Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua
Juifs et non juifs messianiques réunis dans la foi en yeshoua.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un nom extraordinaire : Yeshoua le Messie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Thora, Bible... -> Qui est yeshoua?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
dorcas
administrateur
administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 6 983

MessagePosté le: Mer 14 Mai - 22:18 (2008)    Sujet du message: Un nom extraordinaire : Yeshoua le Messie Répondre en citant

UN NOM EXTRAORDINAIRE
… YESHOUA LE MESSIE

Extrait d'une émission radio sur RTL


Savez-vous que dans la Bible, le nom de quelqu’un a toujours une signification profonde car il est le reflet même de celui qui le porte, son parfum en quelque sorte ; d’ailleurs, le « nom » en hébreu, c’est « shem ». Un des fils de Noé s’appelait ainsi et c’est de lui que sont issus les Shémites ou Sémites, c’est-à-dire, les porteurs du « nom » de l’Eternel ! Dans le service du culte divin, le peuple d’Israël employait une huile parfumée (en hébreu « sheimen ») et le parfum se dit en hébreu « bosheim » d’où est sortie l’expression : huile balsamique.

Un nom exprime donc prophétiquement l’essence, le parfum, la personnalité cachée de celui qui le porte. Quelques exemples parmi tant d’autres : Abram (père haut et élevé) devient Abraham (père d’une multitude de nations) ; Jacob signifie supplanteur, rusé, trompeur, après sa transformation, il s’appellera Israël, ce qui veut dire : vainqueur pour ou avec D.ieu.

Celui qui porte un nom a donc les caractéristiques mêmes de ce nom, de même qu’une eau de Cologne a son parfum orienté selon l’extrait qui lui a servi de base ! C’est ainsi que dans la lignée des fils d’Israël, l’un des plus remarquables est « YESHOUA » appelé par les nations Yeshoua (Jésus), et dont la naissance préparée par D.ieu fait l’objet d’un miracle annoncé par le prophète Isaïe : « Ecoutez donc, Maison de David … Le Seigneur vous donnera un signe. Voici, la vierge deviendra enceinte, elle enfantera un fils… » (Isaïe 7 : 13, 14). Cela s’est produit exactement quelques 750 ans plus tard, avec la naissance surnaturelle de Yéshoua, fils de Myriam de la lignée de David ! L’ange qui lui apparût annonça : « Tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Yéshoua, il sera grand, sera appelé Fils du Très Haut et le Seigneur D.ieu lui donnera le trône de David son père (Luc 1 : 31 à 32). Joseph le fiancé de Myriam apprit aussi dans un songe, quelle était la volonté du Seigneur, et il lui fut précisé : « Elle enfantera un fils et tu lui donneras le nom de Yéshoua, c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés » (Matthieu 1 : 21). C’est un nom qui réellement n’est pas comme les autres par sa portée prophétique : dans le nom de Yéshoua, il y a le parfum et l’essence même de D.ieu ! Le prophète Esaïe, sous l’inspiration divine n’avait-il pas dit : « Un enfant nous est né, un fils nous est donné et la domination reposera sur son épaule, on l’appellera Admirable, Conseiller, D.ieu Puissant, Père Eternel, Prince de la paix (Esaïe 9 : 5). Des attributs divins tout à fait exceptionnels qui n’avaient été donnés à personne d’autre que Lui. En effet, dans la personne de Yéshoua, c’est D.ieu lui-même qui vient sauver l’être humain de ses péchés nombreux ! Quelle valeur immense que ce nom ! Et combien celui qui le porte va se montrer à la hauteur de la signification de ce nom prophétique que nous allons expliquer : Yéshoua est la contraction de deux mots : « Yé », racine du nom de l’Eternel et « Shoua » du verbe hébreu « Ocheya » qui signifie : secours, délivrance, salut, victoire, triomphe, aide, assistance, sauvetage, affranchissement, bonheur (ou être heureux).

Considérons ces qualificatifs dans le ministère messianique de Yéshoua le Messie que les nations appellent Yeshoua (Jésus) et nous allons nous rendre compte qu’il était bien selon l’étymologie de son nom : D.ieu sauve et délivre.

La racine signifie donc :

Secours : Combien nombreux sont ceux qui ont été secourus dans leur détresse par Yéshoua. D’ailleurs, sa mère Myriam avait dit prophétiquement à sa naissance : « Il a secouru Israël son serviteur et s’est souvenu de sa miséricorde » (Luc 1 : 54).

Nous disons que son nom signifie aussi :

Délivrance :C’est-à-dire, rendre libre quelqu’un en l’arrachant à son esclavage = délivrer. La Bible dit : « Yéshoua ou Yeshoua (Jésus) a paru afin de détruire les œuvres du diable » et c’est cela qu’Il a fait, délivrant de la puissance satanique ceux qui étaient possédés et tourmentés. L’Ecriture dit : « Tous furent saisis de stupeur et ils se disaient les uns aux autres : quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs et ils sortent » (Luc 4 : 36) et aujourd’hui encore, nous pouvons affirmer qu’en son Nom de nombreux démoniaques ont trouvé la guérison et la délivrance ! Nous en avons été témoins de nombreuses fois.

Salut : C’est-à-dire sauver celui qui est perdu : c’est là le point central de son ministère et la raison de sa venue sur terre ! A sa naissance, déjà, un vieillard nommé Siméon disait prophétiquement en tenant l’enfant dans ses bras : « Mes yeux ont vu ton salut (Yéshouateha), salut que tu as préparé devant tous les peuples, lumière pour éclairer les nations et gloire d’Israël ton peuple (Luc 2 : 30). Plus tard, au cours de son ministère Yéshoua dira à Zachée qu’il découvre à Jéricho, caché dans un arbre : « Le salut est entré dans ta maison, car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » (Luc 19 : 10). A Golgotha, en mourant crucifié, le Messie Yéshoua donnait son sang pour sauver les humains tous perdus dans leur péché, il faisait l’expiation à leur place afin que s’accomplisse ce que le prophète Esaïe avait dit : « Il a livré sa vie en sacrifice pour le péché » (Esaïe 53 : 10).

La racine du nom de Yéshoua signifie aussi :

Victoire, triomphe : C’est-à-dire, abattre un ennemi et en triompher et il est ici, évidemment, fait allusion aux démons et forces diaboliques que le Messie est venu


vaincre, la Bible dit de lui : « Il a dépouillé les dominations et les autorités (sous-entendu diaboliques) et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix » (Colossiens 2 : 15). N’est-il pas écrit dès la Genèse : « La postérité de la femme lui écrasera la tête » et ce fut là que satan, le serpent ancien fut vaincu !

Son nom signifie encore :

Aide – assistance : C’est-à-dire un soutien et un appui sur lequel on peut compter : un fondement solide sur lequel on peut s’appuyer sans danger. Or, l’Ecriture dit du Messie : « J’ai mis pour fondement en Sion une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée et celui qui la prendra pour appui n’aura point hâte de fuir » (Esaïe 28 : 16).

Une autre caractéristique du nom de Yéshoua est :

Sauvetage : avec la pensée du sauveteur qui vient au secours de quelqu’un en danger et cela au péril de sa vie. Mais celui qui arrache les âmes à la perdition, l’Ecriture l’appelle le sauveur, d’où le nom de Yéshoua, ou encore le rédempteur avec la pensée de sauver en rachetant et c’est bien là ce que le Messie a fait !

Affranchissement : c’est encore la signification du nom de Yéshoua. C’est sortir quelqu’un de l’esclavage dans lequel il est enchaîné ; cela, Yéshoua n’a pas cessé de le faire, tout au long de son ministère. « Quiconque se livre au péché, disait-il, est esclave du péché, si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libre » (Jean 8 : 34 à 36). Yéshoua donne la liberté, Il peut vous affranchir en brisant vos liens, vos chaînes, faîtes-lui confiance ; « Il brise les fers et délivre les captifs ».


Enfin, ce nom extraordinaire signifie aussi :

Bonheur ou félicité : C’est-à-dire, être heureux … et qui ne voudrait l’être ? Le Roi David lui-même posait cette interrogation douloureuse au Psaume 4 : 7 : « Qui nous fera voir le bonheur ? » Une seule réponse pour les Juifs ou les gens de toute race : c’est Yéshoua le Messie appelé par les nations Yeshoua (Jésus) ; Lui donne le vrai bonheur.
Un fils d’Israël appelé Paul ou Shaoul de Tarse pouvait dire au tribunal devant le roi Agrippa : « Je m’estime heureux » (Actes 26 : 2) tout simplement parce que le Messie avait transformé sa vie en lui donnant le bonheur et la félicité, c’est-à-dire, la paix du cœur et de l’âme.

Du ministère messianique de Yéshoua, le psalmiste disait déjà prophétiquement : « Tous les rois se prosterneront devant lui, toutes les nations le serviront » (et ce sera bientôt une réalité), puis il ajoute : « car il délivrera le pauvre qui crie, et le malheureux qui n’a point d’aide, il aura pitié du misérable et de l’indigent et il sauvera la vie des pauvres, il les affranchira de l’oppression et de la violence et leur sang aura du prix à ses yeux » (Psaume 72 : 11 à 14). Enfin, toute l’Ecriture souligne clairement que Yéshoua le Messie, c’est D.ieu lui-même, et si cela vous choque, alors, il faudrait savoir si c’est vous ou D.ieu qui avez raison, puisque l’Eternel lui-même dit, et vous pouvez le lire dans Esaïe 45 : 20 à 25 : « Il n’y a pas d’autre D.ieu que moi, je suis le seul D.ieu juste et qui sauve » (et ici, dans l’hébreu, il y a le mot « Mashiah » qui peut être traduit par Messie). Donc, D.ieu se déclare Messie et le prophète ajoute au nom du Seigneur : « Tournez-vous vers moi et vous serez sauvés, vous tous qui êtes aux extrémités de la terre ! Car je suis D.ieu et il n’y en a point d’autre ! Ainsi pour sauver un monde pécheur et rebelle, D.ieu s’est volontairement enfermé dans le temps, la matière, l’espace prenant une forme d’homme, D.ieu prend un nom nouveau en fonction de son œuvre de salut = Yéshoua D.ieu sauveur ou libérateur !

Pour conclure, nous voulons affirmer, Bible en mains, « qu’il n’y a de salut en aucun autre que Yéshoua que les nations appellent Yeshoua (Jésus) car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » ! Amis, le temps est venu de reconnaître notre erreur à son sujet : Il est le Messie d’Israël et le sauveur du monde. Voulez-vous l’accepter comme votre libérateur, votre sauveur afin que vos péchés soient pardonnés et alors, votre vie sera transformée et illuminée de la bénédiction divine ! AMEN.

Paul Ghenasias
_________________
Blog sur la Shoah : http://souvenez-vous.skynetblogs.be/
Pour l`amour de Sion je ne me tairai point, Pour l`amour de Yeroushalaïm je ne prendrai point de repos, Jusqu`à ce que son salut paraisse, comme l`aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s`allume. 2 Alors les nations verront ton salut, Et tous les rois ta gloire; Esaïe 62 : 1
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Mai - 22:18 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Judaisme messianique dans la foi en Yeshoua Index du Forum -> Thora, Bible... -> Qui est yeshoua? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com