Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Israël, un signe divin pour le monde entier

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Thora, Bible... -> Prophéties
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Mar 24 Nov - 22:36 (2009)    Sujet du message: Israël, un signe divin pour le monde entier Répondre en citant

Israël, un signe divin pour le monde entier


jeudi 25 juin 2009
Frédéric le Grand demande un jour à son aumônier une preuve claire et évidente de l’existence de Dieu. L’aumônier lui répond aussitôt sans hésitation : « Les Juifs, votre Majesté ».

La reine Victoria, à l’occasion d’une rencontre avec son Premier Ministre juif, Benjamin Disraeli, lui posa la question suivante : « Pouvez-vous me donner un verset dans la Bible pour me prouver qu’elle est la Vérité ? » Celui-ci répondit : « Votre Majesté, je vous donnerai un seul mot « Juif » ! S’il n’y a rien d’autre pour prouver la véracité de la Bible, l’histoire des Juifs est suffisante ! » La Reine poursuivit « Alors, vous prenez la Bible littéralement ? ». « Oh ! oui, votre Majesté. Dieu veut bien dire ce qu’Il dit ! »

Israël preuve de l’existence de Dieu et de la véracité de la Bible

C’est le signe que Dieu a donné au monde entier pour toutes les générations et toutes les religions. Ce signe est la réalité du pays et du peuple d’Israël. Dieu parle « d’Israël ma gloire » (Es 46 : 13 ; Ps 68 : 34 ; Lc 2 : 32) et fait référence en disant : « celui en qui Je me glorifierai » (Es 49 : 3). Comment cette glorification se concrétisera-t-elle ? Elle ne peut survenir que par des interventions spécifiques de Dieu en faveur d’Israël. Celles-ci ont été prophétisées il y a bien longtemps mais elles s’accompliront des siècles plus tard et sous les yeux d’un monde stupéfait (2 Ch 7 : 20).

Se référant à la délivrance d’Israël lors de la bataille d’Harmaguédon (Ap 16 : 16) et vers la fin des sept années de la Grande Tribulation, le prophète Ezéchiel déclare de la part de Dieu : « Et je me glorifierai et je me sanctifierai, et je serai connu aux yeux de beaucoup de nations ; et elles sauront que Je suis l’Eternel » (Ez 38 : 23).

Les prophéties concernant Israël sont la preuve irréfutable de l’existence de Dieu qui a prévu aussi un plan d’amour pour toute l’humanité. L’histoire de ce monde ne se résume pas à une vague suite d’événements quelconques. Elle est orientée dans une direction précise, exécutant le programme divin. Les prophéties bibliques énoncées depuis des millénaires, révèlent ce plan désignant Israël comme étant le grand signe de Dieu pour le monde entier, ce Dieu dont la Parole est infaillible et immuable, et en qui nous pouvons avoir totale confiance. « Le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront point » (Mt 24 : 35).

C’est pour Israël que le Mashiah, le Sauveur du monde, a été envoyé. Cela a été annoncé par ses propres prophètes ; hélas, Israël L’a rejeté ! Mais quel paradoxe car en rejetant Yeshoua, les Juifs ont accompli les prophéties qui L’identifiaient comme le Mashiah ! Pour comprendre l’avenir d’Israël, il est important de saisir le rôle clé de cette nation, révélé aussi bien par les prophètes dans l’Ancien Testament que par Yeshoua-Mashiah Lui-même et ses Shlihim dans le Nouveau Testament.

Dieu s’adresse à toute l’humanité au travers d’Israël

L’accomplissement de centaines de prophéties, dans l’histoire ancienne et moderne du peuple Juif est le plus grand signe que Dieu adresse aux hommes. C’est une évidence que nul ne peut nier et sur laquelle personne ne peut se tromper. La manière dont Dieu agit avec Israël, et sous les yeux d’un monde observateur, constitue une preuve irréfutable que Dieu existe et qu’Il est le Maître de l’histoire. Il n’est pas le dieu des déistes mais Il est intimement engagé avec les habitants de la terre pour lesquels Il a un grand amour et des plans bien définis qu’Il réalisera indubitablement. Israël et son Mashiah jouent un rôle essentiel dans les plans de Dieu pour l’humanité.

Dans un premier temps, Dieu donne à Israël son pays pour l’en dépossédé ensuite en dispersant le peuple à travers le monde. Ensuite, après plusieurs siècles, Il l’a ramené sur son territoire. Ce fait est un récit unique dans les annales de l’histoire. Il ne peut pas relever du hasard et va à l’encontre de toute explication rationnelle. Israël sur sa terre promise avec Yeshoua comme Mashiah assis à Yeroushalaïm (Yeroushalaïm (Yeroushalaïm (Jérusalem))) sur le trône de David et gouvernant le monde, tel est l’avenir certain de cette nation et le plan divin pour elle, ce qu’aucun homme, aucune religion ou organisation mondiale ne pourra jamais changer.

Avant d’amener les descendants d’Abraham, d’Isaac et de Jacob (que Dieu appela plus tard Israël, Gn 32 : 28) dans le pays de Canaan comme Il l’avait promis, Dieu, par la bouche de Moïse, les avait avertis en ces termes : « Mais si tu n’obéis point à la voix de l’Eternel, ton Dieu, si tu n’observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que Je te prescris aujourd’hui... vous serez arrachés du pays dont tu vas entrer en possession. L’Eternel te dispersera parmi tous les peuples, d’une extrémité de la terre à l’autre... et tu seras un sujet d’étonnement, de sarcasme et de raillerie parmi tous les peuples chez qui l’Eternel te mènera » (Dt 28 : 15, 37, 63 et 64).

D’autres prophètes ont émis de semblables avertissements : « Je vous rendrai un objet d’effroi pour tous les royaumes de la terre... Et Je ferai des villes de Juda un désert sans habitants » (Jr 34 : 17 et 22). « Car voici, Je donnerai mes ordres et Je secouerai la maison d’Israël parmi toutes les nations » (Am 9 : 9).

Israël a fait abstraction des exhortations, de la protection, de la patience du Très-Haut et s’est rebellé contre son Dieu. Il a adoré les faux dieux des nations environnantes comme l’Eternel l’avait prédit. Les avertissements mentionnés ci-dessus ont été répétés très souvent par les prophètes hébreux ; combien de fois n’ont-ils pas invité le peuple à se repentir car Dieu voulait les épargner ! Néanmoins, le jour arriva où les conséquences de leurs agissements survinrent.

La dispersion et le rétablissement d’Israël prédits et accomplis

Le peuple d’Israël a cependant persisté dans sa rébellion pendant près de cinq siècles. Yeroushalaïm (Yeroushalaïm (Yeroushalaïm (Jérusalem))) et le temple furent détruits par Nébucadnetsar, puis restauré et reconstruit, et un peu plus tard encore une fois détruit. Exactement comme ses prophètes l’avaient prédit, Dieu a dispersé son peuple Israël dans le monde entier (Lv 26 : 33 ; Dt 4 : 27 ; 1 Rs 14 : 15 ; Né 1 : 8 ; Jr 9 : 16...), de telle sorte qu’aujourd’hui encore les Juifs se trouvent disséminés sur toute la surface de la Terre.

Bien que Dieu ait utilisé les nations pour discipliner ce peuple, celles-ci seront aussi tenues responsables pour leurs mauvais traitements à son égard. « Et l’Eternel dit à Abram : Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux ; ils y seront asservis et on les opprimera pendant quatre cents ans. Mais je jugerai la nation à laquelle ils seront asservis... » (Gn 15 : 14).

Israël a bel et bien été chassé de son pays et dispersé dans le monde. Les prophéties bibliques se sont révélées vraies. Du fait qu’elles concernent tant de personnes et de nations et sur une période aussi longue, il est honnêtement impossible de demeurer sceptique ou incrédule à ce sujet. L’histoire du peuple Juif constitue une preuve évidente de l’existence de Dieu, de l’infaillibilité de sa Parole et d’une incontestable réalité, à savoir que les Juifs sont le peuple choisi de Dieu.

Approximativement, 2500 années se sont écoulées depuis la captivité du peuple d’Israël à Babylone et plus de 1900 années depuis la dernière diaspora, lorsqu’en l’an 70 Yeroushalaïm (Yeroushalaïm (Yeroushalaïm (Jérusalem))) est détruite par les Romains. Durant ces siècles, les Juifs sont errants et ne possèdent pas de patrie.

Néanmoins, ils n’ont point perdu leur identité au contact des autres nations. Ils furent haïs, méprisés et persécutés ! Ils avaient toutes les occasions en se remariant de perdre leur essence ; et pourtant, ils sont restés une ethnie tout à fait identifiable. C’est un miracle en soi ! En préservant son peuple, Dieu a réellement accompli les promesses qu’Il lui avait faites par ses prophètes car Il avait juré de le ramener un jour dans son pays.

Mais Dieu n’en a pas fini avec Israël comme certains le pensent à tort

Aujourd’hui de nombreuses personnes affirment que Dieu en a fini avec Israël et attestent que ce peuple n’a plus d’avenir en tant que nation ; ils méconnaissent l’histoire et les nombreuses prophéties qui contredisent leurs théories. Par exemple : « Et toi, mon serviteur Jacob, ne crains point, dit l’Eternel, et ne t’effraie pas, Israël ! Car voici, Je te sauve d’un pays lointain, et ta semence, du pays de leur captivité... Car Je suis avec toi, dit l’Eternel, pour te sauver ; car Je détruirai entièrement toutes les nations où Je t’ai dispersé ; mais quant à toi, Je ne te détruirai pas entièrement, mais Je te corrigerai avec mesure et Je ne te tiendrai point pour innocent » (Jr 30 : 10 et 11).

Dieu a fait d’Israël un signe visible, incontestable pour le monde, et Il précise qu’Il est impossible de détruire le peuple Juif. Il ne rejettera également jamais Israël ; les lois de la nature semblent aussi immuables que cette affirmation. Le prophète Jérémie souligne cette vérité : « Ainsi parle l’Eternel, qui a fait le soleil pour éclairer le jour, qui a destiné la lune et les étoiles à éclairer la nuit... Si ces lois viennent à cesser devant moi, dit l’Eternel, la race d’Israël aussi cessera pour toujours d’être une nation devant moi » (Jr 31 : 35 et 36). Manifestement, Dieu préservera toujours son peuple. C’est pourquoi, par la bouche du prophète Zacharie, Il atteste que celui qui touche Israël, touche à la prunelle de son œil (Zc 2 : 8).

Israël n’a pas été rejeté pour toujours, tel est le thème du chapitre 11 de l’épître aux Romains. L’shaliah Paul n’a pas manqué de souligner cette erreur déjà en vogue à son époque et il a tout fait pour la corriger. « Je dis donc : Dieu a-t-il rejeté son peuple ? Loin de là ! Car moi aussi je suis Israélite, de la postérité d’Abraham, de la tribu de Benjamin. Dieu n’a point rejeté son peuple, qu’Il a connu d’avance » (Rm 11 : 1 et 2). Plusieurs faits démontrent cette réalité dans ce même chapitre 11 de Romains :

* La conversion de Paul : elle prouve bien qu’il subsistait encore un « reste » en Israël (Rm 11 : 1) ;

* La doctrine du « reste d’Israël » (Rm 11 : 2 à 6) : l’Ecriture met souvent l’accent sur cet aspect du plan de Dieu (Rm 11 : 5) ;

* Les prophéties au sujet de l’incrédulité actuelle d’Israël (Rm 11 : 7 à 10) : elles ne la présentent pas comme une situation définitive ;

* L’accès à la grâce offerte au monde païen (Rm 11 : 11 à 25), conséquence de l’incrédulité d’Israël et moyen de l’exciter à la jalousie (Rm 11 : 11) ;

* L’expérience d’Israël retranché de l’olivier mais destiné à être greffé à nouveau (Rm 11 : 17 à 24) ;

* La promesse du Libérateur qui viendra de Sion pour sauver la nation (Rm 11 : 25 à 29).

Dieu préserve Israël pour un ministère précis pour les derniers temps

La persécution infâme et persistante des Juifs au travers des siècles est indéniable. Elle défie toute explication rationnelle. Cette persécution nous dévoile aussi autre chose et non pas des moindres : la détermination de Satan à détruire le peuple Juif. Dès les temps anciens, Dieu avait promis que le Mashiah, le Sauveur d’Israël et du monde, viendrait par ce peuple. La libération du joug satanique ne pouvait être obtenue que par le Mashiah. De par l’Amour, la Justice de Dieu, Lui seul pouvait délivrer l’humanité des griffes dominatrices et destructrices du diable. Par conséquent, si Satan avait pu détruire Israël, il n’y aurait jamais eu de Mashiah et il serait libre d’agir à sa guise. Il y a donc eu, entre autres, un élément diabolique dans la persécution des Juifs.

Néanmoins, en dépit d’un programme de destruction d’une telle envergure, les Juifs ont été préservés, ont pu maintenir leur identité ethnique et même se multiplier dans le monde. Cela dépasse toute compréhension humaine. Dieu, dans sa sagesse infinie, en préservant son peuple du génocide et de la perte de son identité, en a fait une nation indépendante, exactement comme Il l’avait promis.

L’autorité de Dieu sur ces événements, qui ne vont pas à l’encontre des prophéties, a conduit les descendants d’Abraham, d’Isaac et de Jacob à retourner sur leur ancienne terre pour reconstituer une nouvelle nation dans notre monde moderne (Jr 30 : 3, 10 et 11 ; 31 : 8 à 10 ; Ez 11 : 17 ; 28 : 25...). Quel miracle ! Près de 1900 ans après la dernière destruction de la nation d’Israël et sa dispersion sur toute la surface de la terre, le peuple Juif a pu enfin revenir dans le pays que Dieu lui avait donné il y a environ 4000 ans. C’est une restauration unique dans l’histoire de l’humanité et l’accomplissement d’innombrables prophéties. Le retour d’Israël dans son pays porte donc indubitablement le sceau de la main de Dieu.

De ce fait, les prophéties concernant l’avenir douloureux, mais aussi glorieux d’Israël et de Yeroushalaïm (Yeroushalaïm (Yeroushalaïm (Jérusalem))) s’accompliront toutes également sans exception et à la lettre. Nul ne pourra s’opposer aux décrets divins sans en subir de très lourdes conséquences (Gn 12 : 1 à 3).

source : http://www.theonoptie.com/spip.php?article2104
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Nov - 22:36 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Thora, Bible... -> Prophéties Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com