Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Thora, Bible... -> Tout sur les fêtes de l'Eternel et les fêtes juives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 19:34 (2008)    Sujet du message: HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE Répondre en citant

HANOUKKAH ou la fête de la dédicace 



 


A gauche le chandelier à 9 branches appellé Hannoukia - à droite le chandelier à 7 branches appellé  Menorah  

Hannoukah et Noël, deux fêtes que Dieu n'ordonne pas de célébrer : pourquoi?

Dans la Torah, l'Eternel ordonne à son peuple de célébrer des fêtes prophétiques. Pour rappel, ces fêtes sont (1) La fête de la Pâque: qui représente la sortie de l'Égypte du péché en se mettant sous "le sang de l'Agneau" qui purifie de tout péché; (2) La fête des Pains sans Levain: des corps, âme et esprit devenus comme les pains sans levain, une tri-unité sanctifiée; (3) La fête des Gerbes des Prémices: représente une "nouvelle créature", une "gerbe nouvelle" que nous devenons au service du Seigneur; (4) La fête de Shavouot: la Pentecôte : 50 jours après la mort et la crucifixion du Seigneur, L'Esprit Saint est envoyé sur ses disciples pour en être remplis et pour être dans la plénitude de la force divine;
(5) La fête des Trompettes: représente notre fonction de " témoin " capable d'employer la "trompette" (la Bible) et la faire retentir dans sa vie; (6) La fête de Yom Kippour : nous rappelle que même sauvés, nous devons toujours être capable de nous repentir et de nous humilier afin que le Seigneur " pose ses pieds " dans nos cœurs et y installe son règne; (7) La fête des Tabernacles: représente cette une vie de joie et de paix, apportant la bénédiction et la grâce Divine partout où le Seigneur nous place comme "Témoin " pour faire respirer autour de nous "le parfum du Mashiah " ! "Nous sommes en effet pour Dieu, la bonne odeur du Mashiah parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent... odeur de vie donnant la vie!..." (2 Corinth. 2: 15 à 16).

Le mois de décembre est un mois qui réunit de nombreuses familles autour d'une activité traditionnelle commune : la célébration des fêtes traditionnelles. Les chrétiens se réunissent autour d'un anniversaire, celui du "Mashiah ( Mashiah )" (le Mashiah Yeshoua HaMashiah). Les juifs, quant à eux se réunissent en famille autour d'une fête, elle aussi traditionnelle, celle des lumières et celle de la victoire du peuple juif sur le monde païen grec de l'époque. La première fête, si elle a une origine biblique historique incontestable, n'a jamais été instaurée par Dieu et l'on sait que l'apparât décoratif des sapins et les habitudes culinaires des repas de Noël ne célèbrent en rien l'anniversaire de la pauvreté dans lequel le Mashiah est venu au monde incarné dans le corps humain. La fête de Noël célèbre le 25 décembre la naissance de Yeshoua (Yeshoua). En fait le Seigneur n'est jamais né en décembre.

Pourquoi Noël ne doit pas être célébré? Dieu ne désire pas mettre en valeur la date de naissance du corps dans lequel a été incarné son Fils. Cette date n'a pour Dieu aucune espèce d'importance puisque le Fils de Dieu n'est pas une créature : Il a toujours existé = IL EST LE CREATEUR ETERNEL


D'autre part quelques sites chrétiens donnent la vraie origine des fêtes de fin d'année, exemple : http://www.voxdei.org//afficher_info.php?id=2419.83&highlight=noel&…

Les pensées de Dieu sont à l'opposé des pensées humaines. Alors que nous étions morts par nos offenses, Lui, le Dieu Vivant nous a donné la Vie : le calendrier occidental humain débute en plein hiver lorsque tout est mort et gélé = au mois de Janvier. Le calendrier juif contemporain humain débute lors de la fête ROCH HASHANA = la "tête de l'année" au mois de septembre.
Ni le calendrier chrétien ni le calendrier juif ne respectent les désirs de Dieu. Seul le calendrier divin porte en Lui, la vie puisqu'il débute au printemps alors que prophétiquement, tout revient à la vie à la nouvelle naissance qui a lieu à la mort du Seigneur en avril à Pessah !

Le Livre du Lévitique dit (Vayikra 23) "ce mois de NISSAN (Pessah = mars-avril) sera pour vous le premier mois de l'année. Et effectivement ce mois est le mois du réveil de la nature. Autant les fêtes de fin d'année que les calendriers, la Parole dit dans Romains 3:11 "Nul n'est intelligent, Nul ne cherche Dieu"
Mais nous avons un Dieu miséricordieux qui veut nous enseigner quelques vérités.

La fête de Hannukah chez les juifs célèbre un miracle : celui de la présence de l'Eternel Dieu dans le Temple, celui du miracle de la Lumière. Mais cette fête n'est pas une fête prophétique.

Yeshoua allait dans le Temple pour chaque fête ordonnée par l'Eternel et aussi pour la fête de la Dédicace. Dédicace en hébreu se dit Hannoukah et signifie "inauguration". Une situation fort étonnante pour le monde chrétien qui voit le Mashiah et Sauveur participer à une fête non biblique c'est-à-dire ne ressortant pas des livres inspirés dans le TENACH = La " TORAH ", les " NEVIIM" et les " KETUVIM " (L'Instruction - les Prophètes - les Psaumes).Aucun de ses livres n'annonce ni ne décrit cette fête pas même les deux livres des Maccabées.

Les plus importantes traditions du Judaïsme étaient les 7 fêtes de l’Éternel commandées par Dieu non seulement à son peuple mais aussi à toutes les nations. Car ce ne sont pas les fêtes des juifs mais les fêtes de l’Éternel de la même façon que Yeroushalaïm (Jérusalem) est la capitale du monde juif mais elle est surtout la VILLE du GRAND ROI.

Yeshoua était JUIF et, par son amour de la Loi et de la miséricorde, respectait cette fête de l'inauguration, la fête de la Dédicace du Temple.

Yohanan 10 :22-24 22
On célébrait à Yeroushalaïm (Jérusalem) la fête de la Dédicace. C'était l'hiver. Et Yeshoua (Yeshoua) se promenait dans le temple, sous le portique de Salomon.

Dieu est maître des temps, des circonstances et même de sa Parole. Il ne se laisse pas cloisonner par sa Parole. Esaïe 55:8 Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Eternel. 9 Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées.

De la même façon qu'Adonaï Elohim, par sa grande miséricorde a suscité deux jours de repos pour le peuple de Dieu, un jour de shabbat pour les juifs et un jour de repos pour les chrétiens (alors que le vrai shabbat est le samedi) ainsi nous pouvons aussi être amenés à la réflexion quant à l'intérêt de ces deux fêtes : Noël et Hannouka que certains fusionnent en disant " Noëlka". Cela nous fait penser qu'aucune de ces deux fêtes n'est reprise dans la Parole de Dieu mais ces deux fêtes "servent" à la Gloire de Dieu. Noël est une fête "témoin" non pour les croyants mais pour les païens qui célèbrent les festivités de fin d'année. De même la fête de Hannouka rappelle au peuple Juif que Yeshoua a dit " JE SUIS la Lumière du monde " (Yohanan 9 :5)
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Déc - 19:34 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 19:51 (2008)    Sujet du message: HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE Répondre en citant

Hanoukkiyyah à 9 lampes ou Menorah à 7 lampes ?


Lequel des chandeliers est le bon ?
Que représente en fait cette fête de Hannoukka ?

La Lumière de Hannouka.
La fête de la dédicace du Temple est la fête du renouvellement du Temple après la venue d’Antiochus Epiphane (A.E.) en 167 avant Yeshoua HaMashiah. Antiochus Epiphane Roi de Syrie « l’illustre », voulait dominer les nations et même Israël, supprimer le shabbat, la circoncision,. Le peuple d’Israël était opprimé et n’en pouvait plus de cette situation. Une famille asmonéenne dont un des pères était Mattatias – famille sacerdotale des Cohanim, fait lever la révolte. C’est la lutte résistance contre la tyrannie. En 168-167 c’est l’établissement d’un décret anti-juif.
Matatias avait rassemblé tous les juifs. Mais les juifs devaient lutter contre Antiochus Épiphane et contre les juifs hellénisants d’Israël. A.E. conquiert le Temple, enlève tout ce qui est de Dieu, profane le Temple. Judas Maccabi l’Asmonéen, un des fils appelé « le marteau » lutte contre A.E. qui avait sacrifié à Jupiter un porc dans le Temple comble de la pire des abominations pour les juifs.
Dans le Temple il y avait de tout temps un chandelier allumé qui ne pouvait jamais être éteint – signe de la Présence de Dieu. Mais le jour arriva où l’huile manqua pour la menorah.
Quand on a rallumé le chandelier à 7 branches, il n’y avait plus d’huile que pour un jour. Cette huile curieusement brûlait pour 7 autres jours. Dans les synagogues on n’allume pas le chandelier car ceci est réservé au Temple.

Source : Bethyeshoua
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 19:52 (2008)    Sujet du message: HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE Répondre en citant

La Hannouka dure huit jours à partir du 25 Kislev et commémore la victoire des Maccabées sur les Syriens grecs qui entendaient détruire la religion juive. Selon la tradition, on découvrit pendant la purification du Temple, un flacon contenant de l'huile pour un jour. Cette huile brûla pendant huit jours. C'est pourquoi une fête fût instituée à cette occasion : la Dédicace "Hannouka". La Hannoukkiyyah chandelier à 9 branches de la fête de la Hannouka appelée aussi fête des lumières Hag Ha-Ourim est en fait une menorah de 7 lampes auquel on a ajouté la lampe supplémentaire dûe au miracle des 8 jours auquel on ajoute encore un SHAMASH c'est-à-dire "un servant" une lampe qui ne sert en fait qu'à allumer les autres. On dit aussi un "allumeur". Cet "allumeur" ayant un statut spécial est d'une hauteur différente. Il existe des "shamash" situés au centre mais la forme la plus courante les situe est à une extrémité du chandelier.
Ce qui nous donne donc une menorah de 9 lampes appelée Hannoukkiyyah .La coutume veut qu'on allume une lumière le premier soir, deux le deuxième, et ainsi de suite (en allant de gauche à droite), jusqu'au huitième soir où toutes les bougies sont allumées (toujours de gauche à droite). Il existe cependant une autre tradition selon laquelle on allume les huit bougies le premier soir, sept le deuxième, etc. si bien qu'une seule est allumée le huitième soir. On se sert d'une neuvième bougie, appelée shamash (lumière auxiliaire, allumeur,.), pour allumer les autres. Il s'agit essentiellement d'une cérémonie domestique, mais des bougies sont également allumées à la synagogue.
Recitation de la prière "Al ha-nissim" au moment de la "Amidah" et des actions de grâces après le repas.
A l'office du matin, on récite le "Hallel"(louange), et chaque jour on lit un passage particulier de la Torah.
Après avoir allumé les bougies, les Achkenazes chantent, chez eux et à la synagogue, le chant "MAOZ TSUR YESHOUATI" un cantique de Hannoukah très populaire composé au 13ième siècles. Les Séfarades lisent le Psaume30
La fête est célébrée dans les familles non seulement en honneur à la Lumière mais aussi à la révolte victorieuse des Maccabées.
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 19:53 (2008)    Sujet du message: HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE Répondre en citant

PSAUME 30


1 (30-1) Psaume. Cantique pour la dédicace de la maison (Cette fête - en hébreu "hannoukah" commence le 25 Kislev et dure huit jours ; elle célébrait à l’origine le solstice d’hiver, mais commémora plus tard la purification du temple par Juda Maccabée en 164 av. J.C. Le nom de Fête des Lumières lui vient de ses traits prédominants; la présence de Yeshoua (Jésus) à cette fête est signalée en Jean 10.22.)

De David. (30-2) Je t'exalte, ô Eternel, car tu m'as relevé, Tu n'as pas voulu que mes ennemis se réjouissent à mon sujet.
2 (30-3) Eternel, mon Dieu! J'ai crié à toi, et tu m'as guéri.
3 (30-4) Eternel! tu as fait remonter mon âme du séjour des morts, Tu m'as fait revivre loin de ceux qui descendent dans la fosse.
4 (30-5) Chantez à l'Eternel, vous qui l'aimez, Célébrez par vos louanges sa sainteté!
5 (30-6) Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin l'allégresse.
6 (30-7) Je disais dans ma sécurité: Je ne chancellerai jamais!
7 (30-8) Eternel! par ta grâce tu avais affermi ma montagne... Tu cachas ta face, et je fus troublé.
8 (30-9) Eternel! j'ai crié à toi, J'ai imploré l'Eternel:
9 (30-10) Que gagnes-tu à verser mon sang, A me faire descendre dans la fosse? La poussière a-t-elle pour toi des louanges? Raconte-t-elle ta fidélité?
10 (30-11) Ecoute, Eternel, aie pitié de moi! Eternel, secours-moi! -
11 (30-12) Et tu as changé mes lamentations en allégresse, Tu as délié mon sac, et tu m'as ceint de joie,
12 (30-13) Afin que mon coeur te chante et ne soit pas muet. Eternel, mon Dieu! je te louerai toujours.
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 19:54 (2008)    Sujet du message: HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE Répondre en citant

HANOUKKAH - UN GRAND MIRACLE S'EST PRODUIT ICI


La fête de Hanoukkah célèbre la victoire des Maccabées sur l'hellénisation forcée et la contrainte religieuse. Elle dure huit jours, du 21 décembre à la tombée du jour au 30 décembre. Les événements commémorés par cette fête sont la purification du Temple profané par les Séleucides sous Antiochus Épiphane, en 164 avant l'ère chrétienne, et le rétablissement de la liberté religieuse après une période de dure répression contre les Juifs.

À la mort d'Alexandre le Grand, qui avait conquis l'empire perse, la Judée fut gouvernée par les Ptolémées d'Alexandrie. Une grande partie de la population juive de la province s'assimila alors à l'hellénisme. À l'avènement d'Antiochus IV en 175 av. J.-C., fut instituée, avec l'assentiment de nombreux Juifs, une politique d'hellénisation forcée. Les Juifs furent contraints de manger du porc et menacés de la peine de mort s'ils respectaient le Chabbat et procédaient à la circoncision de leurs enfants mâles. En 167 avant l'ère chrétienne, le Temple de Jérusalem fut profané et dédié au dieu grec Zeus. Des mesures particulièrement rigoureuses furent décrétées contre les Juifs qui refusaient d'adopter la culture hellénistique.

En 165, les Juifs se révoltèrent contre le pouvoir séleucide. La révolte fut dirigée par Mattatias, un prêtre âgé de la ville de Modi'in et par ses cinq fils, auxquels se joignirent des Juifs humbles et pieux, des fermiers et des bergers. À la mort de Mattatias, Judah, son troisième fils, succéda à son père et assuma le commandement de la révolte.. Surnommé «Maccabée» (de Makkabaois qui signifie marteau en grec), il parvint à vaincre les armées séleucides et à libérer Jérusalem. En décembre 164 (le 15 kisslev) le Temple, en ruines, profané et transformé en sanctuaire païen, fut purifié et dédié au culte juif. (Le mot Hanoukkah signifie «consécration»).

Selon la tradition talmudique, pendant la purification du Temple fut découvert un flacon d'huile sainte servant à alimenter le chandelier. Bien qu'elle ne fût suffisante que pour une seule journée, cette huile brûla pendant huit jours. C'est la raison pour laquelle fut instituée une fête de huit jours pour commémorer ce miracle.

On allume une bougie par jour, à la tombée du jour, en commençant par l'extrême-droite de la hanoukkiya, le chandelier utilisé pour cette fête. Une bougie le premier soir, deux le deuxième et ainsi de suite jusqu'au dernier jour. Une neuvième bougie, le chammach, placée au centre ou sur les côtés du chandelier, sert à allumer les bougies. Deux bénédictions sont prononcées au moment de l'allumage: une sur les bougies, suivie d'un cantique «Maoz Tsour», exprimant la reconnaissance du peuple juif à Dieu qui a permis à nos ancêtres de réaliser des miracles. Le premier soir de Hanoukkah est prononcée la bénédiction «Cheyehianou» pour remercier Dieu de nous avoir fait vivre jusqu'à ce jour. La Hanoukkiah est placée près d'une fenêtre ou à l'extérieur de la maison, pour mieux annoncer aux passants le miracle de cette fête. Dans la liturgie de cette fête, les cantiques «Al hanissim» et le «Hallel» sont ajoutés aux prières quotidiennes.

Du fait de l'association de cette fête avec l'huile, les Juifs mangent des beignets frits, salés ou sucrés, à Hanoukkah. Enfants et adultes jouent traditionnellement à la toupie dont les quatre faces portent les lettres hébraïques «nun», «guimel», «heh», «shin» (acrostiche de «Ness gadol haya cham», «un grand miracle se produisit là-bas»). En Israël la lettre «shin» est remplacée par la lettre «pei», pour «poh», car «un grand miracle s'est produit ici».
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
FeujMan


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 117
Masculin

MessagePosté le: Lun 22 Déc - 10:03 (2008)    Sujet du message: HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE Répondre en citant

D'accord pour Noël, fêtes païennes en l'honneur du soleil, pas d'accord pour Hanoucca fête de la lumière qu'est l'Eternel :
Citation:

Jean 8:12  Yeshua leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.


Qui fête Pâques, la pentecôte sur ce site ? Suivez-vous le calendrier de la Torah ou celui de La Poste ;)
Allez-vous faire la fête quand même pour Noël, ferez-vous un repas avec toute la famille ?
Oui ! Alors pensons à la lumière du monde qui nous a été donnée sur cette terre et qui nous donne la VIE, libre à chacun d'allumer la Hannouccia pour se rappeler et montrer à nos enfants qu'il y a un miracle plus grand que le père noël !!

Hag Sameah à toutes et à tous.
FeujMan
Revenir en haut
GILLES DROUX


Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 557
Masculin

MessagePosté le: Mar 27 Jan - 10:08 (2009)    Sujet du message: HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE Répondre en citant

Je ne célèbre plus les fêtes païennes comme Noël et je ne suis plus le calendrier grégorien, mais celui que Hashem nous a donné à travers Moshé Rabbinou.

Cela n'est pas facile d'être compris par tous, car je suis issu des Nations, dans ma famille, je suis le seul à suivre le calendrier hébraïque, même si je ne pratique pas comme mes frères juifs orthodoxes ou rabbiniques. Je pense qu'il est plus juste de voir cela sous l'aspect prophétique qui nous prépare à la venue du Mashiah !


_________________
Gilles (shofar)
http://forumeretzisrael.xooit.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Mar 27 Jan - 12:51 (2009)    Sujet du message: HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE Répondre en citant

Je suis d'accord avec Gilles et moi non plus je ne fête pas ces fêtes païennes.

dorcas
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Morherdhyanra


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2011
Messages: 22
Féminin

MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 14:38 (2012)    Sujet du message: HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE Répondre en citant

GILLES DROUX a écrit:
Je ne célèbre plus les fêtes païennes comme Noël et je ne suis plus le calendrier grégorien, mais celui que Hashem nous a donné à travers Moshé Rabbinou.
Cela n'est pas facile d'être compris par tous, car je suis issu des Nations, dans ma famille, je suis le seul à suivre le calendrier hébraïque, même si je ne pratique pas comme mes frères juifs orthodoxes ou rabbiniques. Je pense qu'il est plus juste de voir cela sous l'aspect prophétique qui nous prépare à la venue du Mashiah !




Shalom,
Dit moi! j'aimerai suivre ton exemple de ne plus pratiquer les fêtes païennes (que je ne pratique plus) mais celle de l'Eternel, tu peux, s'il te plait me dire comme tu fais? afin que ma famille et moi puissions les pratiquer! je suis d'accord avec ce que tu dis!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:22 (2016)    Sujet du message: HANOUKKAH OU LA FETE DE LA DEDICACE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Thora, Bible... -> Tout sur les fêtes de l'Eternel et les fêtes juives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com