Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Exploitation des civils comme boucliers humains: nouvelles preuves

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Actualité -> Conflit avec Israël
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 00:36 (2009)    Sujet du message: Exploitation des civils comme boucliers humains: nouvelles preuves Répondre en citant

Pour mieux voir les photos et les vidéo cliquer ici :
http://www.terrorism-info.org....sf062.pdf


Exploitation des civils comme boucliers
humains: nouvelles preuves émanant de
sources diverses, montrant l'utilisation faite
par le Hamas de maisons civiles à des fins
militaires pendant l'Opération Plomb Durci –
Fichier N° 5
1. Ce document présente des preuves émanant de sources diverses - photographies, images
aériennes, vidéos aériennes, interrogatoires de prisonniers et un document saisi - montrant
clairement de quelle façon le Hamas et d'autres organisations terroristes se sont servis de
maisons civiles à des fins militaires pendant l'Opération Plomb Durci. Les maisons ont été
utilisées comme laboratoires de fabrication d'armes, entrepôts d'armes, zones piégées visant à
porter atteinte aux soldats de Tsahal à leur entrée, et comme refuge pour les terroristes.1 Des
soldats de Tsahal ont été la cible de tirs depuis des bâtiments résidentiels. De plus, des roquettes
et des obus de mortier ont été tirés depuis des secteurs résidentiels.
2. Lors de raids aériens ciblés spécifiques sur des sites terroristes pendant l'Opération Plomb
Durci, les caméras de l'armée de l'air israélienne ont filmé à plusieurs reprises des explosions
secondaires témoignant de l'importante quantité d'armes et d'explosifs stockées dans des
1 A ce sujet, voir notre article du 19 janvier 2009 intitulé : "Exploitation des civils de la bande de Gaza comme boucliers
humains : Des croquis opérationnels saisis pendant l'Opération Plomb Durci montrent que le Hamas a délibérément placé
ses hommes au coeur de quartiers densément peuplés au Nord de la bande de Gaza, afin de procéder à des tirs contre les
soldats de Tsahal, ainsi que des tirs de roquettes antichars, et de disposer des engins piégés," à l'adresse
http://www.terrorism-info.org.il/malam_multimedia/fr_n/pdf/hamas_f046.pdf.
Centre d'Information sur les Renseignements
et le Terrorisme
au Centre d'Etudes Spéciales (CES)
18 février 2009
2
bâtiments résidentiels. Il ne fait aucun doute qu'en plaçant les armes et les explosifs au coeur de
quartiers résidentiels ainsi qu'en utilisant ces zones comme des aires de tir de roquettes, le
Hamas a sciemment mis en danger la vie des résidents locaux.
3. L'utilisation de bâtiments résidentiels situés dans des quartiers très peuplés à des fins militaires
vise à infliger des pertes humaines à Tsahal ainsi qu’à diminuer la vulnérabilité des terroristes du
Hamas et des autres organisations pendant les combats, sachant qu'Israël fera tout pour éviter
de porter atteinte aux civils. Pendant l'opération, Tsahal a été exposé aux problèmes soulevés
par le fait que les terroristes se battaient depuis des maisons résidentielles, aidés par des civils (y
compris des femmes et des enfants) et parfois revêtus de vêtements civils (compliquant la
distinction entre eux et les civils non-combattants).
4. Ce document présente des preuves de l'utilisation de maisons civiles à des fins militaires
pendant l'Opération Plomb Durci, divisées selon les catégories suivantes :2
a. Photographies montrant l'utilisation de bâtiments résidentiels à des fins militaires :
bâtiments piégés et maisons utilisées pour le stockage et la fabrication d'armes et de
munitions.
b. Photographies de tirs de roquettes et d'obus de mortier à proximité de bâtiments
résidentiels.
c. Photographies aériennes de tir de roquettes, d'obus antichars ainsi que d'armes de
petit calibre depuis l'intérieur et à proximité de bâtiments résidentiels.
d. Vidéos de l'armée de l'air israélienne montrant l'utilisation de bâtiments résidentiels à
des fins militaires : tirs antiaériens, tirs de roquettes et d'obus de mortier, entrepôts
d'armes et de munitions.
e. Informations recueillies des membres du Hamas arrêtés par Tsahal sur l'utilisation de
maisons civiles à des fins militaires (tir de roquettes, entrepôt d'armes, dissimulation de
terroristes).
f. Document saisi - note laissée dans une maison civile par des membres du Hamas
l'ayant utilisée à des fins militaires.
2 Les vidéos des frappes aériennes sont publiées avec l'aimable autorisation du bureau du porte-parole de Tsahal et de
l'armée de l'air israélienne.
3
Utilisation de bâtiments résidentiels à des fins
militaires
Bâtiments résidentiels piégés
Bâtiment résidentiel piégé
Mannequin rempli d'explosif dans un
bâtiment résidentiel
Explosifs trouvés dans un bâtiment
résidentiel
Bâtiment résidentiel piégé
4
Entrepôt d'armes et de munitions dans des bâtiments résidentiels
Roquette trouvée dans un bâtiment résidentiel
Engin piégé trouvé dans un bâtiment résidentiel
Bâtiment résidentiel piégé
5
Entrepôt de roquettes dans un bâtiment résidentiel
Armes et munitions trouvées dans les maisons de membres du Hamas
(Porte-parole de Tsahal, 15 janvier 2009)
6
Fabrication d'armes et de munitions dans des bâtiments résidentiels
Roquettes fabriquées dans un bâtiment résidentiel. Les photographies montrent des sacs, y compris un
sac de sel de table (dont l'étiquette est en hébreu) utilisé pour la fabrication d'explosifs.
Roquettes et obus de mortier tirés à proximité de bâtiments
résidentiels
7
Photographies aériennes de l'Opération Plomb Durci
montrant des tirs de l'intérieur et à proximité de
bâtiments résidentiels
Terroristes tirant sur les forces de Tsahal depuis les fenêtres d'un bâtiment résidentiel.
Canon antiaérien placé sur le toit d'un
bâtiment résidentiel et couvert d'un
filet de camouflage (6 janvier 2009)
Canon antiaérien placé sur le toit d'un
bâtiment résidentiel et couvert d'un
filet de camouflage (6 janvier 2009)
8
Position fortifiée sur le toit d'un bâtiment résidentiel dans le coeur d'un quartier civil à Beit Lahiya, au Nord
de la bande de Gaza.
Vidéos de l'armée de l'air israélienne pendant l'Opération
Plomb Durci montrant l'utilisation de bâtiments résidentiels
à des fins militaires
1. La vidéo montre un canon antiaérien placé sur le toit d'un bâtiment résidentiel dans un
quartier à forte densité de population, couvert d'un filet de camouflage (6 janvier 2009).
Cliquer ici
2. La vidéo montre un lanceur de roquettes placé entre deux bâtiments résidentiels (6 janvier
2009). Cliquer ici
3. La vidéo montre un terroriste tirant un obus de mortier sur une force de Tsahal. Le lanceur
est placé sur le toit d'un bâtiment résidentiel (6 janvier 2009). Cliquer ici
4. Vidéo montrant une frappe de l'armée de l'air israélienne sur un avant-poste de la branche
armée du Hamas, placé au milieu de bâtiments résidentiels au coeur d'un quartier civil. Les
explosions secondaires vues après l'attaque témoignent de l'importante quantité d'explosifs
stockées sur place (6 janvier 2009). Cliquer ici
5. La vidéo montre une aire de tir de roquettes située dans un secteur résidentiel (27 décembre
2008). Cliquer ici
9
6. La vidéo montre une attaque sur un entrepôt d'armes placé à l'intérieur d'un secteur
résidentiel. On y voit également les explosions secondaires qui ont eu lieu en raison de la
quantité significative d'explosifs stockées sur place (27 décembre 2008). Cliquer ici
7. La vidéo montre une attaque sur un entrepôt d'armes placé à l'intérieur d'un secteur
résidentiel. On y voit également les explosions secondaires qui ont eu lieu en raison de la
quantité significative d'explosifs entreposées sur place (27 décembre 2008). Cliquer ici
Informations recueillies depuis les témoignages de
membres du Hamas arrêtés par Tsahal durant
l'Opération Plomb Durci sur l'utilisation de bâtiments
résidentiels à des fins militaires
5. Au cours de leur interrogatoire, des membres du Hamas arrêtés par Tsahal pendant
l'Opération Plomb Durci ont fourni des informations sur l'utilisation opérationnelle et militaire par
le Hamas de bâtiments résidentiels. Ainsi, Nawaf Faysal Attar, membre du Hamas d'Al-
Atatra arrêté le 11 janvier, a raconté que des hommes armés du Hamas avaient l'habitude de
tirer des roquettes depuis des maisons civiles et des secteurs agricoles malgré les objections
des résidents, qui craignaient que leurs maisons et leurs champs ne soient détruits par Tsahal.
Il a ajouté que l'opposition des résidents locaux était limitée puisque ceux osant s'opposer au
Hamas recevaient des balles dans les jambes ou étaient exécutés pour "collaboration."
6. Au cours de son interrogatoire, Rami Misbah Abed Rabbo, membre du Hamas de
Jebaliya, a raconté qu'au cours de l'année passée, il avait utilisé son domicile comme poste
d'observation afin de rapporter les mouvements de troupes de Tsahal au Hamas. Il a précisé que
pendant la trêve, un membre du Hamas l'avait contacté et lui avait demandé de placer un engin
piégé dans un verger près de chez lui, soulignant que de nombreuses armes du Hamas étaient
stockées dans de tels vergers. Raji Misbah Abed Rabbo, membre du Jihad Islamique
Palestinien (JIP) de Jebaliya, a déclaré qu'il avait l'habitude de stocker des explosifs à son
domicile. Il a précisé que les membres du Hamas plaçaient fréquemment des engins piégés dans
les rues ainsi qu’aux alentours des mosquées et des vergers.
7. Imad Youssef Hamad, membre du Hamas de Beit Hanoun, a déclaré que trois mois avant
le début de l'Opération Plomb Durci, il avait autorisé des activistes du Hamas à cacher des barils
ainsi que des lanceurs et des roquettes dans son terrain. Il a avoué que trois barils avaient été
10
dissimulés et que deux autres devaient être enfouis. Il a également précisé que des armes et des
munitions avaient été dissimulées derrière sa maison, dont un fusil Kalachnikov.
8. Muhammad Amasi de Jebaliya, membre de l'unité des terroristes suicide du Hamas, a
raconté qu'un autre terroriste et lui-même avaient investi la résidence de la famille Hamouda
dans le quartier d'Al-Salaam, et l'avaient utilisée pour attaquer les forces de Tsahal qui l'ont
assiégée. Il a précisé qu'à plusieurs reprises, lui et les membres de son unité avaient tiré sur les
soldats de Tsahal depuis la maison d'un résident de la bande de Gaza, bien que ce dernier ait
refusé de coopérer : "Quand nous avons vu les troupes de Tsahal en mouvement, nous
sommes entrés dans la maison d'un résident et l'avons obligé à nous laisser tirer sur les
soldats depuis sa maison. Il s'est vivement opposé, mais nous ne lui avons pas
demandé son avis." Amasi a ajouté qu'il avait trouvé refuge dans la résidence de cheik Fathi
Abu Ida à Jebaliya. Le cheik l'a aidé à dissimuler le fusil et les grenades qu'il portait sur lui ;
cependant, les soldats de Tsahal ont localisé la cachette, lancé un raid sur la maison et l'ont
arrêté (déclarations de Muhammad Amasi à la police israélienne, d'un article de Shimon Ifargan,
Ma'ariv, 18 février 2009).
Document saisi – note laissée dans une maison par
des membres du Hamas l'ayant utilisée
9. Pendant l'opération, les forces de Tsahal ont trouvé une note de remerciement laissée dans
une maison par des membres du Hamas l'ayant utilisée comme position de combat (12 janvier
2009). Comme cela a déjà été mentionné, selon des informations recueillies par des membres du
Hamas appréhendés au cours de l'opération, la résistance des résidents contre l'utilisation de leur
domicile à des fins militaires a été limitée en raison de leurs craintes. Dans de nombreux cas,
donc, les civils ont été forcés de laisser leur
maison être utilisée à des fins militaires.
Traduction de la note :
"Salutations, résidents honorés de
cette maison. Nous, vos frères, les
combattants de la guerre sainte
[moudjahiddines], avons utilisé cette
maison et certains des objets. Avec
toutes nos excuses."
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 00:36 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Actualité -> Conflit avec Israël Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com