rav DK, je n'avais pas vu ton dernier post :
Dont je veux apporter juste une petite contribution (sans me mettre dans la discussion entre JeanP et toi (qui est passionnante))

Citation:

"la loi la plus forte c est celle des 10 commandements


Romain 7:22-23
Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur;
mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.

Je pense que Paul parle de cet autre loi, qui est la loi de la chair.

Juste petite contribution en passant, je m'en vais.
Revenir en haut
JeanP


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 17:45 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Dk, Tkanos,
 
J'hésite à vous répondre.


Je m'explique :
 
Il y a bien longtemps, je travaillais dans une entreprise où on plantait des poteaux téléphoniques sur le bord des routes.


Avant de commencer on faisait une sorte d'enquête du terrain pour voir la courbe des virages, les intersections, les difficultés à franchir, etc.


Il fallait faire attention à ce que les câbles tendus sur un des poteaux ne tire pas trop dessus, par excès de courbure, et finir par le faire tomber avec le temps.


Quelquefois si le parcours était trop sinueux, il fallait placer un poteau entre deux virages, dans la végétation.


 
Ce métier m'a appris au moins quelque chose de bon. Il m'a appris à regarder une "ligne générale", c'est-à-dire un départ et une arrivée de ligne, et faire en sorte de trouver une moyenne générale, même si ce n'était pas parfaitement droit.


Il ne fallait pas chercher la perfection, mais une moyenne harmonieuse qui suffise à l'ensemble.
 
Je dis cela car il est possible d'aller plus avant dans les détails au sujet de vos compréhensions ; mais je tiens à te dire, dk, qu'au point où tu en es, je ne peux pas dire que je ne suis pas d'accord avec toi, ni avec les compréhensions de Tkanos, bien qu'il ne me donne que peu d'informations pour que je puisse déterminer ce en quoi il croit.
 
Ce que je veux dire, c'est que je n'ai pas du tout envie de passer pour un Mr le professeur, premièrement, et exiger la perfection secondement, sachant que moi-même j'en suis à des lieues !


 
Moi je ne suis qu'un haut-parleur, qui, s'il est débranché, ne peut absolument rien dire de bon ni de vrai, parce que privé de source.


 
C'est ma source qui compte, pas moi. Or la source est en Yeshoua-Mashiah et dans les Ecritures inspirées du Saint-Esprit.


 
J'ai vraiment très peur lorsqu'on s'approche un peu trop près de moi, au lieu d'aller chercher au même Seigneur que le mien. C'est comme ça, c'est ainsi, et je vous demande d'accepter la chose telle qu'elle que je la vis.


 
Si je te dis : Bravo dk, tu n'es pas loin de la Vérité ! Tu auras sans doute raison de me prendre pour un petit orgueilleux. Donc je ne te dis rien, ou peu. Mais si je ne réponds pas à tes mails, tu ne comprendras pas non plus. Alors que faire ?


 
Tu as juste quelques mots à changer, dk, et tout rentrera dans l'ordre.




Par exemple lorsque tu écris : Grâces soient rendues à Dieu par Yeshoua Mashiah notre Seigneur!... Comprends-tu ce que tu dis dans ce cas ? As-tu fait attention après quoi c'est marqué ? Qui vient après tous ces problèmes évoqués ? De multiples solutions ?




De multiples réponses à tous ces problèmes ? Non dk, il est donné une seule réponse, qui a pour nom Yeshoua-Mashiah !


 
Je comprends bien que tu cherches détail sur détail, cela vient souvent d'un manque de "vérité reçue", qui engendre un état fébrile ; et la loi, la noire, en est la principale responsable.


Mais saches que Yeshoua-Mashiah n'est pas à recevoir en tant que pièces détachées ! Non Il est un tout, et qui suffit largement à tout !


 
Vois quand même qu'il y a près de 200 "en Mashiah" dans tout le nouveau testament. Ce n'est pas rien. Ce n'est pas 200 "par la loi", mais 200 "en Mashiah" !


 
La loi nous ramène à nous-mêmes, mais la foi nous lie à Dieu. C'est Lui qui prend alors le relais. C'est Lui qui oeuvre par Yeshoua-Mashiah, qui a tout pouvoir.


 
Dk, même le désir de vouloir plaire à Dieu par la foi est encore une œuvre de la chair, mais bien déguisée.


 
La foi ne calcule pas comme ça. La foi se lie à Dieu, c'est tout. Elle prend, elle sait très bien se saisir de ce qui est bon.


 
Un homme qui vit de foi et par la foi n'est pas toujours en train de comptabiliser tout ce qu'il sait pour marcher droit devant Dieu. Non, parce que la foi est un lien avec Dieu, et que cela suffit amplement.


 
"Quand les païens font naturellement ce dit la loi, ils prouvent que la LOI est bonne…"


 
Crois-tu dans ce ces païens marchent par la loi ou par la foi ? Est est-ce qu'ils savent qu'ils ont la foi ? Même pas !
 
C'est ce qui sera révélé un jour, selon l'évangile de Paul, dans le ciel. Les gens seront jugés par rapport à leur attitude naturelle de pratiquer le bien, c'est-à-dire la belle et grande LOI de Dieu, pas celle qui fait abonder le péché, vu qu'elle pousse à marcher sous obligation, et non sous foi !


Ce n'est pas la loi qui change, dk, mais c'est la façon de s'en approcher. C'est le cœur qui compte dans ce cas.




Caïn et Abel n'ont-ils pas fait tout deux une offrande ? Oui. Seulement une seule eut une odeur agréable à l'Eternel. Une était par les œuvres, l'autre par la foi. L'un fut justifié, l'autre fut tout triste. Et finalement il devint un tueur de chrétien (Abel type de Mashiah)


 
Je préfère m'arrêter là sur ce sujet, car bien que j'aie beaucoup à dire, je sais intimement que tu ferais mieux de t'adresser à bien plus grand que moi. Et le plus tôt ce sera fait, mieux ce sera. Alors on se dira peut-être adieu et bonne route vers le ciel !
 -------------------------------------------------------------


Ou encore ceci : Yeshoua nous affranchi du péché.
 
Mais non dk, Yeshoua ne nous affranchit pas du péché, mais des péchés et de la loi de péché, donc de mort, mort spirituelle. Ce n'est pas du tout pareil ! Il faut être affranchi des chaines de l'esclavage, avant de pouvoir fonctionner, dk !
 On ne demande pas à quelqu'un qui a des boulets aux pieds de courir !
--------------------------------------------------------------


Ou encore ceci : Cependant elle ne s'oppose plus a notre volonté de faire le bien
 
Mais c'est tout le contraire, dk ! Ce n'est pas qu'elle ne s'oppose plus, la chair, mais c'est qu'une autre loi, l'Esprit de Vie qui est en Yeshoua-Mashiah, et qui est vivant en moi pas la foi, maintient la tête sous l'eau cette loi de péché qui est dans la chair, dans mes membres !


 
Et comment puis-je produire cette loi d'esprit de Vie ? Ce n'est pas mon problème, c'est celui de Yeshoua ! C'est ma foi qui prend de ce qui est à Yeshoua et se l'attribue.




Et qu'est-ce que fais après avoir demandé ? Eh bien je vais dormir ! Le reste ce n'est plus mon affaire, mais la Sienne, car Il se plait à prendre de ce qui est de Lui et nous le donner.




N'oublie pas que l'évangile qu'a annoncé Paul est par la foi et pour la foi. C'est la raison pour laquelle j'ai écrit ce petit papier.




 
Il s'agit d'un rapport de forces, dk, c'est tout ! Or celui qui est le plus fort, c'est le Mashiah, le Fils de Dieu.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 


Il y a d'abord toute la condamnation qui est sur nous qui s'en va, grâce au "sacrifice Unique" de Yeshoua-Mashiah, et en second la mort du moi propre, par son corps sur le bois, et qui est remplacé par la loi de l'Esprit de Vie en Yeshoua-Mashiah.
 
Dit autrement, le vieil homme est mort, définitivement mort, et c'est l'homme nouveau, créé de toutes pièces en moi par Yeshoua-Mashiah, qui vainc en permanence. Et tout cela par le moyen précieux et gratuit de la foi.
 
Voilà, c'est dit en peu de mots et sans doute maladroitement, mais je sais une chose : Si quelqu'un commence à comprendre ces choses par le Saint-Esprit, il n'aura plus du tout besoin d'un haut-parleur pour tout lui expliquer.




 
Si donc je reviens à la loi qui fait abonder le péché, je réveille dans ma chair le péché qui est dans mes membres. Alors, comme le dit Paul, je me constitue comme transgresseur.




C'est pourquoi il faut marcher avec des éléments spirituels dans notre vie de tous les jours, et dont le premier est : La FOI.


C'est un peu comme une voiture diesel, il ne faut pas mettre de l'essence dans le réservoir, et vice-versa.


Nous devons carburer avec une énergie qui est compatible avec notre nouvelle nature, en tout cas pour ceux qui sont nés de Dieu. C'est pourquoi Paul dit que ce qui est important, c'est d'être une nouvelle créature, car seule cette nouvelle créature sait comment fonctionner et s'alimenter. Et cette nouvelle nature vient quand on "croit", au lieu de "faire". (La loi, la foi).
 


C'est par la foi que tout est possible.


Pourquoi ? A cause de la grandeur de la foi ? Pas du tout ! Mais tout simplement parce que la foi est un lien avec Dieu. Là aussi je mets des mots nouveaux pour mieux me faire comprendre, et comme ça on pourra me taxer aisément de sortir des mots "pas permis par les Écritures".


Mais je m'en moque ! Ce qui m'intéresse c'est de voir les brebis aller et venir en liberté, puis rentrer au parc à troupeaux pour être à l'abri. Jean 10


 
Yeshoua a appelé ses serviteurs à libérer les gens, pas à les endoctriner et les mettre sous un nouveau joug.


 
Ta liberté n'est pas en toi, dk, elle est en Yeshoua-Mashiah ! Toi tu es mort, complètement mort, et ta vie est cachée, tout là-haut, avec Mashiah, en Dieu.


 
Il n'y a que la foi qui peut te faire franchir ce "pont de l'invisible mais bien réel", car c'est là sa principale capacité. La foi va alors saisir ce que tu ne peux pas saisir, car seule la foi est un lien spirituel avec Dieu, ainsi que mon esprit renouvelé.






Tout ce qui n'est pas sous foi est forcément sous loi, dk, et donc ça comporte un grand nombre de gens et de religions ; c'est pourquoi il est parlé d'un faible reste, c'est peu.


 
Donc j'espère que tu auras compris ma position : Dés qu'un homme commence à s'approcher de la Vérité, moi je me retire, car mon travail est fini, et je n'ai pas envie, à ce moment-là, de mettre mes mains sales au milieu d'une nouvelle relation sainte, entre cet homme et Dieu, qui l'a retrouvé. Luc 15.


 
Ce n'est pas que je refuse le dialogue, mais je connais quelqu'un, maître d'enseignement par excellence, qui saura, bien mieux que moi, te délivrer le reste de manière magistrale, parce que tu auras décidé de marcher par la foi. Il s'appelle le Saint-Esprit. Le consolateur.


 
De toutes façons je tiens à te dire ceci : Tu fais vraiment plaisir à voir, dk, car à travers tes lignes on voit bien combien tu changes dans le bons sens. Non que tu n'avais pas ces choses, mais peut-être qu'elles étaient quelque peu cachées en toi.
 


Souvent nous ne savons pas le trésor qui est en nous, placé par Yeshoua-Mashiah.


 
Je suis vraiment content pour toi, dans le Seigneur, sachant bien que ce n'est qu'un début.


 
Ceux qui te disent que les dix commandements sont plus forts, n'ont pas forcément tort, sauf s'ils ne te donnent pas la solution pour en sortir.




Oui il est prévu de chuter gravement par la loi, mais tout a été prévu pour que tout cela nous amène à….. Mashiah !


 
Gloire soit rendue à Dieu…… par Yeshoua-Mashiah ! C'est donc par Yeshoua, et le résultat va en louange vers le Père.
 
JeanP
Revenir en haut
JeanP


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 18:12 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Pour Tkanos :


Pour la partie enseigner :

Jean 14 : 26 : Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

Citation:

L'enseignement c'était donc AVANTla Pentecôte, et c'est après la réception d'une "puissance", le Saint-Esprit, qu'ils furent envoyés en tant que témoins de Yeshoua-Mashiah. (Vous serez mes témoins) 

Après aussi par le Consolateur comme Il le promit en Jean.



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Là c'est hors cadre, Tkanos


Tkanos, le sujet en question avec Dorcas était un enseignement qui aurait été donné aux apôtres lors de la Pentecôte. Ce n'est pas le même sujet que tu évoques.




D'autre part, saches que ce ne sont pas disputes de mots, comme tu le dis, mais bien quelque chose de très important ! Paul rebelle ce n'est pas rien.


Sans doute n'as-tu pas bien suivi l'ensemble. Dorcas dit que Paul a été appelé vers les Païens, et disant en gros que, comme il était rebelle, il pouvait s'occuper des homme comme lui.


Je ne sais pas ce qu'a voulu dire Dorcas, sans doute prise par beaucoup de travail, et donc c'est sujet à erreur, mais c'est pratiquement dire que les Païens sont des rebelles et les juifs. En tout cas pour quiconque lit, il peut l'interpréter comme cela.


Pourtant c'est tout le contraire que je lis dans ma bible. Le peuple rebelle qui est-ce ?


Je suis personnellement convaincu que Dorcas n'a pas voulu dire ça, mais comme ça passe sur un site il y a quand même une certaine responsabilité. Voilà pourquoi j'ai précisé.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Tkanos, je ne t'aurais pas écrit cela si j'avais eu la réponse personnelle de Dorcas. Mais comme tu as répondu à sa place, c'est donc aussi à toi que je réponds.


Je n'aime pas trop ce genre de situation. C'est un peu gênant. Ce n'est pas mon genre de parler par personne interposée.


Mais pour revenir aux choses plus intéressantes, pour le reste, si tu veux te joindre aux échanges, que ce soit "un plaisir" 


JeanP

Revenir en haut
Rav D.K


Hors ligne

Inscrit le: 05 Avr 2011
Messages: 66
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 19:24 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

Shalom tkanos

Concernant ton intervention tu as lu un peu vite.Je dis en faite exactement la meme chose que toi, beaucoup de gens confondent a tort les 10 commandements avec la loi de péché.Relis ce que j ai ecrit tu vérra que tu t est trompé sur ce que je dis réelement, ce sont les gens qui le disent pas moi.

Sinon je ne vois pas pourquoi tu ne devrais pas participer a notre échange , c est un forum.

Sinon jeanp je comprends parfaitement ce que tu me dit.Et comme dit tkanos je fait moi aussi des erreurs de language donc quand tu me reprend, sache en faite que tu reformule ce que je voulais dire.On se comprends en tout cas!

Simplement je ne fait pas partie de ceux qui diront par exemple " je ne fait pas le sabbat car je suis dégagé de la loi en Yeshoua Mashiah je ne suis plus obligé de le faire".Pour moi quelqu un qui parle ainsi c est trompé au sujet de la loi et de la foi.

Ce n'est que mon avis.
Revenir en haut
JeanP


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Jeu 11 Aoû - 09:06 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant

A l'attention de Tkanos :


Bonjour, voici ce que tu as écrit :




Merci JeanP pour cet étude. 

En te lisant j'ai eu peur que certain, puissent implicitement rejeter la Loi, (ce qui arrive souvent quand on parle de la foi et de la loi) 
mais Rav D.K et toi avez eu une très bonne discussion à ce sujet juste après (qui est essentiel car beaucoup se méprennent sur ce que dit Paul en ne citant qu'une partie) 

J'ai beaucoup aimé : 

Citation:

Car en effet il y a deux façons de vivre et de pratiquer la loi : 

- Soit sous loi (obligation), 
- Soit sous foi (avec plaisir). 





Si ce que j'ai écrit au-dessus te plaît, tkanos, c'est que tu es en accord avec la Parole de Dieu et avec l'esprit de David, car lui aussi dit ceci dans le psaume 112:


"Heureux l'homme qui craint l'Eternel, qui trouve un grand plaisir à ses commandements".


Il y a donc moyen de pouvoir prendre plaisir à la Loi de l'éternel, sans que celle-ci nous fasse chuter ; mais pour cela il faut être dans un certain état d'esprit, celui que j'évoque un peu partout au-dessus.




Par contre il est aussi écrit que l’Éternel ne prend point plaisir aux sacrifices ni aux holocaustes, ce que reprend bien d'ailleurs Yeshoua :


Matthieu 9 :   "Allez, et apprenez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs". Il est donc question ici de faire du bien aux autres, avoir de la miséricorde, plutôt qu'essayer de présenter des oeuvres issues de loi d'obligation.





Voilà Tkanos, c'était juste pour te conforter dans ton sentiment intérieur. Oui le "avec plaisir" est bien un thème biblique, bien que ça ne m'était pas venu à l'esprit sur le moment. Chez moi c'est un état intérieur permanent.


JeanP

Revenir en haut
JeanP


Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2010
Messages: 40
Masculin

MessagePosté le: Jeu 11 Aoû - 10:10 (2011)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité. Répondre en citant




Pour Dk,


Tu me dis ceci : "On se comprend". Et encore : "Tout ce que tu dis n'est qu'une reformulation de ce que j'ai déjà, mais que je dis mal". En gros c'est ce que tu m'as écrit, et que je n'arrive pas à retrouver.


Je tiens à te dire ceci de suite, dk : Non on ne se comprend pas. C'est toi qui le dis, pas moi.


Moi je te comprends, et plus particulièrement je comprends tes complications intérieures. Mais toi tu ne me comprends pas. Ce sera possible uniquement lorsque tu seras réellement libre, comme Yeshoua l'a promis.
Encore ici tu n'as pas à juger Rav D.K, c'est uniquement à lui de savoir si il est libre ou pas et pas un autre à juger.
dorcas



Vois seulement que ce n'est pas pour t'être désagréable que je te dis cela, mais simplement pour rétablir une situation réelle. Je déteste les faux-semblants et toutes sortes d'ambiguïtés.


Je t'avais posé cette question : "Comme peut-il y avoir transgression alors qu'il n'y a pas de loi ?"


Alors tu réponds par un non-texte, parlant de Lucifer, de loi qui existait, et que celui qui comprend ça a fait la moitié du chemin. Je note donc que c'est où tu en es.


Ce ne sont pas des explications cohérentes, dk, bien que souvent tu ne sois pas loin de la vérité.


Quand je te dis que les dix commandements font chuter, et que Paul le prouve en partant de ce fait dans le début de l'épître aux Romains, tu réponds ceci :


"Première nuance à démontrer lorsque tu dit que l epitre aux romains parle de la loi des 10 commandements, je dirais que paul parle de la" transgression de cette loi". Voila ce qu'il met en evidence ici lorsqu il dit:

  Toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même ! Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes                Toi qui dis de ne pas commettre d'adultère, tu commets l'adultère !"



dk, ce n'est pas une nuance, comme tu l'inventes, mais un fait. Un fait réel !


Paul englobe donc, dans ce passage de l'épître aux Romains, et ce d'une manière ferme, les dix commandements dans la loi qui fait pécher. Si Paul part d'une partie des dix commandements pour prouver que la loi mal vécue fait pécher l'homme, c'est qu'il a raison, un point c'est tout. Ici on ne joue pas dans les "nuances".

J'aimerais JeanP que tu ne juge pas les membre, c'est un forum ici et chacun a le droit de s'esprimer selon ce qu'il a reçu de D.ieu, donc j'ai retiré tes propos sur Rav D.K
Sans rancune et soit béni

dorcas



Moi non plus je n'ai pas toutes les réponses, bien que jusqu'à ce jour la grâce du Seigneur a fait que je n'ai jamais été en panne. Mais si c'était le cas je dirais moi aussi : "Je ne sais pas".


Je tiens à rester en bon contact avec tous, car c'est dans la paix, l'humilité et la soumission aux autres que les choses d'en-haut peuvent se partager. Mais alors il faut que ce soit dans un climat de recherche de vérité, uniquement de vérité divine, et non humaine.


Il est vrai que la position que tu as prise te met en délicatesse : Docteur de la loi. Mais bon, c'est ton choix, à toi de l'assumer. Tu peux aussi, par humilité, retoucher un peu ta présentation.
Encore un jugement, qui n'est pas admit sur ce forum, chacun a son pseudo qu'il veut, Il pourrais aussi prendre comme pseudo Adonaï que ça ne changerais rien.
dorcas



Celui qui s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé. Voilà, encore une fois les principes de Dieu sont à l'envers des principes du monde


Mais je ne retire pas ce que je t'ai dit : Ça fait plaisir de te voir changer en mieux. En tout cas c'est ce que je ressens. Et ce n'est pas fini car certaines notions nouvelles te sont parvenues, qui font que si tu cherches, tu trouveras.


Bien à toi







Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:48 (2016)    Sujet du message: A l'attention de ceux qui manqueraient de sécurité.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Le coin des membres -> exhortations Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com