Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LES AILES Du GRAND AIGLe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Thora, Bible... -> Prophéties
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 23:59 (2008)    Sujet du message: LES AILES Du GRAND AIGLe Répondre en citant

ce serait plutôt une vision

LES AILES Du GRAND AIGLe

Samuel Rhein


Le premier jour de la nouvelle année juive, mi-septembre le Seigneur m’a donné un songe puissant qui ne cesse de remplir mon esprit de force, d’émerveillement en même temps de questionnements. En voici la teneur :

Quelques personnes étaient rassemblées dans une maison pour prier. Ma femme Michèle et moi-même étions dans la pièce principale. Au centre de cette pièce, l'objet de nos prières était comme une personne très gravement malade, peut-être atteinte d'épilepsie. Mais cela pourrait être deux ou trois personnes ou même un objet, mais on ne pouvait pas voir car c'était enveloppé dans un grand drap blanc. Dans la pièce régnait une sorte de lassitude, il n'y avait aucun sentiment de foi vibrante mais plutôt de découragement envahissant, voire même de passivité. Les gens priaient, certains debout, d’autres marchaient et d’autres encore étaient silencieux. Je levai les yeux et découvrit que le toit avait été enlevé (exactement comme le Seigneur me l'avait suggéré un an auparavant). Dans le songe, je me souvenais avoir partagé cela à Voiron en septembre 2006 : C'est le moment de démonter le toit, de découvrir la maison, de déconstruire nos pseudo couvertures comme l'avaient fait les disciples en Marc 2:4 : « Et ne pouvant s’approcher de lui, à cause de la foule, ils découvrirent le toit du lieu où il était ; et l’ayant percé, ils descendirent le petit lit sur lequel le paralytique était couché ».


Mes yeux se levèrent donc et scrutèrent le ciel ; mon cœur se mit à battre de joie lorsque je découvris un aigle se tenant juste au-dessus de nous. Il était comme un point minuscule, tellement loin. J'attirai l'attention de Michèle sur cet aigle, comme je le fais souvent dans le naturel. Il était tellement loin qu'elle n'arriva pas à le localiser. C'est à cet instant que je vis l'aigle plonger vers nous. Il dut parcourir des kilomètres en l'espace d'une ou deux secondes. J'eus le sentiment qu'il fondait sur moi à la vitesse de l'éclair, mais je pouvais le décrire. Il était majestueux, gigantesque, peut-être de cinq ou 10 m d'envergure ; son plumage était à dominante blanche, son regard perçant. Il n'y avait pas en moi de sentiment de crainte mais plutôt d'émerveillement.


Deux pensées me traversèrent l’esprit comme deux flèches transpercent leur cible :


1- c'est ainsi qu'Il vient ; Yeshoua  paraît loin puis tout à coup il est là, un clin d'œil et Il revient. C'est donc à cela que ressemble Son retour. Tant de fausses conceptions de Sa venue voile encore nos pensées.


2- c'est ainsi qu'Il intervient ; tant de questions, tant de blocages, tant de douleurs puis tout à coup tout disparaît, tout est résolu. Pas tant pour répondre aux besoins personnels mais pour établir Son Royaume.


Lorsque l’aigle arriva à 10 ou 20 m au-dessus de nos têtes, il disparut aussi soudainement qu'il avait plongé sur nous. À cet instant, nous savions que son intervention avait apporté la guérison, la solution, la restauration.


Le mur qui se trouvait sur ma gauche et que je croyais en béton comme les autres, était comme devenu un simple morceau de tissu et se mit alors à vibrer sous un souffle puissant comme le ferait un drapeau dans le vent, presque à claquer. La connexion était évidente : l'intervention de l'aigle avait déclenché un mouvement de l'Esprit, comme un souffle puissant. Ce vent qui accompagnait l'intervention de l'aigle nous transperçait de force et nous remplissait de fraîcheur. Ce qui était sous le drap blanc était restauré et nous, autour, étions complètement renouvelés.


Pendant de nombreuses heures après mon réveil, et même en écrivant ce songe, je ressens ce bouillonnement dans mes veines qui est produit lorsqu'il vient, lorsqu'il intervient. Ce bouillonnement est comme une hyper-vitamination qui rend fort et faible en même temps ; cette ébullition est comme une injection de conviction, de certitudes et de dépendance tout à la fois. Je pensais à ce qu'a dû ressentir Esaïe quand il dit : « l’un des séraphins vola vers moi » Esaïe 6:6 ou Daniel dans sa tâche d'intercesseur : « Micaël, l’un des principaux chefs, est venu à mon secours » Daniel10 :13. Finalement je pensai à ce qu'a dû ressentir Jean en voyant « le quatrième animal semblable à un aigle volant » Apo.4:7.


Je me précipitai sur ma bible et relus avec avidité Apo.12. Nous venions de lire à maintes reprises ce chapitre dans les 2 semaines précédentes mais ce passage devenait tout à coup vivant et ces lignes se chargeaient d’un sens tellement plus fort. Comme lorsqu’on découvre un trésor, je n’en croyais pas mes yeux : « … Les deux ailes du grand aigle furent données à la femme … »


Relisons le contexte : « Et un grand signe apparut dans le ciel, une femme revêtue du soleil, et la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de douze étoiles. Et étant enceinte, elle crie étant en mal d’enfant et en grand tourment pour enfanter. Et il apparut un autre signe dans le ciel, et voici, un grand dragon roux, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes ; et sa queue entraîne le tiers des étoiles du ciel, et elle les jeta sur la terre. Et le dragon se tenait devant la femme qui allait enfanter, afin que, lorsqu’elle aurait enfanté, il dévorât son enfant. Et elle enfanta un fils mâle qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer ; et son enfant fut enlevé vers D.ieu et vers son trône. Et la femme s’enfuit dans le désert, où elle a un lieu préparé par D.ieu, afin qu’on la nourrisse là mille deux cent soixante jours. Et il y eut un combat dans le ciel, Michel et ses anges combattaient contre le dragon. Et le dragon combattait, et ses anges; et il ne fut pas le plus fort, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et le grand dragon fut précipité, le serpent ancien, celui qui est appelé diable et Satan, celui qui séduit la terre habitée tout entière, - il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. Et j’ouïs une grande voix dans le ciel, disant, Maintenant est venu le salut et la puissance et le royaume de notre D.ieu et le pouvoir de son Mashiah , car l’accusateur de nos frères, qui les accusait devant notre D.ieu jour et nuit, a été précipité ; et eux l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage ; et ils n’ont pas aimé leur vie, même jusqu’à la mort. C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux et vous qui y habitez. Malheur à la terre et à la mer, car le diable est descendu vers vous, étant en grande fureur, sachant qu’il a peu de temps. Et quand le dragon vit qu’il avait été précipité sur la terre, il persécuta la femme qui avait enfanté le fils mâle. Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu’elle s’envolât dans le désert, en son lieu, où elle est nourrie un temps, et des temps, et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent. Et le serpent lança de sa bouche de l’eau, comme un fleuve, après la femme, afin de la faire emporter par le fleuve ; et la terre vint en aide à la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche. Et le dragon fut irrité contre la femme, et s’en alla faire la guerre contre le résidu de la semence de la femme, ceux qui gardent les commandements de D.ieu et qui ont le témoignage de Yeshoua. »


Nous ne prétendrons pas définir qui est quoi mais ce passage est tellement suggestif. Différents personnages font partie du décor : La femme, l’enfant mâle, le dragon (Satan ou le diable et ses anges), Michel l’archange (et ses anges), D.ieu et le Mashiah  (et ceux qui gardent les commandements de D.ieu). Un scénario digne d’un grand film mais qui met en lumière les enjeux du royaume. La femme reçoit 2 aides puissantes tout d’abord la capacité de s’envoler grâce à deux ailes, pas ‘les ailes d’un aigle’, pas même ‘les ailes de l’aigle’ mais « les ailes du grand aigle » puis ensuite elle reçoit l’aide de la terre qui ouvre sa bouche pour engloutir le fleuve lancé par le dragon.


Apo.4 « … voici, un trône était placé dans le ciel, et sur le trône, quelqu’un était assis et devant le trône, comme une mer de verre, semblable à du cristal … et au milieu du trône et à l’entour du trône, quatre animaux pleins d’yeux devant et derrière. Et le premier animal est semblable à un lion ; et le second animal, semblable à un veau ; et le troisième animal a la face comme d’un homme ; et le quatrième animal est semblable à un aigle volant. Et les quatre animaux, chacun d’eux ayant six ailes, sont, tout autour et au-dedans, pleins d’yeux ; et ils ne cessent jour et nuit, disant, Saint, saint, saint, Seigneur, D.ieu, Tout-puissant, celui qui était, et qui est, et qui vient. »

Samuel Rhein
Cibler l'Europe/Target Europe
samuel.rhein@wanadoo.fr
Target Europe est en connexion avec Global Harvest ; Target Europe est une initiative européenne : il est certain que le réveil du vieux continent passe par une collaboration inter européenne et dépend aussi de l’aide des membres du corps de Mashiah  du monde entier !


==================================

) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.

_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Mai - 23:59 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Thora, Bible... -> Prophéties Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com