Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'appel tragique des chrétiens d'Irak Irak

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Actualité -> persécutions et antisémitismes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Lun 9 Juin - 12:34 (2008)    Sujet du message: L'appel tragique des chrétiens d'Irak Irak Répondre en citant

9 Juin 2008 -
L'appel tragique des chrétiens d'Irak Irak | Source : Bonne Nouvelle

La minorité chrétienne est menacée de mort. Reportage auprès de réfugiés en fuite en Syrie.


«Tous les Irakiens essaient de partir», alerte Clara, jeune réfugiée orthodoxe, devant la délégation du COE.

«J'ai été menacée à de nombreuses reprises en Irak, mais comme je refusais de partir, mon salon de coiffure a été incendié, et la voiture de mon mari, qui est chauffeur, a été volée, témoigne Cayran, une orthodoxe arménienne. Alors nous avons tout abandonné et fui en Syrie.»

Des réfugiés chrétiens d'Irak ont raconté leur calvaire à des représentants d'Eglises du monde entier, en avril dernier à Damas en Syrie. Samuel Kobia, secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises (COE), s'y trouvait avec des responsables d'Eglises d'Europe, des Etats-Unis et du Moyen-Orient. Récits d'incroyable souffrance en Irak.

Le traumatisme des enfants, tout d'abord. Le fils de Cayran ne parle plus normalement depuis qu'il a échappé de justesse à un enlèvement. «Nous avions même peur d'aller à l'église parce que des gens y ont été enlevés», ajoute Samira, une réfugiée orthodoxe. Un jour, elle faisait ses courses avec sa fille: «Trois hommes armés nous ont arrêtées. Ils ont bousculé ma fille et ont demandé pourquoi elle était dans la rue sans voile. Depuis lors, elle n'a plus osé quitter la maison et a abandonné ses études.»

15 minutes pour fuir
«Soit vous partez dans les 15 minutes, soit nous vous tuons.» Munir, un chrétien calviniste de Bagdad, a été menacé ainsi. Par précaution, sa famille s'est rendue dans l'appartement d'un proche, et a attendu. Alors, une bande armée est arrivée. «Ils ont violé nos femmes, et même ma mère de 80 ans a été battue.» La famille est partie «immédiatement, sans même prendre des vêtements de rechange», vendant l'appartement au quart de sa valeur.

Aram, membre de l'Eglise orthodoxe arménienne à Bagdad, ajoute: «Ma femme et moi connaissions des chrétiens qui ont été tués. Comme nos numéros de téléphone étaient enregistrés sur leurs portables, les meurtriers nous ont appelés et menacés.»

Appartenir à une minorité religieuse en Irak est dangereux. «Ces groupes paient le prix de la guerre, explique un participant, parce qu'ils sont soupçonnés d'être des traîtres, bien qu'ils partagent le pain avec leurs frères musulmans depuis des siècles.»

La vie en Syrie n'est pas facile non plus. Les ressources que les réfugiés ont pu emporter s'épuisent. L'arrivée d'un million et demi d'Irakiens en fuite pèse sur l'économie syrienne. Les prix des produits alimentaires et du logement s'envolent, les emplois se font rares. Beaucoup de réfugiés se sentent lâchés par la communauté internationale. Les ambassades occidentales rejettent systématiquement les demandes de visa. «Nos jeunes femmes doivent-elles rentrer et être violées avant qu'on leur donne la permission de partir ?» lance un homme en colère.

Rentrer en Irak ? Des cris en anglais et en arabe jaillissent dans toute la pièce: «Non, jamais!» «Bien sûr que je voudrais rentrer chez moi, précise une jeune femme de Bassora. Mais peut-on me garantir que je ne vais pas être assassinée? Des membres de ma famille sont rentrés et, une nuit, on les a tués.» Le patriarche Mor Ignace Zakka, de l'Eglise orthodoxe syrienne, confirme qu'un prêtre a été assassiné la semaine précédente, après avoir célébré la messe. «Nous ne voulons pas que l'Irak se vide de ses chrétiens, mais s'ils sont menacés, comment leur dire de rester?» lance-t-il.

Soutien des Eglises
Les réfugiés sont reconnaissants aux Eglises de Syrie qui les accueillent. «Notre communauté est ouverte aux Irakiens, soit pour y célébrer leurs offices, soit pour se joindre aux nôtres», assure le patriarche melkite grec catholique Grégoire III, qui ajoute que son Patriarcat collabore avec un centre islamique pour assister les réfugiés chrétiens et musulmans.

Le pasteur allemand Volker Faigle, de la délégation du COE, a assuré de son soutien: «Certes, nous ne pouvons vous apporter des billets d'avion ou des visas. Mais mon Eglise - l'Eglise évangélique d'Allemagne - et l'Eglise catholique d'Allemagne vont s'adresser au gouvernement, au parlement et aux institutions européennes pour leur dire ce que nous avons vu et entendu. Quand nous rentrerons dans nos pays, nous penserons à vous, nous prierons pour vous et nous agirons pour vous.»

Annegret Kapp , CO

Engagement suisse

La Faculté de théologie de l'Université de Fribourg s'engage en faveur des chrétiens d'Irak. Une soixantaine de personnes ont répondu le 9 mai à l'invitation de la Faculté pour «entendre deux témoins du martyre de la minorité chrétienne en Irak», Mgr Louis Sako, archevêque chaldéen de Kirkouk, et Mgr Jacques Ishaq, recteur de l'unique Faculté de théologie catholique en Irak.

«Il ne reste que 350 000 chrétiens en Irak, moins de 3% de la population», a averti Mgr Sako. Il a mis en garde contre l'idée de plans d'accueils officiels pour les chrétiens d'Irak: «Les chrétiens qui partent affaiblissent ceux qui restent et donnent un argument supplémentaire aux islamistes pour que nous partions.» Quant à ceux qui sont déjà en exil, il faut les aider, a-t-il lancé.

La Conférence des recteurs prévoit d'interpeller les instances fédérales pour faciliter les visas aux étudiants de ce pays, a annoncé le recteur de l'Université Guido Vergauwen. Il a aussi suggéré le parrainage de paroisses chrétiennes en Irak.
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Juin - 12:34 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Actualité -> persécutions et antisémitismes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com