Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LES SENS DE LA FOI

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Juifs et non juifs réuni -> Penssée Messianique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Jeu 18 Nov - 23:55 (2010)    Sujet du message: LES SENS DE LA FOI Répondre en citant

LES SENS DE LA FOI
 
 
CLAUDE PAYAN

         Je voudrais vous parler de foi, aujourd’hui. Beaucoup de gens ont du mal avec des messages sur la foi à cause de la manière culpabilisatrice avec laquelle certains ont annoncé ce sujet, à une époque : « J’ai une plus belle voiture que toi, cela prouve que j’ai plus de foi que toi », « Tu n’es pas guéri parce que tu n’as pas la foi », etc., etc.

 

 Comme toute vérité, celle de la foi à été galvaudée à l’extrême. Résultat : nombreux sont ceux qui ont tendance à « hérisser le poil » à l’écoute du mot foi ou des expressions suivantes : « Il faut mettre sa foi en action », « Il faut avoir la foi », « C’est par la foi que…», « Il faut développer sa foi », etc.

         Certains aussi ont reçu ces enseignements seulement comme des méthodes permettant d’obtenir un peu tout ce que l’on veut. La notion de foi/méthode a souvent pris le pas sur la relation avec Dieu.        

         Néanmoins, cela ne remet pas en question le fondement biblique qu’est la foi. Elle n’est pas une vérité parmi d’autres, mais est ingrédient indissociable de notre salut et de toute notre marche de chrétiens.

Car : « Sans la foi IL EST IMPOSSIBLE d'être agréable à Dieu » (Hébreux 11 : 6). Et il est dit que : « Le juste vivra par (sa) la foi. » (Habakuk 2 : 4)  (Hébreux 10 : 38). Ce qui signifie que LA QUALITE DE MA VIE VA DEPENDRE ET CORRESPONDRE A LA QUALITE DE MA FOI !

La foi est un facteur incontournable qui permet à l’onction de Dieu qui est sur nous d’être agissante.

Dans ce temps, je suis persuadé que Dieu prépare des hommes et des femmes que rien ne pourra plus arrêter parce qu’ils auront développé leur foi au point qu’elle deviendra une seconde nature.

La foi est appelée à devenir, pour le juste, UN MODE DE VIE !

Comprenons que notre être intérieur, notre esprit, a un fonctionnement. Comme notre être extérieur, il se nourrit (de la Parole de Dieu) et a des sens que l’on peut développer.

On peut les appeler aussi « les sens de la foi ». Plus on développe ces sens, plus d’onction est libérée dans nos vies et dans la vie des autres.

         Tout d’abord on doit développer notre ouïe spirituelle. Nous sommes appelés à de plus en plus apprendre à… Ecouter avec foi :

Romains 1 : 17 : “Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Mashiah.”

Ce que j’entends, et écoute plus précisément, peut développer une foi positive ou négative SELON LA NATURE ET LA QUALITE DE CE QUE J’ENTENDS.

Une petite histoire : une sœur avait mal compris les paroles d’un chant. Lorsque l’on chantait que Dieu est trois « trois fois saint », elle, elle entendait que Dieu était le Dieu trois fois cinq.

Elle n’osa rien dire et pendant des mois chaque fois que l’on chantait ce chant, elle chantait « Tu es le Dieu trois fois 5 ». Un jour, elle finit par oser me demander : « Frère, pourquoi Dieu est trois fois cinq ? ».

Cet exemple est marrant, mais on voit qu’une personne peut mal comprendre une chose et croire faussement pendant longtemps.

Pour des sujets plus graves, les conséquences peuvent être désastreuses.

La foi vient de ce que j’entends et, plus précisément, de ce que je comprends dans ce que j’entends.

Yeshoua a dit « : « Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira » (Yohanan 8 : 32). On n’est affranchi que par rapport à la connaissance que l’on a.

Nos oreilles servent trop souvent de poubelles, il faut les nettoyer régulièrement par l’écoute de la Parole de Dieu.

Il est d’ailleurs important de s’entourer de gens qui ont un langage édifiant au lieu de décourageant. Il est important aussi de faire le tri dans les prédicateurs que l’on écoute et les livres que l’on lit.

Dans Nombres 13 et 14, nous voyons que lorsque les douze espions reviennent de leur visite en Canaan, le peuple hébreux A PREFERE ECOUTER dix hommes au message négatif, plutôt que deux autres au message positif.

Le résultat a été qu’ils ont erré pendant quarante ans dans le désert et que toute une génération y est morte. Selon ce que nous décidons d’écouter, nous pouvons errer longtemps dans notre vie, voire y laisser la vie.

Ensuite, on doit apprendre à…
Regarder avec foi :

Hébreux 11 : 1 : “Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas.”

La foi, c’est marcher sans la vue physique mais avec une vue intérieure : la vue de la foi. Selon où nous avons les yeux, cela nous coûtera la bénédiction.

Lorsque Pierre VIT que le vent soufflait, nous dit l’Ecriture, il eut peur et il commença à s’enfoncer. Il a détourné ses yeux de Yeshoua pour les fixer sur les événements et sa foi “le lâcha”.

Il nous est dit d’Abraham : “Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu'il avait près de cent ans, et que Sara n'était plus en état d'avoir des enfants.” (Romains 4 :19)

Abraham n’avait humainement aucune chance, mais il ne considéra point les éléments contraires et décourageants.

Il considéra la promesse de Dieu, un point c’est tout !

Dans Nombres 13 et 14 toujours, lorsque les douze espions reviennent ils font un rapport, non pas seulement en fonction des choses qu’ils ont vues mais en fonction de celles sur lesquelles ils ont fixé leur regard.

Dix ont fixé leur regards sur le négatif, et ont communiqué au peuple la crainte et l’oubli des promesses de Dieu en communiquant leur vision : “Nous avons VU les géants” (Nombres 13 : 33).

Deux ont fixé leurs yeux sur le positif ET SUR LES PROMESSES DE DIEU. POURTANT TOUS ONT VU LES MEMES CHOSES, LES DIX COMME LES DEUX. Les dix n’ont pas vu que du mauvais, les deux n’ont pas vu que du bon. Mais dix se sont concentrés sur le mauvais et deux sur le bon.

Dix ONT CHOISI de se concentrer sur le mauvais, au détriment de Dieu, et deux ONT CHOISI de se concentrer sur le bon et sur Dieu.

La foi, ce n’est pas ne pas voir le mauvais, mais c’est se concentrer sur le bon et sur Dieu.

Job dit qu’il a fait un pacte avec ses yeux. Il est question dans l’Ecriture de faire aussi un pacte avec notre bouche ! Et d’apprendre à…

Parler avec foi :

2 Corinthiens 4 : 13 : “Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l'Ecriture : J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé ! nous aussi nous croyons, et c'est pour cela que nous parlons.”

Quelqu’un qui a cru doit apprendre à parler différemment.

La foi s’exprime en mettant en avant au premier plan des choses correspondant à la volonté de Dieu, au lieu de leurs inconvénients, et les oeuvres de Dieu au lieu de celles du diable.

L’incrédulité, c’est faire et DIRE tout le contraire.

Les dix espions communiquèrent la crainte à tout le peuple par leurs paroles QUI METTAIENT EN RELIEF tous les aspects négatifs du pays de Canaan. Ils dirent à Moïse - d’abord ils commencent bien :

« Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. A la vérité, c'est un pays où coulent le lait et le miel, et en voici les fruits. »

Puis, ils bifurquent vite sur le négatif :

« Mais le peuple qui habite ce pays est puissant, les villes sont fortifiées, très grandes ; nous y avons vu des enfants d'Anak. »

Ces fameux « mais ». Lorsque vos enfants vous disent : « Je vais obéir « MAIS »… », vous savez que cela ne sera pas simple.

Caleb essaya de faire taire le peuple et dit : « Montons, emparons-nous du pays, nous y serons vainqueurs ! »

Et là encore… MAIS : « Mais les hommes qui y étaient allés avec lui dirent : Nous ne pouvons pas monter contre ce peuple, car il est plus fort que nous.

Et ils décrièrent devant les enfants d'Israël le pays qu'ils avaient exploré. Ils dirent : Le pays que nous avons parcouru, pour l'explorer, est un pays qui dévore ses habitants ; tous ceux que nous y avons vus sont des hommes d'une haute taille. »

Et là, non seulement ils amènent le peuple à se concentrer sur le négatif au détriment du positif, mais ils commencèrent aussi à MENTIR : « …et nous y avons vu les géants, enfants d'Anak, de la race des géants : nous étions à nos yeux et aux leurs comme des sauterelles. » (Nombres 13 : 32, 33).

Là, ils commencèrent à délirer !!! Car pour que vous soyez « comme une sauterelle » aux yeux d’un géant, il faudrait que celui-ci fasse plusieurs fois la maison que vous habitez. Les géants de Canaan étaient bien loin d’être aussi grands.

Quand les gens commencent à médire sur quelqu’un, en général lorsque les bruits ont fait le tour de l’église ou du quartier, l’image ou le problème de la personne est devenu bien plus laid que ce qu’il est vraiment.

Celui qui parle négativement est vite pris à son propre piège et en vient rapidement à mentir sans trop s’en rendre compte.

“Les deux” espions communiquèrent des paroles d’encouragement au peuple. Malheureusement, ayant déjà trop entendu les dix, celui-ci n’était plus en état de les écouter (Nombres 14  : 6 à 9).

Attention, la foi ce n’est pas l’autosuggestion.

La foi, ce n’est pas appeler les choses qui sont comme si elles n’étaient pas. La foi ne nie pas la réalité des choses négatives mais, comme le fit Abraham, ne les considère point !

La foi consiste à appeler les choses qui ne sont pas (dans le physique) comme si elles étaient. La guérison, la prospérité et la délivrance de Mashiah sur nos vies ne sont pas des illusions, ce sont des réalités et des acquis concrets qui se trouvent dans le monde spirituel.

On les fait passer du monde spirituel dans le monde matériel par la foi.

Lorsque David s’avança au-delà de Goliath (un géant !), il lui dit : “L’Eternel te livrera entre mes mains... je te couperai la tête.” (1 Samuel 17 : 46).

Au lieu d’écouter le peuple qui disait combien cet ennemi qui s’avançait était redoutable, David écouta son indignation intérieure de ce que le nom de son Dieu était blasphémé.

Au lieu de regarder à la taille du géant, IL REGARDA A LA TAILLE DE DIEU. Au lieu de parler le langage de la peur, il a parlé le langage de la victoire dans l’Eternel.

Le résultat fut la victoire. Le résultat de la foi correctement mise en action, qui est une seconde nature pour nous, c’est toujours la victoire !
CLAUDE PAYAN
http://deborahetfrance.over-blog.com/article-les-sens-de-la-foi-claude-paya…
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 18 Nov - 23:55 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Juifs et non juifs réuni -> Penssée Messianique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com