Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

le peche

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Juifs et non juifs réuni -> Hebreu - français
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
shmouel


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2009
Messages: 696
Masculin

MessagePosté le: Mer 19 Jan - 17:35 (2011)    Sujet du message: le peche Répondre en citant

Le mot " péché " n'a aucun rapport avec une culpabilité irrémissible ou une damnation éternelle. Mais il a beaucoup à voir avec le tir à l'arc.
Un des mots hébreux dont la traduction habituelle est la plus inexacte est 'hett, que l'on rend le plus souvent par " péché ".

Le péché est un de ces mots que nous avons tendance à trouver repoussants. Beaucoup d'entre nous ont grandi dans des sociétés non juives, ce qui nous incite parfois à penser que le péché est un mal horrible, relié à une culpabilité indélébile, à une damnation éternelle et à toutes sortes d'autres associations qui sont tout aussi inacceptables.

Le mot 'hett veut-il vraiment dire cela ?

Non !

La signification d'un mot est habituellement définie par le contexte de son emploi. Par exemple, dans le livre des Juges (20, 16), les frondeurs de la tribu de Benjamin sont décrits comme étant si habiles à l'emploi de leur arme qu'ils peuvent " viser un cheveu et ne pas "'hett" ".

Cette expression signifie-t-elle : " Viser un cheveu et ne pas pécher " ? Cela n'aurait aucun sens ! Il est évident que le texte entend nous faire savoir qu'ils pouvaient viser un cheveu et ne pas le " manquer ", c'est-à-dire mettre à côté de la cible.

On peut tirer un autre exemple du premier livre des Rois (1, 21). Le roi David est sur son lit de mort et sa femme, Bath Chéva', vient lui déclarer : " Si Salomon ne devient pas roi après toi, alors Salomon et moi serons "'hataïm" ". Salomon et Bath Chéva' seraient-ils des pécheurs ? Cela signifie que Salomon et Bath Chéva' n'atteindront pas leur potentiel, ne réaliseront pas leurs aspirations, ne répondront pas aux attentes placées en eux.

Troisième exemple : Le mot hébreu pour l'une des nombreuses offrandes sacrificielles est 'hatoth, de la même racine que le mot 'hett . Cette offrande - généralement appelée en français une " offrande expiatoire " - ne peut être présentée que pour un acte que l'on a fait sans intention. En fait, si l'on a délibérément transgressé une violation, il est interdit de présenter un 'hatoth. C'est donc vraiment une " offrande pour une erreur ", et non une " offrande expiatoire ".

" Mettre à côté de la cible ", " ne pas atteindre son potentiel ", " erreur " et " involontaire " sont tous des indications que le mot 'hett ne signifie pas " péché ".

Il est plus exact de traduire le mot hébreu 'hett par " erreur " ou " méprise ".
Les gens ne " pèchent pas. " Ils commettent des erreurs. Après tout, nous sommes des êtres humains. Et la bible nous demande de tirer la leçon de nos erreurs. Nous présentons nos excuses, nous nettoyons le désordre occasionné, et nous continuons de vivre.
Bien sûr, certaines de nos erreurs peuvent comporter des conséquences réelles.
Si on lâche un verre de lait, le lait se renverse et le verre se brise. Que faut-il que nous fassions ?
Nous prenons les choses en main et réparons ce que nous pouvons. Notre amendement peut inclure de sincères excuses, le ramassage des éclats de verre, le nettoyage du tapis et l'achat d'une nouvelle bouteille de lait. Mais nous ne nous complaisons pas dans une culpabilité pour notre " péché ".
A noter qu'il existe d'autres mots en hébreu qui sont aussi traduits - à tort - par " péché, " mais qui impliquent une faute plus grave qu'une erreur. Pour citer deux exemples : 'avone désigne une transgression volontaire, consciente, de la loi de Dieu où l'on désire prendre le dessus ; pécha' s'applique à une transgression volontaire par laquelle on cherche à contrecarrer spécialement la volonté de Dieu.

Cependant, le mot 'hett est celui que l'on traduit le plus souvent par " péché ". Le " péché " commis par Adam et Eve était un 'hett, une erreur.

C'est ainsi qu'un grand nombre de concepts que nous avons à l'esprit ne sont pas du tout exacts ! Jeter un regard nouveau peut nous ouvrir l'esprit et clarifier nos idées, en même temps que cela donnera plus de sens à nos existences.
Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Mer 19 Jan - 17:35 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Juifs et non juifs réuni -> Hebreu - français Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com