Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les juifs de Roumanie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Culture juive uniquement -> Histoires des juifs dans le monde
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 21:55 (2009)    Sujet du message: Les juifs de Roumanie Répondre en citant

Les juifs de Roumanie / Une exposition au cœur d’un débat national / Bruno Cogez
M. Kaiserman, président de la communauté juive de Iasi, 2002.  
Les juifs de Roumanie Le documentaire photographique "Les juifs de Roumanie" est le fruit d’un travail de deux années, durant lesquelles le photographe Bruno Cogez s’est immergé dans le quotidien des membres de la communauté juive de Roumanie. Il en résulte une série de portraits, de scènes de vie et de témoignages du monde juif roumain dans sa réalité actuelle et dans la construction de sa mémoire. Elle nous invite à un incessant voyage entre passé et présent, entre mémoire et histoire. Ce documentaire a fait l’objet d’une exposition présentée dans plusieurs villes de Roumanie, en 2003 et 2004 ainsi qu’à Paris à la Maison de la Culture Yiddish, en décembre 2003. Chaque cliché y était accompagné d’un court extrait de la littérature roumaine d’origine juive, choisi par Mirona Hinoveanu. Une sélection de textes et interviews illustrant les grands moments de la vie juive de ce pays était exposée aux côtés des photographies. La juxtaposition des textes et des images permettait un deuxième niveau de lecture. Chacun pouvait ainsi adopter sa propre approche, choisir l’émotion visuelle ou préférer la présence du récit, afin de mieux comprendre le fonctionnement de la communauté juive de Roumanie, dans son quotidien et dans le difficile rapport qu’elle entretient avec son passé. Cette association entre Bruno Cogez et Mirona Hinoveanu n’était pas nouvelle, ils sont tous deux membres fondateurs de l’association « Le collectif EST » qui propose un regard lucide sur les réalités des pays de l’Europe de l’Est et une démarche impliquée.  

Musée des martyrs juifs, Grande Synagogue, Bucarest, 2002.  
Une mémoire passée sous silence La mémoire de cette communauté a longtemps été passée sous silence du fait de l’attitude négationniste des gouvernements successifs de la Roumanie depuis la deuxième guerre mondiale. Et malgré une déclaration officielle du président de la République, Ion Iliescu, en janvier 2001, dans laquelle la responsabilité roumaine dans la tragédie de la deuxième guerre mondiale était enfin reconnue, changer les mentalités sera long. Seuls 50 % des manuels scolaires présentent aujourd’hui clairement la participation de la Roumanie à l’extermination des Juifs d’Europe... Alors que sous le régime du maréchal Antonescu 265 000 Juifs ont été massacrés ou sont morts en déportation. De plus, l’antisémitisme, encore très présent en Roumanie, est habilement entretenu par le Parti de la Grande Roumanie de Vadim Tudor qui compte parmi ses rangs de nombreux négationnistes qui ne se privent pas de tenir des discours antisémites. 

Pourim, Centre culturel juif, Bucarest, 2002.  
Une communauté à reconstruire Face à cet état de fait, la survivance de la culture et de la mémoire est au coeur des préoccupations de la communauté juive de Roumanie. Si à Bucarest, il ne reste plus que cinq synagogues sur la centaine existant avant guerre, une d’entre-elles, le temple Choral, sert de centre pour la vie religieuse et communautaire. Deux autres ont été transformées en musée de la déportation et du judaïsme. De même, la capitale roumaine peut prétendre être la dernière ville d’Europe à accueillir un thétre juif dont les pièces sont jouées en yiddish. Mais la population est vieillissante, et les moins de 30 ans sont moins de 1000 dans l’ensemble de la communauté juive roumaine. Nombreux sont ceux qui s’expatrient, en quête d’une vie meilleure. Pour ceux qui restent, reconstruire une communauté puissante reste un véritable défi et cette reconstruction passera par l’affirmation et la reconnaissance de leur passé.  

Source : http://ocha.com/index.php?pubid=102759&secid=3&rubid=1&pag=1&am…
photographie.com : 2005-05-20

_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 4 Juil - 21:55 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Culture juive uniquement -> Histoires des juifs dans le monde Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com